Le porte-parole du gouvernement Gabriel Attal a annoncé, ce mercredi 27 octobre, l’ouverture d’une grande enquête nationale auprès des établissements de santé afin de faire un point sur la situation et de pouvoir y réagir.

Une enquête nationale a été lancée

« Nous avons lancé une enquête auprès de l’ensemble des établissements de santé pour objectiver la situation et son exploitation est en cours », a annoncé Gabriel Attal, à l’issue d’un Conseil des ministres, ce mercredi, ajoutant que « les chiffres seront communiqués prochainement ».

Cette déclaration fait écho à une enquête menée, en octobre, par le professeur Jean-François Delfraissy, qui préside aussi le Comité consultatif national d’éthique (CCNE). Elle fait état de la fermeture de 20 % des lits dans certains hôpitaux de l’assistance publique en raison du manque de personnel. Le professeur a contacté les différents acteurs pour faire un « point instantané » sur la situation, rapporte Libération.

La responsabilité des gouvernements précédents

Le porte-parole du gouvernement impute ces difficultés aux politiques menées par les gouvernements précédents, rapporte France Info. « On ne rattrape pas trente ans en quatre ans, il n’existe pas de réserve cachée de personnel. Notre action produit une grande différence sur le long terme, parce que nous aurons de nouveaux effectifs, notamment grâce aux mesures comme la suppression du numerus clausus », a-t-il expliqué.

27 octobre 2021

Les commentaires sont fermés sur cette publication.