[SIA] Marion Maréchal mouille la chemise pour les agriculteurs

Marion Zemmour SIA

La bière, c’est bien connu, ça rend les cheveux plus soyeux. En visite au Salon de l’agriculture, ce jeudi 29 février, la tête de liste de Reconquête aux élections européennes, Marion Maréchal, a involontairement testé ce fameux shampooing, et sans rinçage ! Après un accueil chaleureux tout au long de la journée, c’est en quittant le salon que Marion Maréchal a été aspergée de bière. L’homme qui la lui a versée sur la tête a été interpellé et présenté à un officier de police judiciaire.

Sur X, les réactions fusent, depuis hier soir. De nombreux élus ont soutenu Marion Maréchal. Jordan Bardella s’est exprimé assez rapidement après l’incident : « La violence n’a pas sa place dans le débat politique : je souhaite que chacun des candidats aux #Européennes2024 puisse faire campagne dans le respect. »

Contre toute attente, il y a eu du soutien à gauche, notamment de la part du député socialiste Jérôme Guedj : « Comme à chaque fois, hélas, qu’un responsable politique est pris pour cible physiquement, je condamne et j’exprime donc ici mon soutien à Marion Maréchal : je combats toutes vos idées mais jamais autrement que dans le cadre de la dispute apaisée que doit demeurer la politique. » Dans les commentaires, le député s'est attiré les foudres gauchistes.

Journaliste au Figaro, Eugénie Bastié a, quant à elle, attaqué la classe politique qui n’a que peu réagi face à cette agression. « La classe politique condamnera-t-elle unanimement cette agression violente d'une femme politique (et les innombrables commentaires sexistes qu'elle déchaîne) ? »

Fervente féministe pourfendant les actes misogynes, Sandrine Rousseau, députée écologiste, a bien tardé à réagir face à cette bière improvisée. Elle ne tweete que ce vendredi 1er mars, à presque 14h,  : « Le déchaînement de misogynie après le passage de Marion Maréchal Le Pen au salon de l’agriculture n’est pas acceptable. Ne jamais utiliser les armes de nos ennemis. » Un soutien qui a pris son temps mais qui a le mérite d'exister. Sans doute ce tweet est-il contesté dans son propre camp, car elle se justifie quelques heures plus tard : « On combat autrement nos ennemis politiques que par la misogynie. Et c’est non discutable. »

Les médias s’en donnent à cœur joie et, pour certains, se réjouissent même ouvertement. 20 Minutes a partagé sur X une image de Marion Maréchal au Salon avec le titre « Marion Maréchal aspergée de bière au Salon de l’agriculture » et le commentaire ironique  « Santé » suivi d’un emoji bière.  Stanislas Rigault, président de Génération Zemmour et présent au moment des faits, a répondu : « Une rectification ou c’est dans vos méthodes de se moquer d’une femme politique agressée ? » Aucune modification n’a été apportée.

Le média d’extrême gauche Contre Attaque (ex-Nantes Révoltée) n’a pas hésité à « souhaiter un bon rétablissement à la bière agressée ». Les rôles sont inversés. « Marion Maréchal-Le Pen est sous pression. La néofasciste, invitée quotidiennement dans les médias, était en visite au Salon de l'agriculture lorsque son visage a malencontreusement heurté un jet de bière. Mais même ainsi, elle reste imbuvable. »

Mais face à tout cela, la candidate Reconquête est restée souriante et positive et a terminé son tour du Salon, les cheveux mouillés, aux côtés d’Éric Zemmour. Cette péripétie mise à part, l'accueil qu'elle y a reçu a été plutôt très chaleureux.

Inès Chopard
Inès Chopard
Journaliste stagiaire à BV, étudiante en journalisme

Vos commentaires

69 commentaires

  1. Celui ou ceux qui ont fait ce geste envers Marion Maréchal mériteraient une bonne série coups de pieds la ou je pense

  2. L’auteur de l’éclaboussure à la bière sur Marion et ceux qui se sont réjouis de cette agression,sont des mufles.A cet égard,vu cet équipement bien spécifique,ils avaient toute leur place au milieu des animaux exposés.

  3. je ne comprends pas pourquoi des torchons comme l´OBs ou Mediapart, 20 minutes, Contre attaque Etc..ne sont pas condamne pour incitation a la haine ??? imaginez Cnews avec ce type de haine..ils subiraient le sort de » Charlie »

  4. Rousseau toujours là où on l’attend…Elle a des « ennemis » en France ? Des adversaires politiques, oui ! Appeler « ennemi » celui qui ne pense pas comme vous en dit long sur votre conception du pouvoir, avec de telles égéries la gauiche va sortir la guillotine ?

  5. “ Ne jamais utiliser les armes de nos ennemis.“ dit sardine ruisseau, et pourtant se sont tous ses supporteurs qui agressent quotidiennement les personnes qui ont l’outrecuidance de ne pas avoir leurs idées stalino-hitlériennes. Regardez l’obs et sa couverture dans la tradition gestapiste, quelle concordance avec celle qui annonçait l’assassinat des Manouchian et de leurs amis.

Commentaires fermés.

Pour ne rien rater

Les plus lus du jour

L'intervention média

Les plus lus de la semaine

Les plus lus du mois