Partout en France, de nombreuses crèches sont vandalisées.

En Bretagne, la paroisse de Roche-Maurice a pris la décision de fermer son église et de porter plainte après que sa crèche a été vandalisée à deux reprises, les 20 et 22 décembre : « La crèche a été renversée, du gel hydroalcoolique a été versé sur des papiers et des dessins obscènes ont été faits sur le registre. C’est la deuxième fois cette semaine », a témoigné une responsable de l'église Saint-Yves.

La nuit de Noël, à Locronan, toujours dans le Finistère, des santons ont été subtilisés : le petit Jésus, des moutons et une poupée en costume breton ont ainsi disparus.

Ailleurs en France

Mais la Bretagne n’est pas un cas isolé. Deux crèches ont été la cible d’incendies en cette période de Noël : celle de Trévières, dans le Calvados, et celle de l'église de Château-la-Vallière, en Touraine. Si, pour l' de la crèche de Trévières, « le doute n'est pas permis » quant à l'origine criminelle du sinistre et qu'une enquête est en cours, un individu a été interpellé à Château-la-Vallière et condamné à trois ans de prison ferme.

Aucune plainte, en revanche, n'a été déposée pour la crèche de Huppy, dans la Somme, dont un socle de figure représentant une chèvre a été brisé.

Les églises, les crèches, les statues religieuses sont particulièrement visées, ces dernières années, en France.

4 janvier 2022

Les commentaires sont fermés sur cette publication.