Sur l’épitaphe d’Emmanuel Macron, il faudra mettre président de la République, bien sûr, mais aussi maréchal de France. Ce ne sera que justice, avec toutes les guerres que cet homme - qui fait partie de la première génération, pourtant, à ne pas avoir fait son service militaire - aura menées. Car il nous l’a dit tout de go, lundi soir : nous sommes en guerre ! Il y avait longtemps. D’ailleurs, comme pour le Covid, il nous promet des points de situation réguliers, avec convocation, sans doute à 20 h, devant le poste de télévision. Ça nous manquait. En guerre contre qui ? Contre quoi ? Des moulins à vent comme Don Quichotte ? Presque, car de fait, les éoliennes ne pèsent pas pour rien dans nos malheurs.

En guerre contre l'énergie. Au moins l’avons-nous compris ainsi,puisqu'il martèle depuis des mois que ce n'est pas contre la Russie.

Et gare aux collabos, ceux qui fricotent avec l’ennemi et ne font pas montre de « sobriété » - qui est le nouveau mot pour « économie », sans doute mûri dans on ne sait quel cabinet Mac-qui-ne-sait (rien mais conseille sur tout). La sobriété, c’est joli, c’est le contraire de l’ivrognerie. Vous ne voudriez pas être un soulard énergétique, quand même ? Car l’énergie est devenue haïssable : Emmanuel Macron n’a-t-il pas dit textuellement : « La meilleure énergie est celle que l’on ne consomme pas » ? Donc, celle qu’on ne produit pas, puisque toute énergie produite est faite pour être consommée ? Bref, mieux aurait-il valu ne jamais inventer l’électricité ? Pauvres Faraday, Franklin, Edison... Mais n’est-ce pas Emmanuel Macron qui, en octobre 2021, il y a tout juste un an, avait lancé un plan « France 2030 » visant à réindustrialiser la France ? La réindustrialisation à la chandelle, ce n’est pas gagné.


On pourrait convenir d’appeler cette guerre, après celle du Covid, la deuxième guerre punique : pour punir les Français, elle va les punir. Mais de quoi sont-ils coupables, sinon d'avoir élu des gouvernants inconséquents ? Les deux premiers étages de la fusée sont déjà là. D’abord, la peur. L’heure est grave. Ensuite, la culpabilisation. Avec, en fond, deux techniques managériales déjà éprouvées au moment du covid.

Le nudge - cette méthode douce pour inspirer la bonne décision est issue du domaine marketing et a valu, en 2017, le prix Nobel d’économie à l’Américain Richard H. Thaler « pour ses travaux sur les mécanismes psychologiques et sociaux à l’œuvre dans les décisions des consommateurs ou des investisseurs » - et le mobbing : pour faire craquer les plus réfractaires. Cette technique de DRH roué permet de se débarrasser d'un collaborateur sans les tracasseries juridiques d'un licenciement. On le met au placard, on le dénigre jusqu'à ce qu'il craque et démissionne. Ainsi en sera-t-il de ceux qui ne voudront pas être « sobres ». Celui qui, en décembre, mettra trop de guirlandes clignotantes sera, qui sait, montré du doigt comme un mauvais citoyen. Et finira, tête basse, par renoncer à son sapin de Noël lui-même. Un « arbre mort », on vous a dit.

Le dernier étage, nous le connaissons : la coercition, les sanctions et le rationnement (comme les tickets du même nom). Coercition et sanctions ont déjà commencé puisque, cet été, les commerçants qui ne fermaient pas la porte de leur boutique climatisée pouvaient être verbalisés par la police. Tiens, c’est peut-être ce moment que l’imam Iquioussen a jugé opportun pour prendre la poudre d’escampette. C’est quand même bête...

9209 vues

06 septembre 2022 à 19:21

La possibilité d'ajouter de nouveaux commentaires a été désactivée.

51 commentaires

  1. Les hommes politiques prêtent un serment qui stipule notamment qu’ils doivent protéger le peuple de tout dommage. Le président de la République et le chancelier allemand ont tout simplement oublié ce passage.

  2. Parler de guerre et de privations ou d’interdictions revient à dominer un peuple par la sidération : cela fait 5ans que cela dure.
    Pourquoi changerait il puisqu’il a été réélu

  3. Macron ne se trompe pas. Il fait ce pour quoi il a été porté au pouvoir par l’oligarchie anglo-saxone. Il liquide la France. Tout le reste c’est du pipeau.

  4. Et la troisième guerre ce sera quoi avec ces sinistres clowns dont la prétention les dépasse largement. Mais on n’a pas encore tout vu car en Allemagne ils ont les mêmes aujourd’hui en plus dangereux. N’ont-ils pas prévu de mettre l’armée dans les rues dès le mois prochain pour éviter toute manifestation ? cela ne vous rappelle rien ? et si on les met ensemble avec toutes les associations, ONG et fondations d’extrémistes qui ne demande que la révolte générale l’objectif final est vite au coin de la rue.

  5. Etre en guerre permet également à cet individu de gouverner par ordonnances et de s’affranchir du contrôle parlementaire. Le Conseil de Défense, astuce suprême de la macronie et issu du COVID , est un organe de décision aussi opaque que les décisions qui y sont prises ainsi que ceux qui y sont associés. Macron utilise un cabinet noir et gouverne en force.

    1. Oui ainsi il contourne l’AN où il n’a plus la majorité absolue.
      C’est honteux mais c’était prévisible

  6. Pour être bête, c’est bête, mais que vouliez-vous que ce soit, mûri dans des cervelles d’énarques ? Inconsciemment on fait la guerre au Monsieur qui a la main sur le robinet énergétique lequel donne un tour de clef quand il le désire, c’est-à-dire quand on l’embête comme si c’était un sot de Français lambda. A sa place, je fermerais ce robinet en remerciement à cette déclaration de guerre que sont les sanctions . Dans le passé ( et dans le Pacifique) les Japonais ont répondu ainsi à la privation totale de pétrole par les Américains : il y a plusieurs façons de déclarer la guerre.
    Je rappelle qu’un Général français ne peut être élevé au titre de Maréchal que s’il a commandé « en chef » et victorieusement . Nous sommes loin du compte !

  7. Les seuls responsables c’est macron et son équipe en obéissant aux consignes de la belliqueuse UE (que l’on n’entend plus) et de l’OTAN ! L’ukraine qui n’a pas respecté les accords de Minsk et a tué 14.000 civil entre 2014 et 2020, n’est qu’un alibi !

  8. Macron veut nous faire payer son impéritie des sanctions contre la Russie, et il a de plus le culot monstrueux de se féliciter de la fermeture de Fessenheim, où EDF avait dépensé 600 millions pour des travaux permettant de prolonger la centrale de 10 ans, centrale qui au passage fournissait 5% de l’électricité consommée en France, ces 5% qui nous font cruellement défaut actuellement, cet homme a tous les culots.

  9. Ras le bol de ce chef de guerre d’opérette, guerre contre le covid , maintenant guerre pour l’énergie, mais si nous en sommes là c’est bien la faute de Macron . N’oublions pas qu’il était ministre de l’éconoimie de l’industrie de F.Hollande , et qu’il a poursuivi la bêtise de vouloir sortir du nucléaire . On voit le résultat , hier exportateur d’électricité , nous voilà à deux pas de ressortir les bougies ! Et en plus , il faudrait acheter une bagnole électrique , la bonne blague. Notre Mozart de l’économie enchaine les couacs .

    1. Si nous en sommes là c’est aussi de la faute de ces gens qui ont cru au miracle Macron en votant deux fois pour lui. S’en mordent ils les doigts un jour. J’en doute ce n’est pas l’habitude du macronisme qui accuse les autres de ses propres fautes

    2. Alors que cette centrale venaient d’être mise aux normes à grands renforts d’argent public ..
      Ce gouvernement devient dangereux pour l’humanité toute entière tout comme toutes ces associations, ONG et Fondations de tous les extrêmes. Mettez cela en face d’un autre pays qui a aussi une de ces gouvernance bien plus dangereuse encore en Allemagne qui n’hésite pas à mettre l’armée dans les rues pour éviter toute manifestation du peuple, les vrais dangers sont encore devant nous. Et si cela ne rappelle rien à certaines générations qui ont connues l’avant et l’après du dernier conflit mondial !

  10. dommage que l on ne puisse pas convertir la betise incommensurable de macron et sa guilde de criminels en energie car nous aurions une energie infinie tant que nous aurons ce fou furieux la france continuera d etre detruite , ce n est que son seul projet

    1. Alors que cette centrale venaient d’être mise aux normes à grands renforts d’argent public ..
      Ce gouvernement devient dangereux pour l’humanité toute entière tout comme toutes ces associations, ONG et Fondations de tous les extrêmes. Mettez cela en face d’un autre pays qui a aussi une de ces gouvernance bien plus dangereuse encore en Allemagne qui n’hésite pas à mettre l’armée dans les rues pour éviter toute manifestation du peuple, les vrais dangers sont encore devant nous. Et si cela ne rappelle rien à certaines générations qui ont connues l’avant et l’après du dernier conflit mondial !

  11. Quand les peintres commencent à toucher à la cuisine, ce n’est jamais réussi. Il nous explique comment régler son ardoise au restaurant alors que nous n’avons pas encore la serviette autour du cou.
    Et certains y croient dur comme faire, c’est cela le pire.

    1. Il a été élu en toute connaissance ! et une fois de plus les Républicains ont préféré les torchons aux serviettes tout en détruisant les seul qui avaient le courage de redonner à la France sa vraie place. A croire que les Français aiment bien les carpettes et les moulins à vent bien fainéants comme MLP. Cela dure depuis des années et des mandats aussi bien sur le plan national que local.

  12. La peur est le meilleur moyen pour imposer des mesures iniques décidées par un dictateur qui se prend pour un dieu.
    Une partie des français commence à ouvrir les yeux mais il y aura toujours des citoyens plus ou moins « faibles » pour adhérer à ses incantations et s’adonner à leur sport favori, la délation, comme ils l’ont fait durant l’épidémie du covid.

  13. Mieux aurait-il fallu ne jamais élire un Emmanuel Macron. À cet égard, je n’ai aucune culpabilité.
    Quant à la sobriété, je crois que nous serons nombreux à l’être par pure nécessité mais ne comptons pas sur la présidence, les ministères et autres administrations pour donner l’exemple.

  14. Décidément le ridicule ne tue pas; le même verbiage depuis 4 ans, parler pour ne rien dire avec des mimiques de « Top Chef », ça aurait été néfaste pour sa réélection, c’est peut-être pourquoi il n’a pas fait campagne.

  15. « La meilleure énergie c’est celle qu’on ne consomme pas »…
    C’est bizarre, mais tu ne disais pas ça en faisant du jet-ski (à nos frais) cet été, hein?…

Les commentaires sont fermés.