À l’heure où ces lignes sont publiées, ces chiffres n’ont évidemment rien de définitif, mais les grandes lignes y sont. Le premier, l’abstention : 51,3 %, soit un nouveau record, ce qui en dit long sur le désintérêt croissant des Français en la matière.

Pour le reste, La République en marche, devenue Renaissance, mais se présentant sous l’étiquette Ensemble, pointerait légèrement en tête, avec 25,6 %, juste devant la NUPES, forte de ses 25,2 % ; à moins que ce ne soit le contraire, à quelques décimales près. Pas loin derrière, le Rassemblement national, qui se maintient à 19,1 %, mais très loin devant les 13,6 % des Républicains. Quant à Reconquête, la dégringolade se poursuit, avec 4,1 % des voix.

Qu’en déduire ? Déjà que le parti présidentiel paye son manque d’investissement dans la campagne, ne parvenant qu’à faire jeu égal avec un engrangeant les dividendes de son audacieuse manœuvre post-présidentielle, étant parvenu à transformer sa défaite en victoire. Ensuite, il a été souvent reproché à Marine Le Pen de mener une campagne en retrait, tel qu’elle l’avait fait avec succès lors de l’élection présidentielle. Au final ? Ni franc succès, mais pas demi-défaite non plus. Bref, la lame de fond ayant mené Marine Le Pen au second tour, face à Emmanuel Macron, ne retombe pas. Ce qui n’est pas tout à fait le cas des LR, que seuls devraient pouvoir sauver ces nombreux notables de longue date implantés en leurs fiefs. Quant au tout jeune mouvement fondé par Éric Zemmour, notons que ce dernier est éliminé dès le premier tour, au même titre que son porte-parole, Stanislas Rigault, et l’un de ses bras droits, Guillaume Peltier. Ce qui pourrait bien signer la fin de cette aventure, pourtant partie en fanfare.

Grande première en la matière, les deux anciens traditionnels partis de gouvernement, LR relégués en quatrième position et Parti socialiste dissous dans la NUPES, sont quasiment évacués du paysage politique. Sur les plateaux télévisés, un signe ne trompe pas. Pour défendre ces drapeaux en berne, seules Rachida Dati et Ségolène Royal acceptent de s’y coller.

Fait autrement plus intéressant, il y a cette attitude à adopter en cas de duel de second tour entre RN et ou NUPES. On notera que cette dernière semble avoir sensiblement évolué depuis la dernière élection présidentielle. Il y a quelques jours, la rumeur médiatico- nous disait que l’Élysée appellerait à faire barrage, quoi qu’il en coûte, aux candidats du Rassemblement national, sorte de renvoi d’ascenseur à un ayant donné pour mot d’ordre de ne pas apporter une seule voix à Marine Le Pen. Mais ce dimanche soir, rien de tel, les pontes de Renaissance se contentant d’affirmer que chaque scrutin obéit à ses propres contingences locales et que, toutes choses bien pesées, chacun fera bien comme bon lui semble. Idem du côté du patron de La France insoumise, qui ne donne aucune consigne, se contentant d’appeler chacun à voter en son âme et conscience et n’hésitant pas à prononcer trois fois ces mots, « notre patrie », lors de son allocution ; soit une manière plus ou moins finaude de ne pas s’aliéner de possibles suffrages lepénistes. À croire que le front républicain est en train de vivre ses derniers soubresauts.

Ensuite, le second tour est une histoire dont dépendra la répartition finale des sièges à l’Assemblée, dont les actuelles projections paraissent aujourd’hui des plus aléatoires, tant ces sont décidément un cru hors du commun, à l’occasion duquel les cartes se trouvent être plus que jamais rebattues. Néanmoins, une chose semble probable, l’heure des majorités absolues paraît révolue.

6770 vues

12 juin 2022

VOS COMMENTAIRES

BVoltaire.fr vous offre la possibilité de réagir à ses articles (excepté les brèves) sur une période de 5 jours. Toutefois, nous vous demandons de respecter certaines règles :

  • Pas de commentaires excessifs, inutiles ou hors-sujet (publicité ou autres).
  • Pas de commentaires insultants. La critique doit obéir aux règles de la courtoisie.
  • Pas de commentaires en majuscule.
  • L’utilisation excessive de ponctuations comme les points d’exclamation ou les points de suspension rendent la lecture difficile pour les autres utilisateurs, merci de ne pas en abuser !

Pas encore de compte, inscrivez-vous gratuitement sur bvoltaire.fr

La possibilité d'ajouter de nouveaux commentaires a été désactivée.

132 commentaires

  1. Il est bien dommage que la droite ne sache pas s’ unir ,ce qui n’ est pas le cas de la gauche!

  2. C’est consternant de devoir comprendre qu’un grand nombre de GAULOIS n’a encore rien compris. Conclusion : Il faut absolument que le VOTE devienne OBLIGATOIRE et rétablir la majorité à 21 ans car la plupart des jeunes à 18 ans n’ont pas encore le sens du devoir et des responsabilités, pour eux, c’est le rôle de leurs parents car à cet âge là, et nous le savons puisque nous sommes passés par là, ils ont d’autres préoccupations : les études, les divertissements de tous genres ou le sexe opposé.

  3. A 90 piges, dimanche j’ai été voter en me disant que c’était la dernière fois de ma vie. Il faut dire qu’à mon âge, je ne suis plus concerné par l’avenir, mon avenir étant derrière moi. Le RN étant en tête dans les résultats, j’ai décidé de retourner aux urnes dimanche prochain pour soutenir RN qui va avoir contre lui tous les autres partis. Et là, chaque voix compte. Mais cette fois sera bien la dernière. Si les français veulent faire couler la France, ce sera leur problème, plus le mien.

  4. Non bien sur, chacun regarde son nombril et en s’abstenant vote pour Macron et lui libère les mains.
    Au premier tour on choisit, au deuxième on élimine, on ne fait pas sa coquète. Moi je vote contre Macron et qu’importe qui j’élis.
    La seule possibilité : Macron est nuisible et a le pouvoir, celui pour lequel je vais voter dimanche est nuisible* mais n’a pas le pouvoir. C’est un moindre mal.
    * à mon sens

  5. Les gagnants sont les abstentionnistes mais c’est la victoire des inutiles
    La réalité sur 40 ml d’ inscrits, 28 ml se sont abstenu. Ëtre heureux d’ avoir 25 % soit 7 % d- inscrits demanderait des pleurs!

  6. Je confirme, on est bien en France.
    Les députés opposition n’ont aucun pouvoir si ce n’est d’em… le pouvoir en place.
    RN, Nupes et autres partis souhaitent faire la nique à Macron.
    Vous croyez qu’ILS voteront contre les candidats « Ensemble » CàD pour un adversaire politique ? Que nenni !

  7. Zemmour a eu de 23 à 37 % des voix et ce serait un échec ? Quand a-t-on déjà vu un parti naître et présenter un candidat à la présidentielle 4 mois après, avec 130 000 adhérents ? La Reconquête ne fait que commencer !

  8. Le pire ce sont ces irresponsables hommes et femmes politiques de droite qui appellent encore à « faire barrage à l’extrême drouate », au nom des valeurs de la république.
    Ces imbéciles préfèrent voter et faire voter extrême gauche avec les islamo-gauchistes, les staliniens, les immigrationnistes, ils approuvent implicitement le slogan de l’autre « la police tue ».
    Et cela exclusivement pour la gamelle, l’avenir de la France ils s’en moquent.

  9. Moi ce que m’ont dit les résultats c’est la chute du député sortant LR de la 5éme circonscription du Nord, c’est jouissif !

  10. Une Assemblée représentant la moitié des Français ?
    A Vomir ! Pauvre Peuple résigné, donc absent !
    Il n’aura que ce qu’il mérite…

  11. Il va falloir de la magnanimité aux électeurs de Reconquête pour appuyer le candidat RN dont la cheffe a tout fait pour qu’E. Z. ne puisse pas faire valoir ses idées à l’Assemblée. Sans parler de son refus de bloc commun… A part ça, je pense que nous avons dépassé le stade « peste ou choléra ». Grâce à la moitié des Français qui ronchonnent mais vont à la pêche le seul jour où ils pourraient donner leur avis. Ont-ils oublié le « succès » du mouvement des « Gilets jaunes » ?

  12. Je suis satisfait car mon parti , c’est l’abstention , et il arrive largement en tête ; je refuse de participer à cette mascarade , ce jeux de dupes , qui peut permettre à un parti qui fait 28% d’avoir 53% des sièges, comme en 2017 ; ceux qui vont nous gouverner vont avoir une belle légitimité….environ 12% du corps électoral, c’est ça ???

  13.  » les deux anciens traditionnels partis de gouvernement, LR relégués en quatrième position et Parti socialiste dissous dans la Nupes, sont quasiment évacués du paysage politique »
    Croyez-vous ? Avec un % nettement inférieur à celui du RN, les LR auront très probablement 2, voire 3 fois plus de députés !

  14. Madame le Premier ministre a solennellement appeler à ne pas donner une voix au RN, quitte à voter pour la NUPES. Tout un aveu de la connivence entre Ensemble ! et la NUPES pour finir de détruire dans les 5 ans à venir ce qui ne l’a pas encore été depuis 2017.

  15. L’absence de majorité qui se dessine est la meilleure chance pour la France depuis la réélection truquée de Macron.

  16. Le ridicule se conjugue à la bassesse. Pas un mot sur la contrainte judiciaire qui oblige Darmanin à enregistrer la NUPES. Il faut tout de même qu’il chipote pour faire croire que le parti de Macron est en tête. Menteur un jour, menteur toujours, tricheur un jour… Quoiqu’il en soit et bien que je soit un électeur de gauche il n’est pas question de laisser passer le moindre Larem, ici je vais devoir voter RN.
    Je suis sur que beaucoup, en adultes, vont faire barrage à cette bande de …eur.

  17. Que de fautes stratégiques commises par EZ et MLP; nous aurions pu être le 2ème groupe devant Nupes et nous allons inexister! la faute de EZ , celle d’avoir contesté dès le début la compétence de MLP en puisant en + chez ses notables, la faute de MLP d’avoir refusé toute entente avec EZ alors que tous les 2 devaient savoir que, pour gouverner, l’alliance était la seule voie; nous allons donc devoir nous contenter des miettes ! Pauvre France, nous avons les patriotes les plus bêtes du monde !

    1. Je partage en partie votre analyse. Dommage que E.Z se soit trompé de cible dès le départ : moi les livres , Elle les chats. Quand on veut faire alliance , il ne faut pas commencer par Humilier son potentiel partenaire. EZ , a cru que parler exclusive ment de sécurité et d’immigration ça suffirait pour le propulser en tête. Le RN en parle depuis des années. Il faut rassembler au delà de son camps , ce que n’a pas su faire EZ .

      1. Tout a fait d’accord avec P.A;Foch. Zemour excellent dans la théorie et l’écriture est nul dans la pratique .On ne part pas au combat en attaquant son principal allié et de surcroit en la considérant avec commisération et mépris Encore maintenant ,à lire ses amis Zemouriens , il semblerait qu’ils n’ont qu’une ennemie Marine pour laquelle surtout il ne faut pas voter ,de surcroit après cela ils osent donner des leçons;

Les commentaires sont fermés.

  Commenter via mon compte Facebook

  Commenter via mon compte Twitter