Editoriaux - Médias - 21 mars 2018

Non, les éoliennes ne sont pas ce bienfait que l’on nous promet !

Oui, soyons sérieux ! Évitons de répandre cette « science consensuelle » et précisons quelques réalités. Elles sont toutes vérifiables.

1) Les éoliennes polluent. Quand il n’y a pas de vent utile – ce qui est le cas 65 % du temps en mer -, il faut mettre en mouvement des turbines, par exemple au gaz, qui sont perpétuellement en stand-by. Ces turbines sont assez souples pour pouvoir changer de régime d’une minute à l’autre. Elles ont un rendement de 40 %, alors que les « turbines gaz-vapeur », peu souples, ont un rendement de 60 %… et je suis effaré devant la pollution créée pour être « vert » ! Installer uniquement des centrales « turbine gaz-vapeur » serait assez écologique….

2) Il y a dix ans, l’ingénieur Jancovici montrait déjà, au Sénat français, que le foisonnement n’existe pas : il n’y a pas « toujours du vent quelque part » !

3) Si les éoliennes créent quelques emplois, elles ruinent le pays… comme elles le font déjà en Allemagne, où le prix du kWh dépasse 0,30 €. Notons que la maintenance et la surveillance des éoliennes belges est assurée par des étrangers…

4) Les éoliennes en mer n’empêchent peut-être pas les bateaux de circuler, ne sont pas laides de loin. Mais elles coûtent trois fois plus cher que les éoliennes terrestres pour un rendement qui n’est que deux fois supérieur ! Et leur production reste intermittente…

5) Oui, il faut penser D’ABORD à la France ! Le nucléaire français est sûr, il est peu coûteux. Il vieillit nécessairement et pourra être remplacé, progressivement, par des centrales de 4e génération encore plus sûres, sans le moindre danger pour la population, consommant les déchets des centrales de 2e et 3e génération… pas laides le moins du monde puisqu’elles peuvent se présenter sous forme de SMR (Small Modular Reactor) enterrés, sans tour de refroidissement, invisibles et fonctionnant « toutes seules » durant quinze ans.

Ce qui me chagrine, moi, Belge fervent admirateur de l’esprit français, c’est cette soumission à la plupart des médias, médias grassement subventionnés par les lobbies « verts » avec nos impôts, avec la retraite de nos vieux. Français, réveille-toi !

Commentaires fermés sur Non, les éoliennes ne sont pas ce bienfait que l’on nous promet !

À lire aussi

Climat : l’obscurantisme est en marche

Il n’y a pas de limite à la naïveté humaine ni à la convoitise de certains riches. …