Une révolution : le FMI, lors de la grande session du printemps qui s’est tenue à Washington du 21 au 23 avril 2017, a mangé son chapeau ! Toutes nos élites bien-pensantes, les experts infaillibles, Bernard Arnault, Macron, Les Échos, le MEDEF et l’ sont appelés à en faire de même dès maintenant !

La principale institution financière de la planète a pris une décision très importante qui est, en fait, un tsunami, une révolution dans la pensée économique politiquement correcte. Le FMI est revenu sur la doctrine mondialiste mensongère rabâchée depuis cinquante ans par tous les perroquets et les car favorable aux seules entreprises multinationales, aux États-Unis. Le FMI a officiellement appelé à passer de l’ère du libre-échange mondialiste (free trade) à l’ère du commerce international équilibré (fair trade).

Pourquoi ce brusque changement ? Parce que le libre-échange international ne correspond plus à l’intérêt des États-Unis et parce que Donald Trump est président des États-Unis. Les font la pluie et le beau temps au FMI et à la Banque mondiale. Madame Lagarde, si elle souhaite garder son poste, ne doit pas déplaire aux États-Unis.

Jusqu’à ce jour, tous les experts proclamaient urbi et orbi qu’il fallait favoriser le libre-échange mondialiste, que tous les citoyens qui voyaient disparaître sous leurs yeux les industries locales, les emplois bien rémunérés et les classes moyennes des pays industrialisés étaient atteints du syndrome maladif erroné de la ligne Maginot, ligne défensive qui a, en fait, parfaitement joué son rôle et dont la seule erreur a été de ne pas être prolongée jusqu’à Dunkerque !

Le FMI reconnaît donc que les peuples européens ont le droit de protéger leurs industries, leurs conditions de travail et leur environnement en instituant une TVA sociale protectionniste aux frontières de l’Union européenne. C’est un peu tard, maintenant que les Chinois nous ont dérobé une très grande partie de nos technologies, que l’industrie française ne représente plus que 12 % du PIB.

Le patronat, les mondialistes, les et les pseudo-experts ont menti aux peuples pendant cinquante ans ! Le FMI le reconnaît aujourd’hui ! Il est normal que les peuples se révoltent ! a tort de défendre le libre-échange mondialiste ! Marine Le Pen a 100 % raison de préconiser le protectionnisme ; son erreur est de le souhaiter au niveau de l’Hexagone, de ne pas réaliser, comme le souhaitait Maurice Allais, que le seul protectionnisme salutaire est européen.

4445 vues

29 avril 2017

Partager

VOS COMMENTAIRES

BVoltaire.fr vous offre la possibilité de réagir à ses articles (excepté les brèves) sur une période de 5 jours. Toutefois, nous vous demandons de respecter certaines règles :

  • Pas de commentaires excessifs, inutiles ou hors-sujet (publicité ou autres).
  • Pas de commentaires insultants. La critique doit obéir aux règles de la courtoisie.
  • Pas de commentaires en majuscule.
  • L’utilisation excessive de ponctuations comme les points d’exclamation ou les points de suspension rendent la lecture difficile pour les autres utilisateurs, merci de ne pas en abuser !

Pas encore de compte, inscrivez-vous gratuitement !

La possibilité d'ajouter de nouveaux commentaires a été désactivée.