Michaël Taylor est le gérant du Senza Nome, un restaurant italien en centre-ville de Poitiers. Alors qu'il recevait, le 18 mai dernier, un groupe de clients venus déguisés, l'une d'entre eux a été filmée grimée en Noire. Le début d'un long calvaire...

4655 vues

5 juillet 2022

VOS COMMENTAIRES

BVoltaire.fr vous offre la possibilité de réagir à ses articles (excepté les brèves) sur une période de 5 jours. Toutefois, nous vous demandons de respecter certaines règles :

  • Pas de commentaires excessifs, inutiles ou hors-sujet (publicité ou autres).
  • Pas de commentaires insultants. La critique doit obéir aux règles de la courtoisie.
  • Pas de commentaires en majuscule.
  • L’utilisation excessive de ponctuations comme les points d’exclamation ou les points de suspension rendent la lecture difficile pour les autres utilisateurs, merci de ne pas en abuser !

Pas encore de compte, inscrivez-vous gratuitement sur bvoltaire.fr

La possibilité d'ajouter de nouveaux commentaires a été désactivée.

29 commentaires

  1. Je compatis de tout coeur. Comment ne pas comprendre la détresse de ce restaurateur ? Il n’est coupable de rien ! L’acharnement dont il est victime fait prendre la mesure du nombre de criminels potentiels que nous croisons tous les jours sans omettre leur incommensurable bêtise. J’espère que ce restaurateur est placé sous protection policière. Mais le mieux serait qu’il vende et s’installe ailleurs. Combien de Français vont-ils être victimes par la faute de ces imbéciles ?

  2. Et la femme qui s’est grimée en Black face n’a pas eu de problème ? C’est pourtant à elle que ces cinglés devraient s’en prendre. Comme quoi, ils ne comprendront jamais rien à rien.

  3. ASSEZ de ce terrorisme intellectuel, pour qui se prenent-ils ces dictateurs de la pensée?
    Toujours cette extrême gauche islamo gauchiste, racialiste, wookiste qui ne sont qu’une infime majorité, mais qui font la loi.
    Ce restaurateur a du courage, c’est lui qui produit de la richesse, pas ces gauchards subventionnés.

Les commentaires sont fermés.

  Commenter via mon compte Facebook

  Commenter via mon compte Twitter