« Agnès ? Oui. C’est Emmanuel. Laisse tomber ton thermomètre, ta blouse blanche et enfile une combinaison de pompier. Ça ch… à Paris. Ah bon, Hidalgo a purgé les pigeons ? Mais non, gourdasse, tu lis pas les journaux ? C’est Griveaux qu’est purgé. Alors, vite, prends aussi un casque – t’en auras besoin – et fissa. T’es désignée candidate. Vois avec Guerini pour les détails, j’ai pas qu’ça à faire : la planète à sauver et tout ça, tu vois. Mais le Coronavirus ? On dit que ça risque de virer pandémie. Peut-être pas le moment de quitter l’hôpital. Tututute, tu fais comme on te dit, d’accord ! C’est toi qui prenais la température, non, alors dépêche-toi. T’as une municipale à gagner. Effet de blast assuré, tu peux virer l’autre de son trône dans un mois. Tu nous la fais Blitz Krieg, tu vois. Oui, je vois bien, Loiseau avait dit la même chose… Oui, mais Loiseau, c’est Loiseau et toi tais-toi. Maire de Paris, c’est quand même autre chose que de signer des ordonnances, hein ! Allez, affole-toi, ma grande. A quoi ça tient l’Histoire, c’est dingue. Cléopâtre, c’était son nez. Griveaux, c’est autre chose. Tu vois Agnès, dans cette histoire, Benjamin c’est un peu DSK. Toi, tu peux être le de cette fichue campagne municipale de Paris. Tu t’y attends pas et le destin frappe à ta porte un beau dimanche après-midi. Merci pour ces encouragements, Emmanuel. Bon, je file au ministère plier mon cartable. C’est ça, vas-y. Emporte aussi ton thermomètre, histoire de prendre la température ».

Il y a quelques jours, Emmanuel Macron, devant ses députés en séance de calinothérapie, revendiquait en quelque sorte le droit à l’amateurisme. On dirait qu’on est un peu en plein dedans, non ? Décidément cette campagne des est passionnante.

 

16 février 2020

BVoltaire.fr vous offre la possibilité de réagir à ses articles (excepté les brèves) sur une période de 5 jours. Toutefois, nous vous demandons de respecter certaines règles :

  • Pas de commentaires excessifs, inutiles ou hors-sujet (publicité ou autres).
  • Pas de commentaires insultants. La critique doit obéir aux règles de la courtoisie.
  • Pas de commentaires en majuscule.
  • L’utilisation excessive de ponctuations comme les points d’exclamation ou les points de suspension rendent la lecture difficile pour les autres utilisateurs, merci de ne pas en abuser !

Vous pouvez désormais commenter directement sur Boulevard Voltaire :

Pas encore de compte, inscrivez-vous gratuitement sur bvoltaire.fr

La possibilité d'ajouter de nouveaux commentaires a été désactivée.