Les records d’audience de « Face à l’info » continuent de révolter la gauche détentrice du bien et du beau. Le non-complotiste est à bout de nerfs. Benoît Hamon sens dessus dessous. Au micro de Public Sénat, le défenseur du et du désœuvrement pour tous vient exprimer son indignation. Plus généralement, le succès de la ligne éditoriale de CNews, avec ses Pascal Praud, ses Rioufol et tous ces agitateurs de pensées hors consensus, le révulsent.

Il y a de l’extrême dans l’air. Partout. Sur CNews, bien entendu, mais également sur BFM, sur LCI, sur Radio Londres et tant d’autres. La pensée dominante serait désormais celle d’Éric Zemmour. Le mal a tout rongé, tout grignoté. Il ne reste plus rien de ce monde idyllique initié par François Hollande.

Derrière les propagateurs d’idées nauséabondes, il y a un financier, dénonce l’ami Hamon : « Monsieur Bolloré, capitaine d’industrie à la tête d’une télé d’extrême droite, est un de ceux qui est en train de mettre de l’essence partout et d’allumer tranquillement des feux partout avec Zemmour, Praud et compagnie ».

« Et dire que si vous ne l’achetiez pas, ça ne se vendrait pas », disait Coluche. Et dire que si les gens ne regardaient pas « Face à l’info », Zemmour serait au chômage. La relève comique est assurée. Ce satané Bolloré qui ose mettre à l’antenne des émissions qui plaisent aux téléspectateurs. À quand une vraie chaîne d’info qui ne serait regardée que par quelques improbables socialistes ? Une chaîne qui montrerait les feux de banlieue allumés par Zemmour et ses complices ?

Et pourtant, Dieu sait que ce bon Hamon est ouvert à la d’expression : « Je ne demande pas qu’il n’y ait que les idées que je défends. » Ceux qui sont favorables à 950.000 par an plutôt qu’un million peuvent s’exprimer. Des opposants, pourquoi pas, mais un peu. Disons du Zemmour avec beaucoup d’eau dedans.

« Zemmour, c’est la pensée dominante financée par les gros cachets de Bolloré. Un jour, ces capitaines d’industrie, faudra qu’ils rendent compte. » Il y a du goulag dans l’air. Comme une promesse de séjour en Sibérie en pension complète. Pour l’instant, les comptes que Bolloré doit rendre s’expriment sous la forme de bénéfices engrangés par les écrans publicitaires : je pose un, je retiens deux… « Face à l’info » marche très fort. L’offre ne fait que répondre à la demande. Logique inadmissible pour l’idéologue Hamon. « Que cela vous plaise ou non » serait la devise de la chaîne d’info dont il serait le dirigeant.

18 novembre 2020

BVoltaire.fr vous offre la possibilité de réagir à ses articles (excepté les brèves) sur une période de 5 jours. Toutefois, nous vous demandons de respecter certaines règles :

  • Pas de commentaires excessifs, inutiles ou hors-sujet (publicité ou autres).
  • Pas de commentaires insultants. La critique doit obéir aux règles de la courtoisie.
  • Pas de commentaires en majuscule.
  • L’utilisation excessive de ponctuations comme les points d’exclamation ou les points de suspension rendent la lecture difficile pour les autres utilisateurs, merci de ne pas en abuser !

Vous pouvez désormais commenter directement sur Boulevard Voltaire :

Pas encore de compte, inscrivez-vous gratuitement sur bvoltaire.fr

La possibilité d'ajouter de nouveaux commentaires a été désactivée.