C'est le journal Le Parisien qui a révélé cette information, le 16 novembre. La police a procédé à une série d'arrestations d'amateurs de pédopornographie. Ils sont en tout quarante-huit, tous des hommes, arrêtés en moins d'une semaine. Ce que l'on a retrouvé dans leur disque dur soulève le cœur : images et vidéos d'actes pornographiques, mais aussi de violences et de sévices sur de jeunes enfants. Une enquête est désormais en cours pour savoir si ces personnes ont ou non participé directement à la torture ou au d'enfants. Je suis désolé de communiquer ces détails sordides, mais je pense qu'il est important de mesurer la porosité entre la consommation d'images ou de vidéos et le passage à l'acte, ainsi qu'entre le viol et la torture. S'agissant d'enfants, l'affaire prend évidemment une dimension particulièrement écœurante, mais les forces de police ont déjà communiqué, par le passé, sur le fait que l'on pouvait, sur le dark web et pour une poignée de dollars, s'offrir un viol d'enfant en direct, agrémenté de tortures à la carte. Ces choses sont généralement commises dans des pays d'Asie du Sud-Est, comme le Vietnam ou les Philippines.

Pour ce qui concerne les profils des inculpés, aucune conclusion sociale ne peut en être tirée : cela va du chômeur au CSP+, disent les policiers. Cela n'a rien de surprenant, car la pédophilie, comme les autres déviances, n'est évidemment pas l'apanage d'un milieu social donné, quoi qu'en pensent les clichés (dans un sens ou dans l'autre). En revanche, il est à noter que plusieurs d'entre eux travaillent pour l'Éducation nationale ou pour l'aide sociale à l'enfance, que certains sont identifiés comme familles d'accueil et que plusieurs conseillers municipaux, de même que le maire d'une commune, font aussi partie du lot. Et là... on n'en saura pas plus.

Imaginez une seule seconde, amis lecteurs, que parmi ces monstres potentiels (auxquels il faut continuer d'appliquer la présomption d'innocence, car une erreur judiciaire est toujours possible), imaginez, disais-je, que l'on trouve un prêtre dans la liste. Nous aurions déjà son nom, la paroisse qu'il dessert, Mgr de Moulins-Beaufort aurait été interrogé et un micro-trottoir, dans un rayon de 2 km autour de son église, aurait alerté les paroissiens. Le fait qu'on n'en sache pas plus prouve que (pour une fois en ce moment, serait-on tenté de dire), le clergé n'est pas concerné par ce scandale. Imaginez, encore, que l'un de ces inculpés soit... d'extrême droite. Je veux dire fasciste, bien sûr. La presse n'en serait pas autrement surprise, puisque ces gens ont tous les vices, et nous aurions probablement, là encore, peut-être pas son nom mais son parti politique, son historique de connexion sur Boulevard Voltaire, Le Salon beige ou que sais-je. On interrogerait Valeurs actuelles, qu'un collectif citoyen maculerait de peinture en le traitant de « journal de pédophiles ». Là, rien. Encore une fois, par défaut, on imagine qu'il n'y a pas de militants de droite dans cette liste de l'infamie.

C'est curieux, tout de même, ce deux poids deux mesures. C'est pareil pour les faits divers : on sait que Nordahl Lelandais était militaire, mais on n'a pas le droit de relever l'origine, la ou les motivations des auteurs de « blessures à la gorge ». On aimerait pourtant savoir quel est le bord des élus incriminés, et dans quelle commune ils ont été élus. On aimerait savoir dans quels établissements travaillaient les profs incriminés. On aimerait bien savoir, tant qu'on y est, si l'Éducation nationale avait déjà eu connaissance de faits similaires et, si oui, quelles mesures avaient été prises pour les éloigner des enfants. Interrogez vos amis profs, comme je l'ai fait : de tels profils existent (et ce n'est pas rare) et ils sont souvent mutés, tout simplement, sans autre forme de procès (c'est le cas de le dire).

Un mot pour conclure. La pédophilie dans l'Église est considérée par beaucoup comme systémique. En revanche, dénoncer la récurrence de telles perversions parmi les élites politiques ou le corps professoral relève, pour l'opinion médiatique, du complotisme. C'est tout de même curieux. À l'heure où l'Église de France offre un immonde spectacle, nombreux sont ceux qui font un lien entre célibat des prêtres et actes pédophiles, comme si la continence menait tout naturellement à la perversion. Alors, la prochaine fois qu'on vous parlera de cette théorie comme d'une évidence, proposez qu'on autorise enfin le mariage des profs ou des élus pour être définitivement sûr que de tels coups de filet sinistres ne se reproduisent plus. Effet garanti.

21392 vues

17 novembre 2022

VOS COMMENTAIRES

BVoltaire.fr vous offre la possibilité de réagir à ses articles (excepté les brèves) sur une période de 5 jours. Toutefois, nous vous demandons de respecter certaines règles :

  • Pas de commentaires excessifs, inutiles ou hors-sujet (publicité ou autres).
  • Pas de commentaires insultants. La critique doit obéir aux règles de la courtoisie.
  • Pas de commentaires en majuscule.
  • L’utilisation excessive de ponctuations comme les points d’exclamation ou les points de suspension rendent la lecture difficile pour les autres utilisateurs, merci de ne pas en abuser !

Pas encore de compte, inscrivez-vous gratuitement !

La possibilité d'ajouter de nouveaux commentaires a été désactivée.

42 commentaires

  1. Pour que cela n’arrive plus jamais à nos enfants, à nos femmes, à nos mères et nos grand-mères, il faudrait absolument condamner les violeurs, les pervers et les pédophiles à la castration chirurgicale comme le font certains pays ainsi, pas de récidive. C’est la solution basique et logique qui calmerait avec certitude tous ceux qui ne sont pas encore épinglés.

  2. Un ancien ministre , qui a depuis reconnu les faits , allait pour sa part exercer ses  » talents  » dans un pays asiatique où la prostitution des enfants n’est pas répréhensible . Mais comme il avait un lien de filiation avec un ex-président dit de gauche , il n’a jamais été inquiété . Et il se permet malgré tout d’apparaître de temps à autres dans la lucarne magique . Autres temps , autres moeurs …

    1. A une époque, pas bien lointaine, c’était passible de la peine capitale puisque c’était considéré comme un délit criminel. Souhaitons que ces anciennes SANCTIONS reviennent très vite à l’ordre du jour pour restaurer enfin l’Ordre et la Sécurité dans notre pays.

  3. on n’entend plus parler de Cohn-Bendit à ce propos. Qu’est-il devenu ? A-t-il réussi à faire supprimer les images video de l’INA ?

  4. Analyse parfaite de ce « fait-divers »
    J’aimerais, même si c’est un rêve, que les individus concernés, s’ils ont dépassé le stade de simple détention d’images, soient condamnés à la déchéance sociale, c’est-à-dire à la perte de leurs emplois avec responsabilités ou en lien notamment avec des mineurs, et l’obligation définitive d’exercer une activité professionnelle manuelle basique comme simples exécutants.

  5. A propos de pédophilie, quid des hautes autorités françaises exfiltrées en urgence de Marrakech après contestation commerciale par les parents des mineurs concernés? Faits révélés par Luc Ferry en 2011. Curieusement, l’enquête n’a rien donné… Car il se murmure actuellement que le sommet actuel de l’Etat y participait, et que la plupart des gouvernements connaissent la vérité, USA, Russie et Chine notamment. Ce qui pourrait éclairer les errements de notre politique étrangère. Mais tout ça, ce ne sont que racontars, puisque notre gouvernement est vertueux par nature.

    1. C’est ce qu’a écrit Gérard Fauré. Le Roi du Maroc a même fait trembler la couronne d’Angleterre … Andrew ne semblait pas au mieux de sa forme dernièrement.

  6. Il est très facile de retrouver le nom du maire incriminé, et de sa petite commune de Côte d’Or, par contre rien sur les autres fonctionnaires ! Il n’y a pas que l’armée qu’on pourrait qualifier de grande muette ! On a appris au moment de l’affaire Epstein que la France était la plaque tournant de la pédophilie dans le monde, et Karl Zéro en dit aussi beaucoup sur ce sujet ! Pas étonnant que les forces démoniaques se déchainent sur la feu « fille ainée de l’église » !

  7. Doit-on conclure que parmi ces coupables « présumés » se trouvent des donneurs de leçons de notre bonne gauche pourtant si vertueuse? Quelle horreur! Pour un peu, je m’évanouirais…

  8. Les pédophiles qui étaient au pouvoir n’ont jamais eu affaire avec la justice et les mariages forcées de ces petites filles à peine pubère qui pour le dénoncer .

  9. Quatre facteurs interviennent à chaque fois que l’on évoque des problème de pédophilie. Premier facteur, on médiatise outrancièrement les faits de pédophilie quand ils s’agit de détruire l’église et donc nos racines chrétiennes, ou on insiste sur certains stéréotypes qui se voudraient franchouillards, comme vous l’indiquez parfaitement avec le profil militaire de Lelandais, dont on nous a rabattu les oreilles presque quotidiennement ,. Deuxième facteur; on garde l’anonymat des personnes soupçonnées de pédophilie qui cochent les bonnes cases, que sont les gens issus de la diversité ou ceux qui auraient des accointances avec la gauche . Troisième facteur , les milieux islamisés s’en donnent à cœur joie pour avancer que leur religion est pure, puisque pas touchée par ces problèmes, au contraire de celle qu’il veulent supplanter en France à coup de prosélytisme actif . En oubliant complètement, qu’aucun musulman ne s’aventurerait à révéler de tels faits qui se produiraient à l’intérieur de sa mouvance religieuse sinon de s’attirer l’ire de toute une communauté, qui y verrait une attaque à l’honneur de toute une religion. Et quatrième facteur, la société toute entière devrait aussi balayer devant sa porte, parce que permettre à des enfants de pouvoir accéder librement à des sites pornographiques , c’est aussi une façon de pervertir l’esprit des plus jeunes et cela met une part de la responsabilité sur l’ensemble des adultes qui doivent veiller à éloigner les pervers de leurs enfants, mais aussi leurs enfants de la vision de scènes qui ne devraient pas leurs être destinés !!!

  10. Je suis sans doute un peu naïf, mais je n’imaginais un tel degré de perversité; même dans l’imaginaire. Quelle HONTE !

    1. Naïf peut être, manque de curiosité certainement, une consultation de sources d’information autres que celles d’Etat ou autorisées par lui, vous permettrait d’en apprendre beaucoup plus non seulement sur ce fléau qu’est la pédophilie, mais également sur entre autres la guerre en Ukraine, le bricolage des élections, ou la prochaine suppression de la monnaie papier et le passage au tout numérique. La technologie actuelle ne laisse aucunes excuses de ne pas être informé, c’est simplement un choix de vie.

      1. Aucune excuse ? Il est devenu impossible de se mettre au courant de tout ce qui se passe. Comment voulez vous que des personnes qui travaillent, élèvent des enfants, s’occupent de toutes les nécessités de la vie etc.. puissent être au courant de tout. Pour la plupart, chaque nouveau pas dans le pseudo progrès arrive comme un cheveux sur la soupe, et elle n’a pas le choix que de l’adopter. Et, quand bien-même, l’individu a de moins en moins de pouvoir.

  11. Tout est dit et bien dit. Ce que j’aimerais connaître, c’est la suite donnée par les pays concernés aux auteurs de ces sévices.

Les commentaires sont fermés.

  Commenter via mon compte Facebook

  Commenter via mon compte Twitter