Certes, sur les , on ne pratique guère, de façon générale, le « beau langage » de Madame de Scudéry. On y trouve des informations intéressantes, des analyses pertinentes mais aussi des invectives et des insultes. On a cependant rarement vu autant de noms d’oiseaux et de propos orduriers que ce matin, sur Twitter. Émanant de comptes ordinaires, pas seulement des trolls habituels.

Des variations, des surenchères, des synonymes et des superlatifs autour du mot « », comme vous vous en doutez. J’ai pensé, un moment, en relever quelques-uns pour appuyer mes propos, puis ai renoncé. Si vous ne me croyez pas, allez voir vous même, mais éloignez les enfants. Ne citons que le très banal « Je l’emm… aussi ce mer…eux », qui est sans doute parmi les moins créatifs, mais aussi les plus polis.

On peut le déplorer, mais comment s’en étonner ? La vulgarité appelle la vulgarité. Le mépris, la rancœur. L’insulte, une riposte plus grossière encore. La provocation suscite la surenchère. C’est qui a posé le curseur. Et il a mis la barre très haut. Ou très bas, c’est selon. « Quand il s'assoit, ils se couchent », dit un dicton à propos du chef. Dans le climat explosif que l'on sait - de nombreux élus se disent victimes de menaces, voient leurs permanences dégradées... -, a décidé de jouer avec la nitroglycérine. Bien sûr, Georges Pompidou avait utilisé en son temps ce mot trivial, mais c’était pour le contrer, le neutraliser. Il disait « stop », Emmanuel Macron dit « toujours plus ».

Dire que lorsque François Hollande est parti, on a dit qu’au moins, habiterait la fonction. Les cravates de travers, les pantalons en tire-bouchon et les petites blagues avaient finalement plus de classe.

7210 vues

5 janvier 2022

VOS COMMENTAIRES

BVoltaire.fr vous offre la possibilité de réagir à ses articles (excepté les brèves) sur une période de 5 jours. Toutefois, nous vous demandons de respecter certaines règles :

  • Pas de commentaires excessifs, inutiles ou hors-sujet (publicité ou autres).
  • Pas de commentaires insultants. La critique doit obéir aux règles de la courtoisie.
  • Pas de commentaires en majuscule.
  • Les liens sont interdits.
  • L’utilisation excessive de ponctuations comme les points d’exclamation ou les points de suspension rendent la lecture difficile pour les autres utilisateurs, merci de ne pas en abuser !

Pas encore de compte, inscrivez-vous gratuitement !

La possibilité d'ajouter de nouveaux commentaires a été désactivée.

113 commentaires

  1. Malgré son prof de français, il n’avait pas réussi l’agrégation, je crois. Et pourtant on dit que c’était un excellent prof de français, madame Brigitte Trogneux.

  2. Nous vivons dans une époque de laisser aller dans tout. Pas étonnant donc les propos de notre président. Comme citoyens nous nous sommes habitués au franc parler vulgaire. Ça fait authentique. On le voit partout et on tolère les incivilités au nom de la liberté de parole. Une petite preuve de plus de le déchéance de nos sociétés occidentales.

  3. Georges Pompidou: « Arrêtez d’emmerder les Français ! » ne l’avait pas dit en public. Il s’adressait seulement à Chirac qui lui amenait, je crois, un document à signer. Et vous avez raison Gabrielle, c’était en forme de défense, pas pour nous injurier. Paltoquet un jour, paltoquet toujours.

  4. Mr Macron, vous êtes aussi VULGAIRE qu’IRRESPONSABLE et vous le savez très bien, c’est pourquoi les pédales vous échappent et vous font faire de nouvelles erreurs et pas des moindres. Il ne reste que quelques jours avant que la « RECONQUÊTE » y mette bon ordre. Les difficultés seront colossales tant le désordre est important mais cette dernière AIME la FRANCE et a toutes les VOLONTES du monde pour la sortir de l’abîme dans lequel vous l’avez mise.

  5. Ce triste individu me permettra quand même de vivre un des plus beaux jours de ma vie si il est défait aux élections

  6. Ce qui me choque le plus ce n’est pas le langage de cet individu mais le fond de ses propos le langage est à l’image de ce pdt d’opérette vulgaire méprisant , fête de la musique photos du voyage en OM , les mots méprisants ceux qui ne sont rien les illettrés etc, mais le fond du message me choque profondément. Je ne rémunère pas cet artiste pour me faire e ……… et insulter s’il savait combien je le méprise et l ….. mais suis je la seule?

    1. Pas du tout Madame, vous n’êtes pas la seule à le mépriser, c’est toute la FRANCE ! vous en aurez la preuve aux prochaines élections.

  7. Il ne faut pas s’y tromper, les propos polémiques de Macron découlent d’un calcul pour mener à sa réélection, deux objectifs, hystériser le débat et diviser encore plus notre société.

  8. Cet abruti prétentieux,et arrogant, il serait grand temps qu’il soit viré de l’Élisée sans aucun ménagement il ne mérite que ça

  9. Macron EST vulgaire !
    Son couple de nouveau riches parvenus EST vulgaire !
    Il n’y a que Gala pour penser le contraire.
    Ces gens-là pensent que la France est leur paillasson, leur banque personnelle, leur terrain de jeu pour riches fraudeurs, que les français leur personnel de maison.
    Joindre le cynisme à l’hystérie ne paiera pas !

  10. A t-il réalisé que la haine entraîne la haine?
    On nous bien de ne plus pratiquer le « œil pour œil, dent pour dent » (Mathieu), mais c’est humain!
    Lorsqu’on est torturé il arrive un moment où l’on tente de torturer le tortionnaire pour qu’il expérimente ce qu’est la torture

    Quand on lit la haine dans les yeux du voisin obtus ou manipulé, on finit par ressentir du mépris, qui tourne en haine à 1 moment ou à 1 autre.
    La aussi, c’est humain, je dirais même animal, car comme l’animal traqué, on mord.

  11. Robinson

    Vacciné , je considère que les non-vaccinés sont mes concitoyens à part entière .
    Par contre , monsieur Macron est devenu INDIGNE de sa fonction : Le président de la République Française est par définition le plus haut dignitaire de la FRANCE ; il nous représente tous aux yeux du monde …Avec ses propos , il est devenu indigne de la fonction qu’il occupe ! si nous étions tous solidaires et logiques avec nos institutions ,nous devrions le destituer pour faute grave .

    1. Même les Britanniques se demandent: « Is he mad ? » Je crois qu’il est fou, oui; fou de vanité, d’orgueil, d’autosuffisance, d’autoritarisme.

  12. Classique pour lui: le clivage, qui est la base de LREM. Il rejoue les « gilets jaunes », espérant de nouvelles scènes de dégradations et pillages ( savamment orchestrées dans l’ombre puisque fautifs rarement attrapés) Ainsi, l’opinion populaire (largement vacciné pour pouvoir, travailler, se déplacer, etc…) va s’offusquer et voter pour lui. Et dire qu’il fut « élu » par crainte d’ un (e) candidat (e) fasciste… Donc acte

  13. Ce pauvre Macron s’est piégé tout seul .Il ne restera rien de son quinquennat que ces paroles idiotes .Un peu comme les mésaventures de Félix Faure et de son compère qui est tombé du train .

  14. La fonction de président de la République ne peut être concédée à n importe quel trublion friqué et soutenu par la finance. MACRON en est le triste exemple. Insulter le peuple par des mots indignes d un président est inadmissible. Tout cela pour diviser les français et continuer de régner tel un Roitelet de jeux vidéos. Notre cher pays devient une honte mondiale, la risée des grands présidents.

  15. Il y a quelques mois et à propos d’un article du « même tonneau », j’invitais les lecteurs à me rejoindre dans une véritable lutte anti dictature à coup de désobéissance civique et de légitime violence. Personne ne m’a répondu… C’est bien de déverser son fiel sur des médias alternatifs, mais êtes-vous prêts à agir? Car ce que nous échangeons sur ce site et d’autres ressemble plus à une révolution de canapé et de salon. Alors décidez vous rapidement car après mai prochain, tout sera « plié »

    1. « désobéissance civique et de légitime violence. » Il faut aimer les coups de matraque et de fusée défensive.

    2. Désobéissance civique (si on peut dire civique, je dirais plutôt dictatoriale), je suis d’accord, c’est la raison pour laquelle j’ai invité à plusieurs reprises tous ceux qui le peuvent à boycotter la troisième dose; et on peut appliquer le même principe à tout ce qui nous paraît illégitime. Légitime violence ? qu’appelez-vous légitime violence ? En fait, je ne considère jamais la violence comme légitime (à part pour se défendre en cas d’attaque).

  16. Après çà on s’étonne qu’un président de la République française ait pu être giflé. Je condamne la gifle mais encore plus le giflé

Les commentaires sont fermés.