DSK appelle à voter LFI, Sandrine Rousseau s’en réjouit !

Capture d'écran X
Capture d'écran X

C’est la valse des éléphants. Après Lionel Jospin, François Hollande et Jérôme Cahuzac, un autre ancien poids lourd socialiste vient d’apporter son soutien au bloc d’extrême gauche, en cas de duel opposant le RN a LFI : Dominique Strauss-Kahn. « Pour moi sans hésitation, le meilleur ennemi est celui qui met en cause de façon principielle les fondements mêmes de la République. Celui dont l’existence même se fonde sur la xénophobie. » Cette prise de parole de l’ancien patron du FMI, retiré de la vie politique depuis l’affaire du Sofitel de New York, est-elle réellement un cadeau fait à la gauche ? « On en est là ! Dominique Strauss-Kahn s’autorise à dire aux Français la façon dont il faudrait orienter leur vote !, a ironisé sur BFM TV Sébastien Chenu, député sortant RN du Nord. Je ne vais pas prendre des leçons de morale de Dominique Strauss-Kahn. »

Il y en a pourtant une à gauche qui s’est félicitée de ce ralliement. « Ah ben quand même ! », s’est ainsi exclamée Sandrine Rousseau sur X, à l’annonce du soutien de DSK à Jean-Luc Mélenchon.

 

 

Un éléphant, ça trompe énormément

 

L’élue « écoféministe » s’est rapidement rendu compte de sa bourde et a supprimé son tweet, mais peut-être est-il nécessaire de lui rappeler le pedigree de monsieur Strauss-Kahn. En mai 2011, l’homme a été mis en cause par une certaine Nafissatou Diallo. Selon les dires de cette femme de ménage, DSK l’aurait poursuivie à travers une chambre d’hôtel, l’aurait jetée sur le lit et aurait sauté sur elle avant de l’agresser sexuellement. Un million et demi de dollars aurait été versé à la plaignante afin de mette fin à la procédure engagée au civil.

Quelques années plus tard, le socialiste a été rattrapé par une autre affaire scabreuse, celle du Carlton de Lille. La presse avait alors révélé que DSK entretenait des relations avec une dizaine de prostituées, lui valant d’être accusé de « proxénétisme aggravé ». Dominique Strauss-Kahn avait alors juré ignorer que les femmes mises à sa disposition étaient rémunérées, et que ce réseau « libertin » avait pour unique but de le satisfaire. Sa ligne de défense ? Libertinage hard oui, mais proxénétisme ou violence sexuelle, grand Dieu, non ! «  Par rapport à la moyenne des hommes j'ai une sexualité plus rude, que certaines femmes n’apprécient pas et je le regrette », avait-il simplement concédé suite à plusieurs témoignages accablants.

 

L’arnaque féministe

 

Voilà l’homme dont la grande féministe Sandrine Rousseau se réjouit d’avoir aujourd’hui l’appui. On avait cru comprendre, pourtant, qu’il fallait impérativement croire toutes les femmes qui parlent. Ce commandement sexiste n’est manifestement pas à respecter en toutes circonstances. Quand l’accusé est un homme de gauche, la gêne est palpable et les condamnations tardent à venir. On l’a vu dans les affaires Quatennens, Bouhafs, ou Miller. Avec le cas DSK, on découvre que, pour la bonne cause, la gauche est prête à passer l’éponge. Tout est oublié, pardonné ! Même mansuétude envers Raphaël Arnault, candidat LFI aux prochaines législatives, malgré des accusations de menaces de mort qu’il aurait proférées envers la militante Alice Cordier. Où sont les condamnations des Rousseau, Tondelier et Vogel, d’ordinaire si attachées à la « libération de la parole » (parfois en s'asseyant sur la présomption d'innocence) ? Nulle part.

Révélatrice à bien des égards, cette campagne électorale permet de mesurer l’hypocrisie d’une gauche qui n’hésite pas à s’asseoir sur ses valeurs cardinales quand il s’agit de conquérir le pouvoir.

Jean Kast
Jean Kast
Journaliste indépendant, culture et société

Vos commentaires

31 commentaires

  1. Sandrine tu pourras jamais le deconstruire, il est équipé antisismique, meme les prostituees de Lille si ont casse les dents et son ex-femme Anne sinclair l’a quitte pour un modele démontable.

  2. On attend avec impatience l’éventuelle déclaration d’un prochain ancien du PS susceptible de nous apporter un complément de leçons « principielles » ! Lesquelles sont des plus profitables pour le RN…

  3. qu’avait dit macron « les masques vont tomber » oui mais pas du côté qu’il croyait, ses sbires en cas de duel RN/NFP vont voter NFP, les féministes accueillent à bras ouvert Strauss Khan, au NFP il y a donc le fiché « S », un ex dealer, un fraudeur cahuzac, et tout un petit monde bien au fait des misères de la vie comme ils disent, en effet les masques tombent tous les jours mais qui va les ramasser ?

  4. Décidemment, la grande féministe Sandrine Rousseau tire bien plus vite que cet homme, dont elle se réjouit d’avoir l’appui ! quelle HONTE !

  5. Décidément ces féministes opportunistes de pacotille n’en loupent pas une. Et si elles s’attaquaient aux agressions faites aux femmes en raison de leur tenue vestimentaire ? Et si elles s’attaquaient à la pratique barbare de l’excision pratiquée en Afrique mais également en France ? Là on pourrait les croire sincères, mais se réjouir du soutien d’un DSK ! Heureusement pour elles que le ridicule, ni la traîtrise, ne tuent pas …

  6. Il faudrait conseiller à Polanski, Depardieu et autres de conseiller de voter pour LFI, nul doute que mitoo et consortes leurs jeteraient une pluie de roses et d’excuses pour les supplier de redevenir les idoles qu’elles ont accusées au mépris de la présomption d’innocence…

  7. Tous ces gauchistes qui veulent nous faire la leçon et orienter nos votes n’ont jamais rien fait pour la France. Plus de 3 000 milliards de dettes que même nos petits enfants auront du mal à éponger. La seule raison de leurs interventions est pour défendre leur bifteck et continuer à nous faire les poches. Mais toutes ces gesticulades ne m’empêcheront pas de voter pour le RN.

  8. Pour « passer l’eponge », la gauche est championne… Elle passe l’éponge sur Quatennens qui frappe sa femme, sur DSK violeur parenté, le même passe l’éponge malgré ses origines, et appelle à voter LFI qui soutient le HAMAS qui veut la destruction d’Israël… Quand on s’appelle Strauss-Kahn, c’est mal venu… avec eux, les marchands d’éponges se frottent les mains. Mais on a l’impression que, pour les Français, tous ces frottements d’éponges, ça commence à créer des irritations…

  9. Ce qui me fait rire , c’est que ces pseudos « éléphants » de la politique sont tous des loosers et ils ont l’outrecuidance de dire aux FRANCAIS qui voter ! Le général Antoine Martinez a dit récemment :  » La situation de la FRANCE est gravissime parce que ce sont nos dirigeants eux même qui oeuvrent à présent contre la nation , contre la patrie et mettent les FRANCAIS en grand danger » ….

Commentaires fermés.

Pour ne rien rater

Les plus lus du jour

L'intervention média

Les plus lus de la semaine

Les plus lus du mois