La réélection d'Emmanuel est sans appel et il serait vain d'en quereller la légitimité. Pour autant, nous savons tous qu'il ne suffit pas de vaincre pour gagner l'après élection. Pour être précis, les défis et les problèmes que la France doit relever et résoudre sont toujours là :

- le pouvoir d'achat des Français face au retour de l'inflation ;
- les retraites ;
- la gestion de l'endettement ;
- la relance de la natalité française, seule capable de répondre au défi des retraites ;
- l'insécurité qui empire partout sur le territoire ;
- le retour et le renforcement des services publics : les hôpitaux, la justice, les forces de l'ordre ;
- la lutte contre l'intégrisme islamiste, l'application stricte des principes de la laïcité ;
- la maîtrise des flux migratoires et la réforme profonde de Schengen, nécessité de réformer la Constitution pour donner au gouvernement les moyens d'expulsions des immigrés illégaux ;
- la défense de la souveraineté française et des intérêts nationaux dans l'Union européenne où règnent sans vergogne les technocrates ; l'application du principe de subsidiarité ;
- la mise en place d'une réelle politique industrielle et de l'aménagement du territoire, en favorisant les aides à la création d'entreprises là où il existe des logements sociaux vacants ; la loi SRU doit être réformée pour respecter les caractéristiques des villes ;
- l'affirmation d'une politique étrangère indépendante : les intérêts de la France ne sont ni américains ni russes ni allemands ;
- le renforcement de notre Défense : elle doit être autonome en soutien de notre diplomatie et ne peut se faire piéger dans des engrenages d'alliances qui nous entraînent dans des conflits qui ne sont pas les nôtres ;
- la défense de notre langue, de la francophonie face au globish.

Et, surtout, la France n'a pas à battre sa coulpe, se flageller et demander pardon pour son histoire coloniale. On comprend sans peine qu'Emmanuel ne conduira pas la politique qui permettra à la France de retrouver sa crédibilité. Il nous dit qu'il veut changer de méthode de gouvernement et renier Jupiter, sortir de la com' : attendons de voir. Mais il a un handicap dirimant : il est réélu grâce à une majorité hétéroclite de rencontres, animée par des objectifs antagonistes que le fameux « en même temps macronien » ne pourra pas concilier !

25 avril 2022

Partager

VOS COMMENTAIRES

BVoltaire.fr vous offre la possibilité de réagir à ses articles (excepté les brèves) sur une période de 5 jours. Toutefois, nous vous demandons de respecter certaines règles :

  • Pas de commentaires excessifs, inutiles ou hors-sujet (publicité ou autres).
  • Pas de commentaires insultants. La critique doit obéir aux règles de la courtoisie.
  • Pas de commentaires en majuscule.
  • L’utilisation excessive de ponctuations comme les points d’exclamation ou les points de suspension rendent la lecture difficile pour les autres utilisateurs, merci de ne pas en abuser !

Pas encore de compte, inscrivez-vous gratuitement sur bvoltaire.fr

La possibilité d'ajouter de nouveaux commentaires a été désactivée.

5 5 votes
Votre avis ?
44 Commentaire(s)
le plus populaire
le plus récent le plus ancien
Commentaires en ligne
Voir tous les commentaires