Quels ont été les critères retenus par l’Élysée pour accréditer un journaliste à la conférence de presse du président de la République du 16 janvier dernier ? Pourquoi certains ont-ils été choisis, d’autres recalés ? Mystère. Une opacité floue règne sur le tri opéré.

Directrice de la rédaction d’un site officiellement reconnu par la CPPAP (Commission paritaire des publications et des agences de presse), titulaire d’une carte de presse depuis de nombreuses années, j’ai suivi la procédure et rempli le formulaire de demande d’accréditation. Il y est demandé, « le nombre de places étant limité », de n’« accréditer que deux personnes maximum par rédaction ». Cela tombe bien, chez nous, la petite équipe n’a pas que ça à faire et ne peut s’offrir le luxe d’envoyer deux journalistes. Je m’inscris donc seule. Mais je note que dans certaines rédactions, on pourra venir à deux.

Quels critères ?

Je reçois une fin de non-recevoir du service de presse 24 heures plus tard : « Nous ne pouvons malheureusement pas donner de suite favorable à votre demande d’accréditation en raison du nombre de places limité. Vous pourrez néanmoins suivre la conférence de presse via les réseaux sociaux de la Présidence. » Trop sympa. Quelle faveur ! Je peux suivre sur X.

Aimant comprendre, je renvoie une demande d’explication : j’ai bien compris que les places étaient limitées, mais sur la base de quels critères les choix sont-ils faits ? Deux places par rédaction sont potentiellement offertes, mais pas une seule n’est accordée à la nôtre. Pourquoi ?  Restant sans réponse, j’appelle le numéro de téléphone indiqué sur le document initial. La personne, assez aimable, me répond, un peu ennuyée, qu’elle ne sait pas sur quelle base la sélection est faite, qu’elle a bien reçu mon mail et qu’elle l’a transmis. Mais elle ne me garantit pas un retour… de fait, j’attends toujours. J’en conclus in petto que seules les grandes rédactions mainstream au positionnement plutôt consensuel font partie des élus.

De fait, celles-ci sont bien là, même si on peut saluer la présence de CNews/Europe 1 : la seule question réellement offensive et dérangeante est venue de Laurence Ferrari. Mais ces « grands » médias ne sont pas les seuls. L’une des premières questions est posée par une journaliste du média écologiste d’extrême gauche Reporterre, Justine Guitton-Boussion.

Extrême gauche accréditée

Reporterre est un média dont l’audience (source SimilarWeb) et le modèle (associatif), sont comparables à celui de BV, mais dont le positionnement est bien différent, avec tous les poncifs de l’extrême gauche mâtinée d’écologie (les pigistes passent de Reporterre à Arrêt sur images), et Justine Guitton-Boussion (il suffit de consulter son compte Twitter) retweete volontiers Edwy Plenel, fustige Stanislas Rigault, soutient la cause LGBTQI+ ; bref, bien loin de l’écologie. Les articles de Reporterre défendent aussi les militants d’Extinction Rebellion (promotion de leur journée portes ouvertes, par exemple), des Soulèvements de la Terre à Sainte-Soline (ne sont-ce pas ceux que Gérald Darmanin appelait « écoterroristes » ?), et depuis le 7 octobre, la cause palestinienne à de multiples reprises (le directeur de la rédaction, Hervé Kempf, parle, dans un édito daté du 16 décembre, de « massacre perpétré par l’État d’Israël »). L’un des tout récents articles, enfin, s’attaque aux « châtelains prêts à tout contre les éoliennes », évoquant un « alignement avec le RN ». Comme s'il n'y avait que les châtelains et le RN qui s'inquiétaient... Faut-il qu'ils n'aient jamais participé à une réunion en ruralité contre ces projets pour méconnaître l'hétérogénéité du public.

Bref, pour le service presse de l'Élysée, quand Reporterre a le droit de poser des questions au président de la République, BV n'est pas seulement admis à pénétrer dans la salle des fêtes de l'Élysée ?

En vertu du principe d’égalité de traitement et de transparence, BV réitère donc officiellement sa demande à l’Élysée :  quels critères ont été retenus pour choisir les journalistes ?

17752 vues

17 janvier 2024 à 20:15

Pas encore abonné à La Quotidienne de BV ?

Abonnez-vous en quelques secondes ! Vous recevrez chaque matin par email les articles d'actualité de Boulevard Voltaire.

Vous pourrez vous désabonner à tout moment. C'est parti !

Je m'inscris gratuitement

La possibilité d'ajouter de nouveaux commentaires a été désactivée.

78 commentaires

  1. En Belgique l’extrême gauche vient dans les débats télé, on ne parle plus de plafond de verre….du moins pour ce courant politique.

  2. Au pays des escrocs les menteurs sont roi.! Macron a réuni tous ceux qui doivent embellir diffuser et propager sa pensée. Si grans qu’il soit, tel qu’il connaît l’arbre, le bucheron affute sa hache pour que le baliveau choit.. .

  3. Il aurait été heureux que nous ayons plus de diversité dans les questions à Jupiter, car en vérité notre grand monarque a évolué ou il voulait allé . Quand il dit que la Russie perdra la guerre contre Ukraine il fait rire les spécialistes de la question il est comme son ministre des finances il est a coté de la réalité ,les Ukrainiens sont en train de perdre sur tous les fronts ,ce ne sera 12 canons Césars qui changerons la donne ,il devrait comme moi écouter à 4 radio sud ou même si a cette heure il est dans les bras de morphée rien ne l’empêche de retrouver l’interview de Birkhoff sur YouTube je m’étonne qu’aucun journaliste n’ est protesté

  4. éh oui ! Bienvenue en macronie . PLATON a dit :  » Personne n’est plus détesté que celui qui dit la vérité  » . « Depuis des années la science cherche une trace d’intelligence sur les autres planètes ; y serait peut -être temps de commencer par la nôtre  » ( Michel Audiard )

  5. Ne vous inquiétez pas Gabrielle, votre temps viendra. Cette force politique n’a plus grand avenir, sept années de règne et la phase de mort est amorcée. Patience et longueur de temps, font plus que force ni que rage.

  6. Pas de quoi vraiment être étonné dans un pays où les journalistes sont tous de gauche et d’extreme gauche en dehors des vrais sites droitiers et aussi de CNews . Cette gauche présente c’est la gauche du capital comprendre le ballon d’oxygène indispensable à la survie de macron. L’extrême de l’extrême gauche vote exceptionnellement au second tour en faveur du représentant mondialiste le plus pourri. Pas question de laisser la parole au sale peuple de droite que macron emmerde comme les nons vaccinés.

  7. Le bon président a daigné supporter la présence d’une Laurence Ferrari, cela ne vous suffit-il pas comme preuve de son infinie tolérance? Et les huit millions de fans qui l’ont suivi, qu’en faites-vos? Quel sectarisme!

  8. C’est peut-être que Reporterre, ils sont comme leur dénomination semble l’indiquer « raz les pâquerettes »

  9. Chère GABRIELLE,

    Consolez vous : au moins n’avez vous pas perdu votre temps, il n’y avait rien à en attendre !…

  10. Chère Madame CLUZEL – Ce rejet anti-républicain, à l’insu du plein gré des « z’élites » au pouvoir montre à ceux qui en doutent que vous ne faites pas partie de l’opposition contrôlée. Tant mieux pour nous et merci à vous, continuez vous êtes sur la bonne voie.
    Bien à vous à votre équipe et à vos proches

  11. On a bien compris que sa majesté a fait mettre de côté la presse qui dérangent… et pourtant grâce à CNEWS et par l’intermédiaire de l’excellente L. Ferrari, nous avons eu droit à une magistrale question, d’ailleurs la seule de la conférence de presse qui en vaille la peine, pour le reste le président a distribué les pilules que lui distribuait la presse « aux ordres »pour endormir la France… attention au réveil des lendemains qui déchantent.

  12. J’ai plusiurs fois évoqué sur ce forum ce qui selon moi devrait être la nouvelle devise de la république : « déni, deux poids deux mesures, impuissance ». Une démonstration de plus avec ce laiüs interminable d’avant hier.

  13. Je commence à trop bien connaître le film , chaque fois que l’illusionniste apparaît le zapping est salutaire . Si BV n’est pas le bienvenu au château c’est qu’il est considéré comme un média important d’opposition qu’il faut bannir des lieux .

Les commentaires sont fermés.