La nouvelle n'avait pas été relayée en France, jusqu'à ce qu'une journaliste de France Info n'évoque le sujet ce matin, en passant... et pour dire que, malgré le caractère un peu médiocre de l'offre politique en Italie, la France elle-même, avec « Face à Baba », ne pouvait guère donner de leçons sur la dignité du débat politique. Les réseaux sociaux sont décidément, en effet, le chemin le plus court vers la postmoderne. À preuve, donc, cette déclaration de l'artiste italien Rocco Siffredi, pionnier du spectacle vivant, le 20 janvier dernier, sur son compte Instagram. L'acteur porno le plus célèbre du monde, désormais retiré des affaires, y a annoncé sa candidature à l'élection italienne. Une semaine plus tard, devant le nombre de réactions enthousiastes, il a confirmé, dans une vidéo, qu'il était bel et bien candidat à la magistrature suprême.

En Italie, le système n'est pas exactement le même que chez nous, comme on le sait, et le rôle du président, élu au suffrage indirect par un collège de grands électeurs, est essentiellement honorifique. Rocco Siffredi pense le mériter, avec un argument imparable : « Je me suis cassé le dos pendant vingt ans pour vous divertir » et « j'ai plus fait pour le bien-être des gens que les politiciens de ces trente dernières années ». Répliquer à tant de candeur nous emmènerait peut-être assez loin du terrain politique. Passons donc. En cas d'élection, en tout cas, Rocco, s'il était président, comme dans une version licencieuse de la chanson de Gérard Lenorman, « recevrait la nuit le corps diplomatique », mais c'est tout. Il n'aurait pas le pouvoir de déclencher la ou de dissoudre l'Assemblée nationale. Je dis cela parce qu'on a connu des présidents qui rentraient à l'heure du laitier, entretenaient leurs maîtresses aux frais de l'État, sautaient sur tout ce qui bouge, apportaient les croissants à leur petite amie en scooter... et possédaient de telles prérogatives.

« On ne s'attendait pas au deuil d'Électre, mais quand même ! » dit Alain Delon (dans d'un pourri) à Stéphane Audran, qui danse ivre morte dans un bar après la mort de son mari. Nous, c'est pareil : on ne s'attendait pas à un match César/Cicéron, mais quand même.

Je trouve la journaliste de France Info un peu injuste, par ailleurs. Oui, « Face à Baba » est un titre ridicule. Oui, c'est racoleur. Oui, Cyril Hanouna est un pitre, un peu vulgaire et probablement inculte. Mais il fait mieux son travail dans cette émission politique que la plupart des journalistes professionnels.

Quant à la candidature de Rocco... Ils avaient Marc-Aurèle et nous avions Hugues Capet. Ils ont une star du X et un escroc hors d'âge. Et nous, qu'aurons-nous ?

28 janvier 2022

VOS COMMENTAIRES

BVoltaire.fr vous offre la possibilité de réagir à ses articles (excepté les brèves) sur une période de 5 jours. Toutefois, nous vous demandons de respecter certaines règles :

  • Pas de commentaires excessifs, inutiles ou hors-sujet (publicité ou autres).
  • Pas de commentaires insultants. La critique doit obéir aux règles de la courtoisie.
  • Pas de commentaires en majuscule.
  • L’utilisation excessive de ponctuations comme les points d’exclamation ou les points de suspension rendent la lecture difficile pour les autres utilisateurs, merci de ne pas en abuser !

Pas encore de compte, inscrivez-vous gratuitement sur bvoltaire.fr

La possibilité d'ajouter de nouveaux commentaires a été désactivée.

5 4 votes
Votre avis ?
16 Commentaire(s)
le plus populaire
le plus récent le plus ancien
Commentaires en ligne
Voir tous les commentaires