Après la chaîne CNews, est-ce au tour de la radio Europe 1 de tomber dans l’escarcelle de ? Quelle impact sur le paysage médiatique et sur la des en 2022 ?

Explication de Claude Chollet, président de l’OJIM (Observatoire du journalisme) au micro de Boulevard .

Vincent Bolloré sera-t-il, bientôt, le nouveau propriétaire d’Europe 1 ? Aujourd’hui, peu de choses pourraient s’opposer à ce rachat effectif d’Europe 1 par Vincent Bolloré. Pourquoi est-ce important de savoir qu’Europe 1 va changer de propriétaire ?

Europe 1 va changer de mains. Cela me paraît inéluctable. Est-ce dans les mains de Bolloré ? C’est possible, mais absolument pas certain. Pourquoi cela se produit maintenant ? Parce que , propriétaire d’Europe 1, est en état de faillite virtuelle. Il dépend du Crédit agricole et il est en déficit notoire depuis des années. On parle de millions d’euros. Il est donc obligé de vendre quelque chose. Par ailleurs, Europe 1 ne va pas très bien.

Et, enfin, Vincent Bolloré a déjà Canal+ et il est en train de racheter le groupe Prisma sur le plan des magazines. Bernard Arnault pourrait troubler le jeu. Bolloré et Arnault sont tous les deux actionnaires, mais à des étages différents, de la galaxie Lagardère. Arnault est dans la holding de tête et Bolloré est dans la société opérationnelle. Vont-ils s’affronter ou vont-ils se partager les dépouilles ? Si Arnault ne s’oppose pas au rachat d’Europe 1, cela tombera dans l’escarcelle de Bolloré.

En horizon de toutes ces manœuvres, les présidentielles de 2022. Ce sera l’implication directe dans la mesure où ces décisions vont considérablement modifier le paysage médiatique.

N’oublions pas que le gendre de Bernard Arnault est Xavier Niel. Bernard Arnault, c’est Les Échos, Le Parisien et un certain nombre d’autres médias. Xavier Niel est l’actionnaire majoritaire du Monde. Le Monde, c’est L’Obs, -Matin, etc. Il ne faut pas croire que Xavier Niel investit dans la presse pour gagner de l’argent. Ce qui lui fait gagner de l’argent, c’est free. Il investit pour avoir une influence. Ce n’est pas un secret, Bernard Arnault et son gendre sont extrêmement favorables à . J’imagine qu’à l’Élysée, on suit tout cela de très près, d’autant plus qu’une recomposition générale est en train de se produire. Drahi souhaiterait se retirer de BFM. Par ailleurs, le groupe Bertelsmann a mis en vente M6 et RTL. Tout cela a des conséquences directes sur le plan . Il y a un éclairage par rapport à l’élection présidentielle de 2022 qui est maintenant assez proche.

Europe 1 va-t-elle devenir une radio de droite comme CNews est devenue une chaîne de droite, voire carrément une espèce de Fox News à la française ?

Je pense que Bolloré a compris quelque chose. Le fait que 90 % des médias dominants soient dépendants du monde libéral libertaire, cela veut dire qu’il y a un segment de marché conservateur ou populiste ou de droite. Sur un plan strictement commercial, Bolloré aurait sans doute intérêt à « droitiser » Europe 1. Il aura quand même quelques difficultés. La rédaction d’Europe 1 est massivement libérale- libertaire. Cela pourrait se faire de manière progressive. On va dire que la rédaction, le mode dominant de communication d’Europe 1, serait moins de gauche et moins libérale-libertaire. En ce sens, cela peut constituer un début de bonne nouvelle, mais soyons prudents.

9 février 2021

BVoltaire.fr vous offre la possibilité de réagir à ses articles. Toutefois, nous vous demandons de respecter certaines règles :

  • Pas de commentaires excessifs, inutiles ou hors-sujet (publicité ou autres).
  • Pas de commentaires insultants. La critique doit obéir aux règles de la courtoisie.
  • Pas de commentaires en majuscule.
  • L’utilisation excessive de ponctuations comme les points d’exclamation ou les points de suspension rendent la lecture difficile pour les autres utilisateurs, merci de ne pas en abuser !

Vous pouvez désormais commenter directement sur Boulevard Voltaire :

Pas encore de compte, inscrivez-vous gratuitement sur bvoltaire.fr

Les commentaires Facebook intégrés aux articles sont désormais inactifs, nous vous invitons désormais à commenter via le module ci-dessus.

À lire aussi

Claude Chollet : « Yann Barthès incarne le style et les valeurs d’une certaine bourgeoisie ricanante, championne de la dérision »

Vous sortez un opuscule sur le médiatique Yann Barthès, animateur de « Quotidien » et anci…