Peut-on cultiver sans eau, sans irrigation ? Alors que la France connaît une sécheresse historique, Le Parisien pense avoir trouvé la solution et interroge un maraîcher qui affirme ne pas arroser ses cultures. La vidéo est vue plusieurs millions de fois. M6 et France 3 reprennent l’information et réalisent chacune un reportage. Les agriculteurs, quant à eux, dénoncent un reportage pour « bobos parisiens ». Boulevard Voltaire s’est rendu du côté de Bergerac pour comprendre pourquoi ce reportage est problématique.

11443 vues

13 août 2022 à 19:30

La possibilité d'ajouter de nouveaux commentaires a été désactivée.

31 commentaires

  1. les dits BOBO prennent les agriculteurs pour des bouzeux……. eux seuls ont la science infuse…..! mais le problème se situe également dans un autre domaine : les provinciaux….. que ces mêmes bobo méprisent,

    1. Les dits « bobos » se nourrissent de graines venues d’Asie…On comprend leur aversion pour les légumes made in Périgord et les méthodes culturales des croquants de cette province…Ceci dit, l’ecroc qui a été interrogé et prétend cultiver sans eau devrait être poursuivi pour mensonge, diffamation envers les agriculteurs de France et pour finir devrait être pe,ndu haut et court à une des branches de ses plants de tomate miraculeux…

    2. Que voulez-vous, ces Bobo ne connaissent que les boites de raviolis et les chips, ils ne faut pas leur en demander plus !

  2. Ce maraîcher est vraiment un cas. Il devrait aller prêcher la bonne parole et instruire les touaregs qui se feraient un plaisir de voir un bobo venir leur enseigner la culture dans le désert. Autre possibilité l’auteur journalistique à coupé toute les parties du reportage n’allant pas dans son sens ce qui donne ce numéro spécial de la crétinerie agricole. Nul doute qu’il sera décoré lors du prochain salon.

  3. Sans eau pas de croissance des plantes ,pas de vers de terre la seule amélioration pour éviter les grandes quantités d’eau le paillage et un arrosage au pied de la plante ou en rigole.

  4. ,La gestion de l’eau est un gros point faible de l’agriculture française. Certains ont voulu faire la Beauce partout. Quand la pluie tombe, l’eau n’est pas conservée et s’en va. les nappes phréatiques ne se remplissent plus et l’eau manque. Jusqu’à quelle profondeur va-t-on puiser ? Encore une folie venue de Bruxelles.

  5. Il ne faut pas s’étonner que les journalistes soient tout en bas de l’échelle de popularité.
    Comment croire que le « dresseur de vers de terre » soit réellement un agriculteur ?
    Comment un journaliste et sa rédaction peuvent être assez sots pour colporter des bobards pareils ?
    Je jardine depuis 40 ans dans une terre pauvre et sablonneuse. Si je veux manger mes légumes, il faut que je travaille mon sol, que je lui apporte de l’engrais et parfois de la chaux pour corriger l’acidité et enfin que j’arrose avec l’eau de pluie que je récupère.
    Mes nombreux amis vers de terre ne suffisent pas !

Les commentaires sont fermés.