Véronique Monguillot est la veuve de ce chauffeur de bus assassiné sauvagement, le 5 juillet dernier, par quatre jeunes à Bayonne. Elle raconte « l’après »-disparition de son mari, Philippe, son espoir de faire un jour à nouveau confiance à la Justice et son souhait pour que ce gouvernement « ouvre les yeux » sur cette insécurité qui s’est installée dans notre pays.

25 novembre 2020

À lire aussi

Véronique Monguillot : « Les paroles, c’est bien, mais il faut des actes, mais très vite ! Il faut taper du poing sur la table ! »

Témoignage exclusif de l'épouse du chauffeur de bus assassiné à Bayonne …