Emmanuel Macron, des images au lieu des actes

Capture d'écran
Capture d'écran

Décidément, on ne l'arrête plus. Ce n'est pas un homme, c'est un météore. Jamais fatigué, jamais « jetlagué », toujours entre deux poignées de main, entre deux embrassades. Emmanuel Macron habite le monde, mentalement, puisqu'il considère que la culture française n'existe pas, et physiquement, depuis 2017, puisqu'il a décidé - probablement pour « faire régalien » - de porter à l'extérieur une parole qu'il veut singulière, qu'il veut française et qui peine, le plus souvent, à convaincre.

Le président de la République avait fait le déplacement pour la finale de la Coupe du monde de football. Il en a profité pour se faire photographier dans les vestiaires ou sur la pelouse, enlaçant étroitement Kylian Mbappé, l'impérial artisan de la remontada française. À peine reparti du Qatar, alors même que cet émirat, phare des droits de l'homme et de la transparence financière, menace de façon à peine voilée l'Union européenne de sanctions en cas de poursuite de sa tentaculaire enquête pour corruption, voici Macron de nouveau sur le départ. Cette fois, c'est sur le Charles-de-Gaulle, en pleine mer, que le chef des armées ira passer un peu de son précieux temps.

L'emploi du temps présidentiel pour le 19 décembre détaille par le menu les macronesques déambulations : entretien avec le personnel, discours puis dîner de Noël avant l'heure, histoire de faire passer quelques messages et, sans doute aussi, quelques pilules. En effet, la loi de programmation militaire, qui prévoit une augmentation de budget historique, risque de n'avoir aucun des effets escomptés. L'armée française verra ce budget gargantuesque englouti par l'inflation du fait de la guerre en Ukraine (« en raison du contexte », comme on dit pour les pénuries de moutarde ou les augmentations du prix à la pompe...). Par ailleurs, le changement stratégique de la France, qui veut désormais se préparer à la guerre de haute intensité, induit des coûts très importants : une guerre comme avant (mais pas avec les moyens d'avant) implique davantage de soldats, de véhicules, de munitions...

Il est probable que Macron n'en ait cure : ce qui l'intéresse, ce n'est pas le succès des Bleus, les performances du Charles-de-Gaulle ni même l'avenir des armées. Ce qui l'intéresse, ce sont les images, ces images tellement importantes aux yeux de ceux qui l'ont réélu : Macron au téléphone, Macron en pilote, Macron en chef de chantier, Macron en sweat-shirt des commandos de l'air, Macron en mini-série (Le Candidat, souvenez-vous...). De telles images lui permettront peut-être d'atteindre l'un de ses prochains objectifs : prix Nobel de la paix, président de l'Union européenne... On devine que, pour lui, le rôle de chef de l'État n'est qu'un passage, une ligne sur un CV. Cette fuite en avant gesticulatoire montre assez bien que l'état réel du pays (tout comme l'état du pays réel) lui importe assez peu. Il n'est pas venu rendre hommage à la mobilisation des policiers contre les supporters marocains, ni présenter ses condoléances à la veuve de Bezons dont le mari a été massacré par des racailles, la semaine dernière. Il est bien au-dessus de ça, y compris littéralement, puisqu'il est en avion.

Arnaud Florac
Arnaud Florac
Chroniqueur à BV

Vos commentaires

38 commentaires

  1. Avec Macron depuis sa première élection il fait des actes pour la France qui sont nuisible pour notre pays
    il sait faire que ça .

  2. je remarque que Macron a failli à sa culture « woke ». Il y écrit « Noël  » et pas « fête de décembre « .
    C’est sans doute pour l’an prochain. Combien nous a coûté sa petite escapade ?

  3. Eh oui ce petit homme qui a osé déclarer qu’il n’y avait pas de culture française, que la colonisation était un génocide, qu’il n’y avait aucun lien entre immigration et insécurité….bref oui il doit à défaut de la présidence de l’UE, briguer
    le prix Nobel de la paix. Entretemps il aura porté la France à son plus bas niveau, divisé, humilié les Français ..

  4. Le but de la communication à tout-va de Macron est de ne pas laisser la moindre place aux affaires de corruption de l’UE et de McKinsey.
    Les grands médias subventionnés jouent le jeu à fond.
    Autant vous dire que je suis certain qu’ils ont croqué un morceau au passage.

  5. Depuis 5 ans la gestion de l’actualité et des évènements par Macron montre qu’il n’est pas à la hauteur de la fonction présidentielle. C’est un adolescent attardé qui s’improvise dans des jeux de rôles successifs qui l’amusent beaucoup et servent son égo surdimensionné. Le reste n’est pas son sujet ni sa préoccupation. Pauvre France.

  6. On pourrait penser que « Mon jet à moi », la chanson satirique du groupe Les Goguettes, a été écrite pour M. Macron.

  7. Bon aperçu d’un fantôme de Président. En résumé, « paraître », son slogan. Il y ajoute, le « théâtral » et le « christique » qui le rend comparable à certains discours enflammés d’Hitler. Ses pantomimes le conduisent dans un ridicule qui déshonore la France. Ses gesticulations guignolesques observées avec condescendance par les dirigeants du monde arabe, ont de quoi tirer un sourire soucieux sur l’état mental de ce personnage. Inspire-t-il du crédit ? Nous en douterons. Il doit de la retenue à sa position : représentant de la France qui , malgré les piteuses déclarations de son premier de cordée sur son passé sans culture, garde un certain panache respecté.

  8. Macron, nous fait du Macron et ce depuis 2012, dommage que certains ne commencent qu’à s’en apercevoir qu’aujourd’hui. Le système démocratique français a porté un incompétent, prétentieux par l’aide de médias corrompus et d’un peuple bisounours maintenant anesthésié.

    • J’approuve totalement votre commentaire. Ce jeune homme pas fini n’est, comme dit une ancienne députée LAREM, qu’un algorithme sans aucune capacité de débranchement face à un événement imprévu.

      Le Mozart de la finance, qui n’a aucune compétence scientifique, finira bien par lasser son petit monde d’asservis.
      Il faudra bien, qu’un jour, il rende des comptes malgré sa protection présidentielle. Comment se fait-il que les journalistes, de France Inter et Libé, ne recherchent pas sa où sont passés les 3 millions d’euros touchés lors de sa prestation mémorable chez Rothschild. Beaucoup d’interrogations sur cette période subsitent.

      Reste ensuite à traiter sa participation à toutes les ventes des fleurons de la France. Là son imunité pourra le protéger en partie.

      Ne reste plus qu’à souhaiter que ses prestations douteuses ne restent pas impunies.

  9. cette petite escapade qatarie nous a couté 802 000 euros et 750 tonnes de CO2, chiffres calculés avec les éléments de la cour des comptes. Un A330 et un falcon pour les 1/2 finales, et un A330 et 2 falcons pour la finale, pourquoi 2 falcon ? peut être pour les copains, B Arnault et sa famille nouveau 1er milliardaire mondial (groupe LVMH) et d’autres copains de la finance pouvant l’aider à se com’, et les dindons qui vont recevoir 100€ pour se chauffer doivent être contents lui qui pour voir du foot aura ponctionné 8020 aides de 100€ pour se faire « mousser ». Votez pour lui encore et encore vous aimez çà.

  10. Jamais « jetlagué » ? Peut-être prend-il de la mélatonine …
    Pour le reste c’est clair, il s’en fout, il a le meilleur job du monde pour 5 ans, tous frais payés et il ne connaitra jamais le chômage, puisqu’il suffit de traverser la rue pour trouver du taffe.

  11. A part « tripoter » nos footballeurs, une incapacité notoire de gouverner un pays par un président dont l’amateurisme ne manquera pas d’interroger les futurs historiens.

    • Tripoter « nos footballeurs » et tripatouiller « nos lois ». C’est un résumé pour l’Histoire de l’ère Macronienne.

      Maintenant que restera-t-il ,de nous après toutes ces papouilles de ces cyniques. Rendons-lui justice il n’a pas été le seul, maintenant il est largement en tête du hit-parade.

Commentaires fermés.

Pour ne rien rater

Revivez le Grand oral des candidats de droite

Les plus lus du jour

L'intervention média

Les plus lus de la semaine

Les plus lus du mois