Cinéma - Editoriaux - Histoire - Politique - Sport - 17 décembre 2016

Dans la série du grand n’importe quoi : Sarkozy, président du PSG !

La déprime, pour Nicolas Sarkozy, c’est bientôt fini ! S’il disait « oui » au propriétaire qatarien, la rumeur dit qu’il pourrait devenir le président… du Paris Saint-Germain !

C’est gqmagasine qui a lâché la bombe. L’émir du Qatar en a assez des résultats calamiteux de son club, alors, depuis le mois de juin, il se creuse les méninges à remplacer l’actuel président Nasser Al-Khelaïfi. Son propre frère ? Bof. Et s’il demandait à son grand ami Sarkozy, histoire de lui renvoyer l’ascenseur pour l’attribution à son pays de la Coupe du monde 2022, décidée quand il exerçait sa fonction de président de la République ? Surtout que Nicolas, il est raide dingue de football.

N’avait-il pas déclaré, à Paris Match, en 2013 : « Si je ne suis pas réélu en 2017, je deviens président du PSG » ? Un plan B, en quelque sorte, pour celui qui abandonnait la politique en 2012 pour y revenir quelques mois plus tard. C’est d’ailleurs le rêve de ses fils, de voir papa à la tête du « club de la famille », club qu’il « aide beaucoup », s’enthousiasmait Louis, en juin 2015. Et puis, ce serait autrement plus lucratif et excitant que de se barber à donner dans le monde des conférences à 150.000 euros…

Le petit Nicolas n’a décidément pas changé. Pas d’un iota. Bling-bling jusqu’au bout des talons, les électeurs de la primaire ne s’y sont pas trompés. Incorrigible, mais bien dans l’air du temps. Fric et jet-set, jet-sec et fric, la vulgarité incarnée.

Imagine-t-on une seconde nos grands hommes se recycler dans une affaire de gros sous ? Les imagine-t-on, après avoir côtoyé d’autres esprits élevés, aller se fourrer dans un club de sport et discutailler avec des footballeurs ? Vous voyez de Gaulle se faire taper sur l’épaule par un Benzéma, Giscard siffler une bière avec un Ribéry, Pompidou parler sex tape avec un Valbuena ? Mais on voit très bien Sarkozy, son ex-top model au bras, au milieu de ces gens si distingués… Pauvre France !

Et François Hollande, lui, à quoi va-t-il occuper sa retraite dorée à 36.000 euros par mois ? Avec son charisme d’huître, côté conférences, il paraît d’ores et déjà que, dans le monde, personne ne se bousculera au portillon. Côté foot ? Pas de bol, Hollande étant plutôt Arabie saoudite, aucun club encore ne lui appartient. Côté bouquins ? Les journalistes, qui l’ont écouté se raconter pas loin de la moitié de son temps, en ont soupé.

Alors, que lui reste-t-il, à la fin, au quasi-ex-Président pour ne pas se morfondre, une fois quitté l’Élysée ? Julie la réalisatrice doit bien avoir des idées. Et s’il faisait du cinéma, après un quinquennat, il est drôlement entraîné ? Ou s’il devenait président d’une écurie de course ? Hollande à la tête de Vincennes, lui qui a parié sur nos têtes pourrait le faire sur celles des canassons, c’est moins dangereux !

Enfin, une chose est sûre : aucun risque de voir Hollande se retirer à Colombey pour écrire ses mémoires, c’était vraiment un quinquennat pour rien. Rien de bien.

Bon, mais revenons à notre affaire de PSG. « Cette présidence ne lui a pas été proposée et il ne l’a pas acceptée », s’emporte un conseiller de l’intéressé. « C’est n’importe quoi, il est hors de question que Nicolas Sarkozy prenne la présidence du PSG », gronde un proche. Mince, et dire qu’il en rêvait !

Pauvre Nicolas ! Lui qui confiait au Point, déjà, en 2008, son envie de diriger son club préféré, ses amis qataris sont bien ingrats de ne lui avoir rien demandé ! Enfin, vous savez ce que c’est, la rumeur, c’est comme la fumée : il y a celle sans feu et celle avec… D’autres diront : Sarkozy, président du PSG, du grand n’importe quoi !

Cher lecteur,
Nous travaillons d'arrache-pied pour donner de l'information alternative gratuite et de qualité à plus d'un million et demi de personnes.
Ce travail n'existe que grâce à la générosité de citoyens qui ont à cœur de lutter contre
les mensonges du politiquement correct et de rétablir la liberté d'expression en France.
Si vous acceptez d'aider Boulevard Voltaire dans cette mission salutaire pour notre pays, s'il vous plaît cliquez sur le bouton ci-dessous :


D'avance, un grand merci !
L'équipe de Boulevard Voltaire

À lire aussi

Au Danemark, les migrants déboutés du droit d’asile iront sur une île

La réaction d'Amnesty International ? Le vilain gouvernement danois « va toujours plus loi…