La France entière connaît Les Amants du Pont-Neuf. L’image la plus célèbre du pays célèbre une légèreté, un art de vivre à la française, un Paris disparu. Plus de jeunes femmes à chapeau, plus d’hommes galants, plus de légèreté sur le Pont-Neuf de 2022. On y croise désormais des trafiquants de drogue et les policiers lourdement armés qui n’ont plus rien à voir avec les îlotiers en pèlerine foncée.

Ce qui s’est passé, le soir du 24 avril 2022, sur ce lieu emblématique est révélateur d’une déliquescence. Alors même que M. Macron célébrait une victoire facile, ses électeurs apprenaient sur leur cher BFM TV qu’un policier avait tiré sur le conducteur d’une voiture qui, lors d‘un contrôle, avait foncé sur lui. Ces faits se déroulent chaque jour dans les quartiers sécessionnistes, là où le tir d’un policier peut déclencher des émeutes.

Le policier a été placé en garde à vue, ce qui est normal, puisqu’il a tué deux hommes et blessé un troisième, qui pourrait être le client de ces commerçants interlopes. Mais, sans doute parce que la campagne électorale est terminée, l’homme a été mis en examen pour homicide volontaire, c’est-à-dire pour meurtre. En d’autres termes, il aurait délibérément tiré, sans nécessité de protéger sa vie, dans l’intention de tuer.

Chaque affaire judiciaire est différente et juger consiste à peser les éléments présentés au tribunal pour décider en toute connaissance de cause. Certes, il peut arriver qu’un policier tue froidement. Cela s’est vu et pas seulement dans les films. Le cas est trop rare pour en faire un principe d’action des forces de l’ordre. Surtout quand les deux morts sont revendeurs de drogue, au volant d’une voiture sur un pont en plein centre-ville. Il est permis au moins d’espérer que la Justice statuera librement.

Mais comment ne pas imaginer que cette décision étonnante et médiatisée soit en lien avec le calendrier électoral, avec les impératifs du scrutin ? Faut-il y voir un clin d’œil à la Mélenchonie, toujours prompte à dénoncer les « violences policières » et dont le poids électoral pourrait gêner le pouvoir ? Au contraire, la même mise en examen aurait-elle eu lieu entre les deux tours, au risque de détourner du candidat Macron les électeurs le plus attachés à l’ordre ?

Des syndicats de policiers ont appelé à un rassemblement en soutien à leur collègue. Ces derniers mois, des candidats à la présidence ont proposé de réformer la loi pour instituer, au profit des policiers, une présomption de légitime défense. Proposition rejetée par l’élu du 24 avril, qui a osé parler des « violences policières » sur un média destiné à la jeunesse.

L’irresponsabilité d’un dirigeant ne se mesure pas seulement à ses actes ou à ses abstentions. Elle relève aussi de son aveuglement volontaire. En refusant la réalité d’une violence de plus en plus fréquente à l'encontre des forces de l’ordre, nos prétendues élites se coupent d’une partie de la population qui, pour ne pas supporter la mesquinerie de certains contrôles, n’en demeure pas moins attachée à l’institution policière protectrice des droits de chacun.

Permettre à nos policiers de se défendre est une urgence, une mesure de justice et de renforcement de la cohésion nationale. La police, comme l’armée, est loyale au régime. Mais prendre les uns et les autres pour des pantins pourrait un jour entraîner une autre réaction qu’un simple rassemblement.

Cet article a été mis à jour pour la dernière fois le 01/05/2022 à 19:24.

3550 vues

30 avril 2022 à 10:25

La possibilité d'ajouter de nouveaux commentaires a été désactivée.

58 commentaires

  1. J’ai la soixantaine bien tassée et comme tout a chacun je me suis fait contrôler a nombreuse reprises. Jamais un policier n’a posait sa main sur son arme devant moi et jamais je n’est étés plaque au sol je dit bonjour monsieur l’agent et j’optenpairb peut être pas merci quand je repart avec une « prune » pour quelques kilomètres excédentaires. Soit les forces de l’ordre ne sont pas toutes courtoises et exemplaires mais a comparer avec bien d’autre pays ! C’est pas si mal

  2. Quand un delinquent fonce sur la police pour s’ échapper , il est capable de foncer sur des piétons pour assurer sa fuite . Raison de plus pour tirer sur le véhicule ne serait-ce que pour la légitime defense d’ autrui .

  3. Pour mesurer l’utilité de la police pour la sécurité des personnes, il faut supprimer la protection du président !

  4. C’est non seulement « une urgence », c’est « un devoir » !
    Car en « se défendant », les policiers « nous défendent » !
    Une démocratie qui, non seulement reconnaît, mais accepte des « territoires perdus » sur son sol national, n’est pas une démocratie ou une république digne de ce nom !

  5. « J’introduirai dans notre droit la notion de défense excusable. Avec cette protection juridique, les commerçants, les braqués, les citoyens cambriolés et les policiers en danger, auront enfin le droit de riposter aux voyous ».
    De qui cette proposition pleine de bon sens ? Eric Zemmour lors de son meeting à Cannes le 22 janvier dernier.

  6. Quand est ce que nos juges iront voir de plus prés la réalité que vit les forces de police et de gendarmerie sur le terrain ? On croit rêver mais c’est plutôt un cauchemar que cette décision….de soit disant justice !!!!

  7. Que polices, gendarmerie et autres forces de « l’ordre » descendent dans la rue et bloquent plusieurs jours le système utopique du maintien de l’ordre !!

  8. Continuons ainsi et quand il n’y aura plus de policiers ni de gendarmes on fera comment pour maintenir l’ordre ? N’oublions pas que « l’ordre et l’ordre seul est en définitive source de liberté ». Doucement mais sûrement, nous allons vers la guerre civile.

  9. Vous n’avez toujours pas compris?
    Un flic tué, c’est juste un entrefilet et basta.
    Un délinquant tué c’est émeutes, destructions, longs reportages médiatiques, interventions politiques etc….

      1. Vous devez taper « soutien au policier du pont neuf change.org » dans votre moteur de recherche.

  10. Les policiers devraient se mettre en grève ,ils se font agresser et n’on pas le droit de se défendre .
    Il faut réformer la justice .

  11. La Suède est en train de vivre un épisode de violences insurrectionnelle de grande ampleur. Il ne se passe pas un jour en France sans que des policiers soient agressés dans les quartiers oubliés de la République qui peuplent maintenant jusque les tranquilles petites bourgades de province. Jusqu’à quand les médias vont-ils pouvoir taire, minimiser et dissimuler l’état quasi-insurrectionnel de la France ?

    1. La question que je pose souvent, quand est-ce que les vrais français vont se réveiller et agir pour faire comprendre aux autorités que ces non-désirés doivent remigrer.

  12. Encore une fois des petits juges de gauche qui considèrent la racaille comme des cas sociaux irresponsables et pointent nos forces de l’ordre qui chaque jours se font agresser !

    1. Petits juges qui ont l’air d’être aux ordres de Macron en tout cas quand leurs intérêts se correspondent ….

  13. MLP voulait instaurer la présomption de légitime défense pour les policiers. Bien sûr une idée du RN , donc pour nos pseudos élites , même pas question d’en discuter ! On voit le résultat avec cette affaire. Un policier qui tire et tue deux personnes « bien connues des services de police . » alors, j’entends , il avait 24 ans et 2 ans de service e et alors ? il devait attendre de se faire écrabouiller pour riposter ? Pas étonnant dans ces conditions que nos policiers soient Totalement démotivés !

    1. La légitime défense s’applique à tout citoyen, pas seulement les policiers, lorsque l’on est confronté à une situation où la vie est menacée.

      1. Cela n’engage que toi. Va au réunion d’information de la Gendarmerie; et tu comprendras…. Dixit les Gendarmes: »Quoiqu’il t’arrive (vol agression viol et j’en passe) appelez les FDO et n’intervenez pas; car c’est aux FDO de régler le problème, nous sommes habilité. Si vous blessez votre agresseur; Nous nous retournerons contre vous ». C’est la règle en vigueur dans la zone France. Les Fdo sont là pour protéger les bandit; et gare à ceux qui enfreignent la règle…

    2. Quel âge avait le policier, juste intégré dans la PN et sortant de formation, qui a abattu Harpon dans la Cour de la PP ?

  14. Notre justice, toujours égale à elle même, aime les délinquants et déteste les victimes. Dans le cas présent ce policier a utilisé son arme pour se protéger et protéger ses collègues de deux voyoux récalcitrants qui fonçaient sur eux pour échapper à un contrôle normal alors qu’ils étaient en contresens sur le pont. Le policier n’a fait que son travail en étant en légitime défense. Les juges ont visiblement suivi des ordres politiques au lieu d’appliquer le droit et uniquement le droit.

    1. Eric Zemmour avait, dans son programme, une mesure en faveur des policiers qui allait tout à fait dans le bon sens.

    2. Par ailleurs, ce policier a plongé dans l’eau froide pour sauver une femme qui était en train de se noyer !! il y a comme ça, des policiers qui font un travail admirable et que l’on traite de meurtriers !! c’est la France sans dessus dessous ! et il faut vivre avec !!!

    3. Josée… Quand la voiture fonce sur le policier, celui-ci est en légitime défense ;mais si elle le loupe et le dépasse, il n’a plus le droit de tirer. Quelle hypocrisie !

Les commentaires sont fermés.