Incontestablement, 2022 marque une étape dans l'histoire de la droite. Objectivement une nouvelle défaite. Mais un net progrès en voix et en sièges. Surtout une évolution dont on sent bien qu'elle va se poursuivre : marginalisation de LR, dynamique du RN, interrogation sur l'avenir de Reconquête. Une chose est certaine : la géographie du vote Le Pen et RN valide de plus en plus la pertinence du concept phare de Christophe Guilluy : la célèbre « France périphérique ». Il fête ses vingt ans dans deux entretiens publiés par Marianne cette semaine.

Laissons l'auteur rappeler le caractère révolutionnaire de sa trouvaille : « J’indiquais, en gros : "Attention, la France populaire, les catégories populaires, ce n’est pas seulement ce que les médias nous projettent 24h/24, c’est-à-dire seulement la banlieue. C'est aussi tout le reste : les trois quarts des classes populaires, des gens qui vivent hors des écrans radars, de la presse, du monde académique, etc." »

Et cet intellectuel lui-même peu académique, mais visionnaire, subit régulièrement les ergotages d'universitaires à l'affût de résultats qui écorneraient sa grille d'interprétation. Par exemple, après l'élection de 2017, un autre géographe - Aurélien Delpirou - croyait faire mentir le concept en arguant qu'Emmanuel Macron avait réalisé des scores très élevés dans certains coins de cette France périphérique et que son succès était uniforme. En 2022, le reflux du macronisme au second tour de la présidentielle et aux législatives par rapport à 2017 devrait le pousser à rebattre ses cartes. En effet, le retrait de la vague macroniste a dessiné une carte qui correspond bien à celle de la France périphérique, comme le confirme l'analyse de François Luciardi, chercheur à l'Université libre de Bruxelles. Pour lui, « en répétant ce traitement statistique pour les présidentielles de 2002 et 2012 (2007 est mise de côté du fait de l'affaiblissement du FN dû à Sarkozy), nous constatons que l'échelle de la France périphérique n'a fait que gagner en puissance sur la période 2002-2017 ». Avec amplification en 2022. Concrètement, les géographes anti-Guilluy qui croyaient que des facteurs régionaux ou historiques feraient mentir le concept n'ont pu que constater la montée en puissance du vote Le Pen dans des endroits qu'ils pensaient inaccessibles : la Creuse et certaines communes de Bretagne, par exemple, et toujours par la voie périphérique !

La France périphérique avance - et le vote Le Pen avec elle. Géographiquement, elle recule aussi (tout en se renforçant numériquement), et ses contours évoluent comme ceux des côtes avec la montée des océans. Après la gentryfication des métropoles, le littoral est en voie d'accaparement total par les CSP+, comme le constatait Christophe Guilluy dans Le Figaro en novembre dernier : « Les jeunes issus de milieux populaires ne pourront pas vivre là où ils sont nés. Ils sont obligés de se délocaliser le plus loin possible du littoral dans ce qu’on nomme le rétro-littoral, voire plus loin encore. Propriétaire à la mer, c’est fini pour les classes populaires. [...] Cette violence invisible, cette appropriation, rappelle celle qu’ont connue les grandes villes hier. » Avec ce paradoxe que ces CSP +, les plus sensibles au discours écolo, achètent dans le plus grand déni... climatique. Mais, pour notre carte France périphérique-RN, on constate déjà cette tectonique des plaques du littoral : les arrière-pays breton, charentais, girondin et méditerranéen ont déjà commencé à basculer en 2022.

Le concept de France périphérique a encore de beaux jours devant lui, et le vote qui va avec aussi.

4416 vues

9 août 2022

VOS COMMENTAIRES

BVoltaire.fr vous offre la possibilité de réagir à ses articles (excepté les brèves) sur une période de 5 jours. Toutefois, nous vous demandons de respecter certaines règles :

  • Pas de commentaires excessifs, inutiles ou hors-sujet (publicité ou autres).
  • Pas de commentaires insultants. La critique doit obéir aux règles de la courtoisie.
  • Pas de commentaires en majuscule.
  • L’utilisation excessive de ponctuations comme les points d’exclamation ou les points de suspension rendent la lecture difficile pour les autres utilisateurs, merci de ne pas en abuser !

Pas encore de compte, inscrivez-vous gratuitement sur bvoltaire.fr

La possibilité d'ajouter de nouveaux commentaires a été désactivée.

12 commentaires

  1. Il faut bien constater que les faits donnent raison à Zemmour.
    La pertinence de son analyse se vérifie tout les jours :
    Montée des violences, submersion migratoire, impuissance de l’Etat, perte de souveraineté.
    Malheureusement les français sont tombés dans le piège tendu par Macron.
    Diabolisation de Zemmour afin qu’il soit éliminé au premier tour et victoire assurée au second tour contre Marine Le Pens.
    C’est bien pour le RN d’avoir plusieurs dizaines de députés élus mais seuls ils sont impuissants et Macron est la pour 5 ans de plus.

    1. Excellente analyse, le RN tout seul n’empêchera rien. Marine a très largement profité de l’effet Mélenchon; dommage qu’elle ait fermé la porte, nous aurions eu la majorité absolue.

  2. Tout à fait juste, c’est pour cela que la stratégie politique de MLP a gagné, et que le Zemmour ne pouvait être qu’un diviseur (téléguidé?) pour empêcher MLP d’arriver à 50% .

    1. Zemmour n’a pas empêché M Le Pen d’arriver au second tour, et a de plus appelé à voter pour elle au second tour !

      1. vous devriez vous informer des sondages de juin 2021, du fait que le diviseur Zemmour n’a rien apporté au camp « populiste » en terme de poids électoral, qu’il a affaibli MLP au premier tour au point de remettre Mélenchon dans le coup tout en permettant à Macron d’être en tête, ce qui, en juillet 2021, était fort improbable. A part ça, il a appelé à voter MLP après l’avoir vilipendée pendant 7 mois, avoir tenté de casser son parti, l’avoir dépréciée au soir du premier tour…ça, c’est un allié. Mais 7% ( 4 aux législatives) pour l’investissement de 15 millions d’euros de campagne (s), c’est un rapport faible sauf pour le CAC 40.

      2. Du bout des lèvres et en balançant une vacherie . Il s’est crû roi, il n’était que laquais.

  3. Que des tendances d’espoir sans doute vains. L’efficacité de ces changements se fera-t-elle sentir, un jour, dans l’hémicycle de la chambre des députés et celui du sénat ? Il sera peut être trop tard !

  4. Plus de 40 années de lâchetés et de faiblesses de tous les gouvernements qui se sont succédés n ‘ ont fait qu ‘ appauvrir et mobiliser toute une classe si bien décrite par C Guilluy ; seul le RN , et avant lui le FN , a toujours oeuvré pour défendre cette population oubliée et bafouée ; c ‘est donc le juste retour de manivelle ….

  5. Le vote RN gagne les provinces. Disparues les usines qui occupaient la population , la mondialisation  » heureuse » les a transférées en Chine et dans d’autres pays à bas coût. Le chômage , même si il régresse reste important. Ceux qui résident dans ces territoires doivent utiliser leur voiture pour aller bosser , et nos  » élites » les taxent avec un carburant cher et en plus une limitation stupide à 80kms/h. Pour résider en bord de mer il faut maintenant compté 6000€ du M2, voir plus ! et on s’étonne de ne pas trouver de saisonniers, un mobil home à 1200 €la semaine dans l’ile de Ré.
    Rajoutez à ça une immigration et une insécurité qui envahissent même les petites villes. LR & Co n’ont pas mis fin à cette situation , à part de belles envolées lyriques , point d’action .Reste qui ?

    1. Le vote RN gagne les provinces dite vous, alors on comprend que si le RN a encore perdu les élections c’est, peut être en cause certains types d’électeurs utilisés pour faire basculer une élection, à présent çà ne suffirait plus dans le futur, alors le lapins sorti du chapeau du magicien, le droit de vote des résidents étrangers non Européens.

      1. Et le  » droit de vote » des : 2ièmes, 3ièmes , voire 4ièmes générations d’indésirables pondus sur notre sol ( Ah ! Napoléon, tu as inventé là une belle grosse bêtise, en voulant accueillir les polonais ! ) et totalement non-« intégrables »( digérables ? ): beau cheval de Troie dans la main des Leyden et consort … !

Les commentaires sont fermés.

  Commenter via mon compte Facebook

  Commenter via mon compte Twitter