Dur, d’être LR, par les temps qui courent. Pendant que le parti promet à Macron qu’il va voir ce qu’il va voir, des anciens se pressent pour cachetonner… au gouvernement ! Le remaniement aura illustré, une fois de plus, la déchirure qui détruit l'ancien parti de Sarkozy. L’ambitieux Franck Riester, qui fut un jeune espoir de la droite, vanté à demi-mot dans les rédactions, avant de devenir ministre de la Culture d’Édouard Philippe et ministre délégué chargé de l’Attractivité et du Commerce extérieur durant deux ans sous Macron, incarne merveilleusement cet opportunisme qu’on appelle macronisme. Il poursuit donc l’aventure sur le navire du mondialisme à la française en compagnie des joyeux membres de l’équipage, Darmanin ou Le Maire, eux aussi venus des rangs LR. Et la sortie accidentelle de Damien Abad n'enlève rien à l'ambiguïté qui touche désormais l'image de LR. Riester prend ainsi le ministère des Relations avec le Parlement. Malin, de la part de Borne et Macron.

Se distinguer de ces renégats ou mourir : telle est désormais l’équation de la LR. Ce qui reste du parti s’y est courageusement attelé. Avant le Conseil des ministres, le parti de Christian Jacob, qui vient de démissionner, s’est donc fendu d’une lettre de deux pages adressée au Premier ministre Élisabeth Borne : la lettre indique les conditions décidées par LR avant d’octroyer son vote sur le package du pouvoir d’achat au gouvernement. Des conditions bien concrètes : une baisse des taxes sur le qui ne doit pas dépasser 1,50 euro le litre.

LR réclame aussi la baisse des charges sur les salaires, charges patronales et salariales et l’annulation de la hausse de la CSG pour tous les retraités. De quoi se faire des amis – et des électeurs ! La lutte contre le tonneau des Danaïdes de la fraude fiscale et sociale complète le dispositif.

On saisit l’idée : des mesures concrètes, de droite, qui vont dans le sens d’une coupure du cordon ombilical étatique qui fait mourir le pays à petit feu en le rendant dépendant à tous égards. Il faut arrêter de taxer plus pour distribuer plus, va expliquer LR, dans un pays qui compte déjà parmi les plus taxés du monde développé. Cela sera-t-il suffisant pour redonner un souffle au parti ? On ne le jurerait pas !

Car les 89 députés RN, en votant au coup par coup pour les projets favorables à la France et aux Français, ont une ligne officielle proche des LR. Mais ils sont plus puissants au plan numérique et plus nets : il sera difficile de se démarquer pour la classique alors que personne ne doutera que le reste dans l’opposition.

Comment incarner l’anti-macronisme et l’alternance quand tant d’anciens participent au saccage macroniste ? S’ils votent les mesures en faveur du pouvoir d’achat, les LR (qui ont appelé à voter Macron au deuxième tour de la présidentielle) passeront définitivement, aux yeux de l’opinion, dans le camp macroniste, avec les partisans d’Édouard Philippe. S’ils ne le font pas, ils endosseront le rôle de l’opposant stérile, un rôle dont le RN ne veut pas. Et sortiront du jeu. Le chemin est donc étroit pour LR. Sauf si le RN trébuche ou si Zemmour retrouve la puissance de sa campagne à l’occasion des européennes. On n'en est pas là...

3612 vues

4 juillet 2022

VOS COMMENTAIRES

BVoltaire.fr vous offre la possibilité de réagir à ses articles (excepté les brèves) sur une période de 5 jours. Toutefois, nous vous demandons de respecter certaines règles :

  • Pas de commentaires excessifs, inutiles ou hors-sujet (publicité ou autres).
  • Pas de commentaires insultants. La critique doit obéir aux règles de la courtoisie.
  • Pas de commentaires en majuscule.
  • L’utilisation excessive de ponctuations comme les points d’exclamation ou les points de suspension rendent la lecture difficile pour les autres utilisateurs, merci de ne pas en abuser !

Pas encore de compte, inscrivez-vous gratuitement sur bvoltaire.fr

La possibilité d'ajouter de nouveaux commentaires a été désactivée.

20 commentaires

  1. Ce parti s’st tiré une balle dans le pied, depuis « tout sauf le RN ».
    Il est appelé à être le supplétif de Macron.
    Le reste s’ils sont intelligents et un brin patriote feront alliance avec la droite patriote, sinon les électeurs iront au RN.

  2. Très réaliste mais un peu trop élogieux sur les LR . La baisse des taxes sur le carburant, le pouvoir d’achat, comme l’immigration et son corollaire l’insécurité ont été des thèmes portés d’abord par le RN et plagiés par Pécresse et donc LR. De toutes façons ils seront la béquille de la macronie, voir le vote pour la présidence de la commission des finances . Et l’on verra pour la réintégration des soignants. Quand à Zemmour, c’est fini, y a qu’à lire ses déclarations sur les analphabètes.

  3. Quand on est tiraillé entre les convictions qu’on est sensé avoir et l’envie de participer au pouvoir toute honte bue………..pas facile, hein…..

  4. Ils ont viré Wauquiez, trop à Droite, Nommé Jacob, le boni menteur, choisi Pécresse !
    Le retour de Wauquiez serait un désaveu, Bellamy, le bien nommé, est à Bruxelles…
    Reste Ciotti ! Oseront-ils ?

  5. Le parti L.R. est moribond, ils ne le savent pas encore, mais leur cercueil est déjà en route, sans chef charismatique à la ligne politique claire et non alignée, à la prochaine dissolution qui ne saurait tarder, et malgré leurs attaches régionales ils disparaitront comme le parti socialiste, et Macron fait tout ce qu’il peut pour arriver à la fin du bipartisme, il ne restera alors que trois extrêmes, Droite, Centre, Gauche, Eric Zemmour le dit depuis 20 ans, et la France regarde ailleurs.

  6. Les LR c’est plus rien seulement pour faire élire un de l’extrême gauche .
    Les militants vont voir ailleurs si le soleil brille mieux moi en premier .

    1. Ce parti moribond ne sait plus où il habite. Le tout sauf Marine nous a jeté dans les bras de Mélanchon et Macron sans état d’âme ils sont tout sauf de droite. Oportunistes, faux jetons, traites.

  7. Pourtant, certains des meilleurs opposants sont des LR. Je veux parler de Wauquiez, Retailleau, Bellamy, Ciotti ou des LR passés Reconquête comme Peltier, ou encore un homme comme le Président du Sénat. Ils donnent l’exemple de ce que pourrait être une droite constructive et soucieuse de l’intérêt de la France.

    1. Les Wauquiez, Retailleau, Bellamy et Ciotti ne valent pas mieux ! Eux-mêmes ne savent pas ce qu’ils veulent vraiment ! Ils ne présentent aucun intérêt !

  8. L’agonie de la droite traditionnelle a commencé lorsqu’est venue l’idée saugrenue de faire un parti fusionné avec le RPR et l’UDF pour donner l’UMP. Avec son cortège de renoncements quant à l’indépendance et la souveraineté de la France, notion inconnue des centristes. Et quand est arrivé Macron, les centristes de l’UMP devenu LR, n’ont pas résisté longtemps à l’attractivité de la gamelle. Il est donc bien normal que LR soit considéré comme un supplétif macronard que comme un vrai opposant.

  9. Bien pensé et bien écrit. La balle est dans le camp des jeunes talents du RN. Il faut créer une structure souple d’échanges et de coopérations entre tous les patriotes : de LR, de EZ, etc. Car il se peut que nos re-votions bientôt.

  10. Mais pourquoi donc ont-ils signé le « Serment du B’n’B » en 86 ????
    Ce parti est, depuis 74 (trahison de Chaban), le parti des traitres.

  11. Les Républicains montrent qu’ils peuvent très bien être en opposition dans le discours mais au Gouvernement dès que s’offre une place . C’est exactement le positionnement dont les Français montrent qu’ils n’en veulent plus , celui qui les conduit à ne plus voter. Ces parasites vivent au dépens de leur électorat , Sarkosy en tête . Comment osent-ils encore se dire de droite ? Trahir est une vocation morbide .

  12. IL est urgent pour LR de savoir si c’est un parti de droite et fort dans ses convictions, ou si ce parti continue à faire la danse du ventre devant la gauche bien pensante et la macronie qui leur fait les yeux doux, en définitive il s’agit de savoir si ce parti a des convictions.

  13. Les LR, le plus fidèle et sensible parti politique au sens du vent dont les membres ne sont majoritairement que de vrais girouettes, le parti de toutes les trahisons, mais à bien y réfléchir ont ils jamais eu une âme qui leur fut propre s’y ce n’est celle du politiquement correct, du mondialisme, …

  14. LR … tout un programme.
    Ces personnes ne savent pas où elles sont ni où elles vont. C’est du Macron 100%.
    Ils sont empêtres dans leurs contradictions et tiraillés par les trahisons de leurs membres.
    Il est peut-être temps de déposer le bilan et de mettre la clef sous la porte.

Les commentaires sont fermés.

  Commenter via mon compte Facebook

  Commenter via mon compte Twitter