Une question existentielle habite l'esprit de beaucoup d’entre vous avant l’échéance présidentielle : comment se fait-il que le peuple français réagisse si peu au scandale des cabinets de conseil, que Marc Baudriller a expliqué dans « L’affaire McKinsey, ou la face cachée du macronisme » ? Jeza nous partage son incompréhension : « On nous serine que Macron sera réélu haut la main. Il faut que quelqu’un m’explique comment un Président, élu une première fois de façon plus que douteuse, cynique, méprisant, hâbleur, mauvais gestionnaire, brutal, immigrationniste en diable, européiste forcené, peut être en tête de tous les sondages et son évidente réélection claironnée à tout-va. Les Français seraient-ils devenus fous ? »

Si certains Français refusent de voir ce scandale, ce n’est pas uniquement de leur faute, comme beaucoup d’entre vous le remarquent : « Les affaires, les scandales, qui touchent le Président et sa cour, glissent sur lui comme l’eau sur les plumes d’un canard, souligne Clorouk. Et c’est de l’eau lustrale, de l’eau qui purifie. C’est que la classe médiatique - et elle n’est pas la seule - a tant à perdre à la survenue à la tête de l’État d’une Présidente/d’un Président national-conservateur qu’elle est prête à toutes les dissimulations pour préserver son bienfaiteur. » Pour Pipo56, les médias savent très bien, quand cela les arrange, monter une affaire en épingle : « Il faut en faire “les diamants de Giscard” ou “les costumes de Fillon” et que tous les médias sérieux le répètent chaque jour. Surtout que le montant financier est 1.000 fois plus important pour le contribuable que quelques cailloux ou trois costards... » On attend donc que tous les médias s’attellent à la tâche… Et comme dit vivicret : « J’espère que ça va quand même être dit… avant les élections et non après ! »

À ce sujet, le billet de Frédéric Sirgant sur « Ces signes qui montrent que Macron ne fera pas 30 % le 10 avril » vous a inspiré ! SKOh6371 imagine le bilan de fin de CDD de Macron : « Imaginons cela dans une boîte privée : un candidat a droit à une période d’essai de une semaine à six mois selon la durée de son CDD. Quel serait son bilan aujourd’hui : n’a convaincu personne, créé plus de problèmes qu’il n’en résout, inapte à conduire une équipe vers un objectif, etc. Votre CDD prendra fin le 25 avril. » Mais le CDD ne prendra pas fin automatiquement. Cherchant à rappeler les lecteurs de Boulevard Voltaire à leur devoir, Pagés. A appelle de ses vœux un rassemblement : « Plus que jamais, la droite patriote doit se mobiliser car la victoire est possible. Oublions les querelles de partis, les phrases blessantes et stériles dont le parti de Macron se gargarise et d’un élan unanime faisons gagner nos idées si longtemps méprisées. » À bon entendeur !

4758 vues

27 mars 2022

VOS COMMENTAIRES

BVoltaire.fr vous offre la possibilité de réagir à ses articles (excepté les brèves) sur une période de 5 jours. Toutefois, nous vous demandons de respecter certaines règles :

  • Pas de commentaires excessifs, inutiles ou hors-sujet (publicité ou autres).
  • Pas de commentaires insultants. La critique doit obéir aux règles de la courtoisie.
  • Pas de commentaires en majuscule.
  • Les liens sont interdits.
  • L’utilisation excessive de ponctuations comme les points d’exclamation ou les points de suspension rendent la lecture difficile pour les autres utilisateurs, merci de ne pas en abuser !

Pas encore de compte, inscrivez-vous gratuitement !

La possibilité d'ajouter de nouveaux commentaires a été désactivée.

  Commenter via mon compte Facebook

  Commenter via mon compte Twitter