Nos médias occidentaux étant devenus ce que l’on sait, grande est faite la part à la dramaturgie ; surtout lorsque s’agissant de barcasses emplies à ras bord de malheureux. En ce domaine, l’émotion n’est jamais bonne conseillère, et vient s’y mêler une singulière dose d’hypocrisie : « Bien sûr qu’il faut sauver ces pauvres gens, mais loin de chez moi », dira-t-on en substance. Un peu comme ces centrales nucléaires que l’on sait indispensables mais qui le seraient encore plus dès lors qu’installées chez le voisin.

D’où cette question posée par TF1 : « L’Ocean Viking a-t-il volontairement refusé d’accoster dans des ports non européens ? », relayant une polémique n’en finissant plus d’agiter Internet. À en croire le site de la première chaîne télévisée de France, « cette accusation provient d’un article en espagnol publié dans La Gaceta de la Iberosfera. Une source peu anodine. Ce journal numérique est détenu, depuis décembre 2020, par Vox, un parti d’extrême espagnol. » Certes, mais les questions posées par le journal en question en sont-elles pour autant sans fondement ? Car à ce compte, celles posées par les associations humanitaires ne le sont pas non plus.

Et ce site des plus officiels de reconnaître : « Les données disponibles sur Marinetraffic.com montrent que ce navire est passé à proximité des côtes libyennes, tunisiennes et maltaises » sans y avoir manifestement espéré y recevoir asile. Voilà qui est assez logique : l’époque où le colonel Kadhafi jouait le rôle de garde-frontière de l’Europe n’est plus – merci qui ? merci Sarkozy ! –, Malte a évidemment d’autres chats à fouetter, tandis que la Tunisie n’a plus les moyens de sa traditionnelle hospitalité.

Et de, finalement, faire siennes les informations de La Gaceta : « Au total, 46 demandes sont envoyées. Et ni la Libye, ni Malte, ni aucun autre port sûr à proximité ne répondent favorablement à ces requêtes. À noter d’ailleurs qu’aucun des pays cités par les internautes, pas plus que les États européens, ne se pressent pour accueillir les bateaux des ONG. » Lesquelles, toujours selon la même source, poursuivent « le but final que les mafias offrent aux immigrants illégaux ».

Il est vrai que ces derniers n’ont pas la moindre envie de retourner en Libye, là où ils sont rançonnés et même torturés. Pas plus qu’ils ne veulent se réfugier à Malte, où ils ne sont pas tout à fait les bienvenus. Reste la Tunisie. Mais en 2018, ce pays avait déjà bloqué, deux semaines durant, un autre navire d’immigrés clandestins, l’Aquarius. Et Fabienne Lassalle, directrice-adjointe de SOS Méditerranée, d’avouer à  : « Étant donné [que ces pays, NDLR] ne possèdent aucun port sûr, ils ne peuvent nous permettre d’accoster. » Bref, Tunis et La Valette ne sont pas des « ports sûrs ». Pourquoi ? Peut-être, tout simplement, parce que là-bas, en ces deux États souverains, même de taille modeste, jamais ne seraient acceptées, tel en nos contrées, les possibles exactions à venir de certains de ces fameux migrants…

Résumons. Harcèlements de rue à La Valette avec femmes maltaises pour victimes ou trafic de crack, avenue Habib-Bourguiba en plein Tunis ? Impossible. Les clandestins et leurs passeurs maffieux le savent mieux que quiconque. Seule issue ? La France d’abord ; l’Angleterre ensuite.

En attendant, l’ vient de voter une subvention de cent millions d’euros à la Tunisie pour soutenir son économie malmenée, car reposant principalement sur le tourisme. Pas fous, les Tunisiens acceptent l’argent et renvoient la question de l’immigration clandestine, non point aux calendes grecques, mais à leurs homologues carthaginoises.

Quant aux Français, ils n’auront plus qu’à perdre sur les deux tableaux : leurs sous s’en vont à l’étranger, tandis que d’autres étrangers pas tout à fait cordialement invités achèveront de ponctionner leurs dernières économies - solidarité humanitaire oblige. On pourrait en rire ou pleurer ; à ce détail près que les mouchoirs censés éponger nos larmes sont fabriqués en depuis belle lurette.

6145 vues

17 novembre 2022

VOS COMMENTAIRES

BVoltaire.fr vous offre la possibilité de réagir à ses articles (excepté les brèves) sur une période de 5 jours. Toutefois, nous vous demandons de respecter certaines règles :

  • Pas de commentaires excessifs, inutiles ou hors-sujet (publicité ou autres).
  • Pas de commentaires insultants. La critique doit obéir aux règles de la courtoisie.
  • Pas de commentaires en majuscule.
  • L’utilisation excessive de ponctuations comme les points d’exclamation ou les points de suspension rendent la lecture difficile pour les autres utilisateurs, merci de ne pas en abuser !

Pas encore de compte, inscrivez-vous gratuitement !

La possibilité d'ajouter de nouveaux commentaires a été désactivée.

17 commentaires

  1. Pour arrêter le massacre, il faut une bonne politique de gauche ! Il faut retourner. coloniser le continent africain, lui apporter la notion du bonheur …. ou cesser de les soigner. Une bonne épidémie, comme l’Afrique en a le secret, se chargera du reste.

  2. Monsieur Bellamy a rappelle avec finesse que le bateau était à seulement 60 miles du port de Sfax où existe un centre du HCR des nations unies habilité pour les recevoir.
    L’ONG complice de cet odieux trafic a préféré faire 800 miles pour atteindre l’Europe.
    Qui peut encore douter de là complicité de Sos Méditerranée dans ce trafic à part Monsieur Macron?

    A.Lerte

  3. Que les pro migrants aillent dans ces pays pour y apporter leur aide ils y seront bien plus utiles . Nous n’avons rien à leur offrir ni les moyens de continuer à les entretenir .

    1. Oui mais les pro migrants compte sur l’argent des opposants pour accomplir leurs « bonnes œuvres ». Jusqu’à quand ce manège va t il durer? Jusqu’à ce que les opposants montre réellement les dents et mordent.

      1. Sos méditerranée, 80% de dons des particuliers et des entreprises. Dons défiscalisés à 60%. Donc Sos méditerranée est subventionné à plus de 60% avec de l’argent du contribuable … Et Macron, et sa clique, offre le service-après-vente, toujours avec l’argent du contribuable.

  4. Normal, la FRANCE est la poubelle de la planète et là, curieusement, LE TRI n’est pas OBLIGATOIRE, il l’est seulement pour les Français que l’on emmerde continuellement pour qu’ils fassent le tri avant de jeter leurs ordures dans les poubelles mises à leur disposition pour ce faire……

  5. C’est comme cela que la France est devenue exsangue , elle donne dans tous les sens sans jamais recevoir , et elle se défait en plus de ce qui pourrait lui donner une raison de se prétendre une grande puissance . Encore un petit effort et elle va bientôt devenir une coquille vide !

  6. Les pays du Sud de la Méditerranée n’en veulent pas à cause de l’effet « boomerang » vous l’expédiez et parfois le retour est pour le moins risqué!!!

  7. Le grand mal français, se préoccuper des effets tout en négligeant totalement les causes : en matière d’immigration, le mal-être de ces populations dans leur milieu naturel. Au lieu de perdre notre argent en soignant des jambes de bois, les Etats et associations seraient mieux inspirées si elles se projetaient dans ces villages sous-développés. Une coopération active dotée d’un budget à gérer serait certainement plus efficace que toutes ces jérémiades à propos des migrants, surtout à long terme. Le seul moyen d’épuiser ce flux. On dépense généreusement pour la guerre tout en négligeant totalement l’assistance directe aux contrées sous-développées. Des actions à mener sans passer par des Etats qui dévient l’argent qui leur est confié.

  8. A toutes les grandes âmes qui veulent accueillir les migrants par « Océan Viking » entier, je leur propose d’émigrer pour aller vivre chez ces migrants. Qu’ils fassent preuve de courage et qu’ils affirment leurs convictions en allant, à la source et à leurs frais, sauver ces gens, avant qu’ils ne viennent. … Finalement, non! Ce serait colonialiste :) !

  9. Allons, tout le monde sait (ou devrait savoir) que certains pays ont toujours adoré la traite des humains, plus que d’autres!
    (les vendeurs sont toujours les mêmes, et les acheteurs, parfois revendeurs, aussi)

  10. … « du Sud de l’Europe » ou serait-ce plutôt « AU Sud de l’Europe », non ?
    Parce que « du Sud de l’Europe », de nombreux pays son touchés, tels : l’Italie, l’Espagne, le Portugal, la Grèce, Chypre, Malte, les pays de l’ex Yougoslavie, et surtout la France, dont la généreuse capitale régionale Marseille est « la capitale du Nord de l’Afrique du Nord », non ?
    Et oui, « pourquoi les pays du sud de l’Europe ne veulent pas d’immigrés clandestins… »?

    1. Pour DOMINION … qui a su transformer des votes minables en votes utiles. Pour les midterms américains, l’odeur DOMINION s’est faite sentir.

Les commentaires sont fermés.

  Commenter via mon compte Facebook

  Commenter via mon compte Twitter