Sondages, ralliements : face aux outrances de la gauche le RN assure et rassure

© Jordan Florentin
© Jordan Florentin

À quinze jours du premier tour, et à l'issue d'une journée de folie à gauche, marquée par le retour des méthodes staliniennes chez LFI et une manifestation parisienne où les hystéries islamistes et anti-police se sont déchaînées, le RN semble incarner le parti de la raison et du sérieux. À une gauche qui a choisi la compromission avec l'extrémisme islamo-gauchiste, il apparaît de plus en plus comme le seul rempart solide contre le saut dans l'inconnu que représenterait une victoire de ce Nouveau Front populaire qui, à peine né, est déjà en voie d'implosion. Plusieurs signes objectifs vont dans ce sens.

Les Klarsfeld père et fils choisissent le RN « sans hésiter » !

Samedi, le scandaleux ralliement de la gauche socialiste, jusqu'à Raphaël Glucksmann et l'ancien Président Hollande, a poussé deux figures morales de la lutte contre l'antisémitisme à prendre clairement position en faveur du RN. Serge Klarsfeld, l'infatigable traqueur de nazis, a été très clair : « Si j’ai le choix entre LFI et le RN, je voterai sans hésitation pour le RN. »

Dans une enquête du Monde sur l'attitude de la haute fonction publique, son fils, Arno Klarsfeld, enfonce le clou : « Je dis que Marine Le Pen a changé, elle n’est pas raciste et antisémite. La France insoumise [LFI] est antisémite derrière un voile diaphane antisioniste. Entre Mélenchon et le RN, je choisis sans hésiter le Front national. »

Après la déclaration d'Alain Finkielkraut, la semaine dernière, les slogans ouvertement antisionistes de la manifestation de ce samedi auront achevé de convaincre ceux qui hésitaient encore.

Un RN en pleine dynamique de rassemblement

Outre les investitures de candidats médiatiques (Guillaume Bigot, Pierre Gentillet), les ralliements de Marion Maréchal et d'Éric Ciotti commencent à se mettre en place partout sur le terrain, avec des conséquences concrètes sur des candidatures d'union dès le premier tour. Par exemple, dans le Var, Laure Lavalette a adoubé comme suppléant son concurrent LR de 2022. En Lot-et-Garonne, le bureau de Reconquête 47 a également opté pour l'union en choisissant de ne pas présenter de candidat. Le RN avait remporté deux circonscriptions sur trois, il y a deux ans ; la troisième devrait également lui revenir.

Des sondages porteurs d'espoir

Si la rapidité de l'émergence du Nouveau Front populaire l'a immédiatement propulsé dans les sondages en seconde position autour de 25 %, devant la majorité sortante, les premiers craquements entendus ce samedi devraient casser net cette dynamique balbutiante. Rappelons, d'ailleurs, que 25 % était déjà le score de la NUPES, il y a deux ans. Pas de réel progrès, donc. Un sondage OpinionWay pour Les Échos et Radio Classique accorde 33 % des voix au RN, 25 % à la gauche unie, 20 % aux macronistes, 8 % à LR et 3 % à Reconquête. Le sondage IFOP pour le JDD< publié ce dimanche enregistre même une progression du RN à 35 %

Une gauche qui effraie

Le sondeur constate les limites de l'opération d'union de la gauche : pour Bruno Jeanbart, cité par Les Échos, « on retrouve ce phénomène classique qui veut que si quatre listes font toujours plus qu'une seule liste, une élection n'est jamais une addition ». Beaucoup de voix, à gauche même, reconnaissent que cette alliance, par les outrances de son programme (économique et migratoire) et de ses investitures, va agir comme un repoussoir.

C'est exactement ce que notre confrère Jordan Florentin vient de constater en province.

Le réflexe barragiste a changé de camp et d'adversaire !

Des électeurs RN déterminés

Surtout, le RN dispose d'un atout considérable : ses électeurs sont les plus sûrs de leur choix, à 87 %, là où ils ne sont que 73 % pour le Front populaire, 63 % pour la majorité et seulement… 33 % chez LR, en pleine décomposition.

À quelques heures de l'ouverture de la campagne officielle, le RN part avec un net avantage sur ses adversaires. Si sa dynamique se confirme et si la participation augmente, on pourrait même s'attendre à plusieurs élections dès le premier tour, sur ses terres d'élection du Nord (Marine Le Pen) et du Sud dans le Var et le Vaucluse par exemple, là où, il y a deux ans, seuls quatre députés NUPES et un macroniste avaient réussi. Ce serait un excellent signal mobilisateur pour engager la dynamique du second tour partout en France, où il n'était présent que dans 208 circonscriptions en 2022, quand il devrait l'être, cette fois, dans plus de 500 !

Frédéric Sirgant
Frédéric Sirgant
Chroniqueur à BV, professeur d'Histoire

Vos commentaires

93 commentaires

  1. Il serait peut-être bien de faire un peu d’histoire du front populaire qui l’avait remporté en 1936. un ou deux ans après il vole en éclat après quelques réformes positives. Les députés front populaire sont donc à la Chambre en 1940. Peut-être (même surement) est- ce la raison pour laquelle on n’en a plus entendu parler pendant 80 ans ,le temps que ceux qui avaient 20 ans en 40 soient morts. Méfiez-vous quand même des odeurs de chambre à gaz…….. mais cherchez

  2. Pourvu que cette heureuse dynamique du RN et LR associés se poursuive au 1er puis au second tour ! Il faut absolument battre la majorité présidentielle et surtout terrasser l’abominable front islamo gauchiste « populaire » sous la coupe du Furoncle Immonde qu’est LFI, seul véritable mouvement fasciste en France, pour obtenir une majorité ABSOLUE et enfin nettoyer notre (encore) beau pays !

  3. Les Français se sont laissés embarquer depuis près de 40 ans, avec cette politique anti-France, ont-ils enfin ouvert les yeux?, il est grand temps de changer de braquet, oui, il faut limiter l’immigration galopante, diminuer les aides de tous ordres, et permettre à des personnes de pouvoir se soigner correctement, surtout les séniors, qui malheureusement ont peut-être plus de besoins que les plus jeunes, sauf exceptions bien sûr, et pour certains, des retraites de misère, surtout chez les agriculteurs, alors que certains n’ayant jamais travaillé, ni cotisé ont des retraites plus hautes qu’eux, donc bravo à ceux qui soutiennent la candidature de Jordan Bardella en votant RN
    Nous sablerons le champagne le 7 juillet au soir, j’y crois:!!!

  4. Lors d’un débat sur CNews nous avions face à face le fils Klarsfeld et une certaine Shannon de Renaissance. Ce n’était pas la première fois que cette « Nana » macroniste sévissait, elle tient toujours des propos à vômir, on aimerait lui dire soit belle mais tais toi !! Une haine !!des propos diffamatoires avec des références à Pétain, qui le lui rappelons nous était très près du parti communiste !! Une horreur cette fille face à un monsieur gardant son calme , elle perdait les pédales , une haute idée d’elle même la caractérise mais si elle se voyait de mes yeux,cette pauvre petite !!!

  5. Curieux tous ces gens qui ont la trouille des extrêmes alors que nous sommes depuis 7 ans dans un extrême de la bêtise et de l’incompétence !!

  6. On attendait depuis longtemps un signe de l’avocat Pierre Gentillet, qui ne cherchait franchement pas à cacher ses opinions et les exprimait clairement dans ses prises de position. Est-il besoin de lui souhaiter bonne chance, sinon uniquement pour la forme ? Il est difficile de douter une seconde qu’il pourrait être battu. Bienvenue chez les « vrais » Français, bon courage et bonne campagne.

    • Je le soutiens totalement lui et tous les autres candidats sensés qui défendent notre pays !

  7. Si le RN gagne, il ne doit accepter d’aller à Matignon qu’à la condition expresse de mettre en place au préalable le r=Référendum d’Initiative Citoyenne au niveau de l’Etat, la Région et la Commune pour aller vers une démocratie réelle (à la Suisse).

    • Difficile d’espérer une telle démarche, les idées du RN et celles de Macron donc de ses soutiens sont pratiquement les mêmes, tant sur la politique intérieure et Bruxelles qu’au niveau internationale. Ne pas s’attendre à des changements, la route restera la même, c’est les USA via l’UE qui décident et Macron qui applique.

  8. depuis 7 années nous sommes au pays des fous, quels sont les électeurs de glucksman qui voteront pour le circus de la nupès 2, au pays des dingues, les français (qu’importe leurs origines moi c’est italienne) sont des anormaux, renversons la table, on en a marre de cirer les pompes aux casseurs, ils ont peur du RN et je les comprend, se sera fini de la casse des manifs, carte blanche aux CRS pour remettre de l’ordre, CRS veut dire compagnie républicaine de sécurité et pas accompagnateurs de sorties scolaires, où il y a danger les forces de police sont en droit de faire le ménage.

    • Entièrement d’accord avec vous et en particulier sur le rôle des CRS, des Gendarmes mobiles et autres forces de l’ordre ! Je soutiens à fond votre notion de « carte blanche » qui devrait leur être accordée pour rétablir puis maintenir l’ordre !

  9. Les moutons se seraient-ils changés en loups ? Je voudrais le croire, mais j’attends les résultats.

Commentaires fermés.

Pour ne rien rater

Les plus lus du jour

L'intervention média

Les plus lus de la semaine

Les plus lus du mois