Un jeune de 17 ans dit avoir été enlevé, séquestré et torturé avant que ses ravisseurs ne tentent de soutirer 5.000 euros à sa mère. Une vengeance subie pour avoir récemment dénoncé des dealers de , relate Le Parisien.

« La maman a trouvé ça étrange et a prévenu la »

Dans la nuit de lundi 14 à mardi 15 juin, une mère de de Triel-sur-Seine (Yvelines) a reçu un appel un peu avant 1 heure du matin de son fils de 17 ans lui disant qu’il aurait fugué du foyer où il est hébergé. Il lui explique qu’à la suite d’un accident de voiture, il doit 5.000 euros de réparations et qu’il arrive avec les personnes à qui il doit cette somme.

« La maman a trouvé ça étrange, détaille une source proche du dossier. Elle s’est tout de suite inquiétée et a prévenu la . » Rapidement, la brigade anticriminalité () se rend sur place. Peu après, son fils arrive avec quatre hommes âgés de 19 à 21 ans. Le groupe est interpellé devant le domicile des parents puis ramené au commissariat de .

Enlèvement, séquestration avec actes de torture ou de barbarie et tentative d’extorsion

Sur place, la victime explique « avoir subi des représailles car elle aurait récemment dénoncé des dealers de Seine-Saint-Denis » et avoir été « enlevé, séquestré et torturé ». Effectivement blessé, l’adolescent a ensuite été conduit à l’hôpital. « Les gardes à vue prises des chefs d’enlèvement et séquestration avec actes de torture ou de barbarie et tentative d’extorsion sont toujours en cours, indique, ce mardi soir, le parquet de Paris. Les investigations ont été confiées au 2e district de la police judiciaire. »

16 juin 2021

Les commentaires sont fermés sur cette publication.