Mercredi 21 septembre, le président Poutine s'est adressé à la nation russe. « Ceux qui font le chantage de l'arme doivent savoir que ce chantage peut se retourner contre eux, a-t-il prévenu, faisant craindre une guerre nucléaire en Europe. Les citoyens russes doivent savoir que notre intégrité territoriale, notre liberté, notre souveraineté seront défendues par tous les moyens nécessaires. » De son côté, le président américain Biden a déclaré : en utilisant les nucléaires ou chimiques, la Russie « deviendrait encore plus un paria dans le monde, plus qu’elle ne l’a jamais été ». Quant à Emmanuel Macron, à la tribune des Nations unies, il demande au monde de  « mettre le maximum de pression » sur Poutine. Une escalade des mots qui pourrait se traduire par une escalade de la guerre ? Alors...

Ce a été clôturé. Voici les résultats.

1720 lecteurs ont répondu au sondage.

662   38 %   OUI

964   56 %   NON

  94      6 %   Ne se prononcent pas

8538 vues

24 septembre 2022

VOS COMMENTAIRES

BVoltaire.fr vous offre la possibilité de réagir à ses articles (excepté les brèves) sur une période de 5 jours. Toutefois, nous vous demandons de respecter certaines règles :

  • Pas de commentaires excessifs, inutiles ou hors-sujet (publicité ou autres).
  • Pas de commentaires insultants. La critique doit obéir aux règles de la courtoisie.
  • Pas de commentaires en majuscule.
  • L’utilisation excessive de ponctuations comme les points d’exclamation ou les points de suspension rendent la lecture difficile pour les autres utilisateurs, merci de ne pas en abuser !

Pas encore de compte, inscrivez-vous gratuitement !

La possibilité d'ajouter de nouveaux commentaires a été désactivée.

  Commenter via mon compte Facebook

  Commenter via mon compte Twitter