C’est à la conférence de presse, lundi 10 août, qui officialisait Brest comme le départ du 2021 puisque des élus de avaient dit niet, que le célébrissime cycliste s’est saisi de l’occasion pour dire tout le bien qu’il pense des écolos et de la coprésidente du groupe des écologistes de la ville, en particulier, qui avait osé ringardiser le mythique Tour. Pour qui se prend-elle ?

Après avoir justifié leur refus d’accueillir le départ du Tour en raison de son coût, de « retombées économiques jamais prouvées », de « millions d’objets lancés aux spectateurs par les caravanes » (beurk, le Tour), Valérie Faucheux avait finalement lâché le véritable fond de sa pensée en qualifiant la course de « format sportif daté ».

Daté, le Tour de France cher à la moitié des Français ? Parmi lesquels 60 % d’hommes et 40 % de femmes, quand même ! En fait, trop populo, le Tour, avec tous ces beaufs avec « maman » et les gosses sur les bas-côtés des routes, à encourager en hurlant des mecs bourrés de testostérone, suant et transpirant. Car, comme l’écrivait l’excellent Jany Leroy, « entre populaire et populiste, il n’y a qu’un pas »… n’est-ce-pas !

Daté aussi, Bernard Hinault, pendant qu’elle y est, la Faucheux ? En tout cas, il n’en fallait pas davantage à ce caractère au « moral de tueur » pour partir au quart de tour.

« Elle [Valérie Faucheux] parle d’événements du passé. C’est peut-être elle qui est du passé. Elle est écologiste, non ? Il faudrait qu’elle regarde ce qu’elle met à ses pieds. Elle pollue peut-être plus que n’importe quelle personne à vélo », ironise Bernard Hinault, selon Le Point.

C’est vrai, ça, c’est peut-être bien la dame qui appartiendra, en moins de temps qu’il n’en faut pour l’écrire, au passé. Car de qui se souviendra-t-on, dans cinq ans, dans cinquante ans, dans cent ans et même au-delà ? De Valérie Faucheux, une obscure coprésidente verte adjointe aux mobilités de Rennes, ou du Tour avec ses cyclistes mythiques comme Bernard Hinault, le quintuple champion de la course mondialement connue, du cycliste aux multiples victoires reconverti en éleveur de vaches laitières, d’abord, en multi-entrepreneur-investisseur, ensuite, hein ?

Il est donc « un peu en colère », le Blaireau, que ce surnom « ne dérange pas du tout » : « On ne peut pas dire que le cyclisme est quelque chose d’arriéré. » Et là, le Blaireau sort de son trou et mord : « Elle ferait mieux de réfléchir avant d’ouvrir sa gueule ! »

Wouah ! La coprésidente d’un groupe écolo se faire remettre à sa place par un mâle blanc de plus de cinquante ans au courage et à la carrière hors du commun. Si elle n’apprécie pas, nous, si !

À lire aussi

Marlène Schiappa trouve ridicules les mesures des écologistes… nous aussi !

« L'écologie mérite mieux que ces mesures ridicules » : pour une fois, on est d'accord ave…