Éric Zemmour en  ? Ce qui relevait du fantasme pour ceux qui se reconnaissent dans la terminologie « droite hors les murs » semble sur le point de se concrétiser. On est loin du roman de -fiction écrit par Geoffroy Lejeune qui imaginait l’élection d’Éric Zemmour. Pour autant, le journaliste laisse planer le doute et ce sont parfois ses invités qui lui servent le plat. Entre déclarant, sur le plateau du Z, que « s’il y avait un candidat à cette table, ce n’était pas lui » et interrogeant carrément le journaliste sur ses ambitions, celui-ci n’a ni confirmé ni infirmé.

En coulisses, son entourage s’agite tout de même. Si, parmi les personnalités politiques, aucune n’affiche clairement son souhait de voir Zemmour candidat, hormis le maire d’Orange , l’entourage de l’écrivain à succès redouble d’effort pour installer Zemmour sur les . Son compte Twitter, rassemblant près de 140.000 abonnés, s’est vu renforcé de liens Facebook, Telegram et . Comme si on construisait, au cas où, une rampe de lancement pour une hypothétique fusée.

Pour autant, rien de très concret. Si ce n’est la mise en ligne du site jesignepourzemmour.fr récoltant des signatures pour inciter le journaliste à entrer dans la bataille. Joints par téléphone, ceux qui animent le site Web revendiquent plus de 20.000 signatures à l’heure actuelle. Ce samedi, une quinzaine de militants ont organisé une action à Aix-en-Provence, bannière et tracts à l’appui. Pour Morgan, l’organisateur, l’objectif est clair : « Nous sommes tous issus de sensibilités politiques diverses et nous sommes ici parce que nous voulons qu’Éric Zemmour soit candidat. » Une initiative faite sans concertation avec le journaliste, d’après Morgan. « Nous n’avons pas demandé son autorisation, nous faisons simplement part d’un souhait profond », affirme le trentenaire, restaurateur à Aix-en-Provence. Pendant ce happening, les militants ont distribué entre 700 et 800 tracts et récolté une centaine de signatures pour le site jesignepourzemmour.fr.

« Les gens trouvaient incroyables qu’une quinzaine de personnes puissent se mobiliser pour une personnalité même pas candidate », continue Morgan, enchanté des réactions suscitées. « Comme si l’électeur était tellement conditionné qu’il en a oublié qu’il était libre de choisir ou de réclamer le candidat qu’il voulait. » Du côté de l’entourage d’Éric Zemmour joint par téléphone, on assure ne pas être au courant de cette initiative « découverte cet après-midi dans la presse ». Pour autant, on la trouve « très sympathique et révélatrice de voir des citoyens qui manifestent spontanément leur soutien envers Éric Zemmour ».

Concernant une éventuelle candidature, « il n’a jamais émis l’hypothèse de se présenter » mais « est très attentif à la situation politique de la rentrée prochaine ». Le jeu reste ouvert.

 

 

 

24 avril 2021

Les commentaires sont fermés sur cette publication.