[Satire à vue] Le détracteur de Renaud Camus démontre le Grand Remplacement

hervé le bras

Il ne pleut pas, ce sont des gouttes d'eau qui tombent. Les téléspectateurs ayant bien assimilé la démarche intellectuelle du démographe Hervé Le Bras vont pouvoir suivre ses explications. Le chantre de la négation du Grand Remplacement est l'invité de l'émission de France 5 consacrée au « réarmement démographique » évoqué par Emmanuel Macron. Les quelques farfelus de droite et autres complotistes présents devant leur écran vont devoir en convenir. Renaud Camus a tort. Son détracteur va éclairer le phénomène migratoire tel que constaté à ce jour. Un peu de réalisme, que diable : « Actuellement, il faut savoir que la croissance de la population française, l'année dernière, est assurée pour les quatre cinquièmes par l'immigration. »  Il ne neige pas, ce sont des flocons qui tombent. Grand Remplacement, mon œil ! Il s'agit simplement de 80 % de l'accroissement de la population française qui sont assurés par des familles d'origine étrangère, si l'on en croit ce grand spécialiste.

Au terme de son explication enjouée, Hervé Le Bras cite l'exemple merveilleux de l'Allemagne. « Il n'y a pas que la natalité pour assurer la survie d'un continent », assène-t-il. Culture, religion, mœurs, compatibilité de cohabitation ? Le démographe de gauche ne jure que par sa calculette. Un papa + une maman = plein de bébés. À ce troupeau d'antilopes en mal de naissances, il fournira des lionceaux. Le compte est bon. Troupeau suivant. Des Européens ? Par ici, Africains, Esquimaux ou Japonais, que sais-je. Avec la sensibilité d'un gestionnaire de stock de surgelés, le mondialiste se fait fort de relancer la démographie des nations. À un manque de trois palettes de petits pois, il saura compenser par un arrivage de haricots verts. Hervé Le Bras est à l'immigration ce que le grossiste est au marché international de Rungis. Excepté la vérification de la qualité des produits commandés, tout les rassemble.

La leçon de calcul infligée par le démographe se termine sur un éclair de lucidité : « Alors, ça pose toutes les questions liées à l'immigration. » Un détail est affaire de détaillants. L'importateur se rit de ces contingences de bas étage. Natacha Polony tente de résister à cet afflux de chiffres déshumanisés. En vain. Le spécialiste récite la table de multiplication. Aucun Grand Remplacement en vue, si ce n'est celui de la raison par l'idéologie.

Jany Leroy
Jany Leroy
Chroniqueur à BVoltaire, auteur pour la télévision (Stéphane Collaro, Bêbête show, Jean-Luc Delarue...)

Vos commentaires

30 commentaires

  1. Ces personnes sont elles aveuglées par leur idéologie ou répondent elles des vœux Qataris, tel qu’expliqué par madame Patricia Chagnon.

  2. On aurait envie de donner raison à monsieur Le Bras. Le problème est qu’il est lui-même incapable d’évaluer la proportion d’assimilés parmi la population française d’origine étrangère.

  3. Plusieurs guerres ont ruiné les pays Occidentaux, notamment la France, toujours, il y eut une rapide reconstruction ; que dire de ces pays en perpétuel voie de développement , dont les populations attendent des subsides sous les cocotiers !
    Allons-nous être remplacés par ces individus ?
    Tous ces politiques qui s’acharnent à scier les branches sur lesquelles ils sont assis me donnent la nausée, toutefois une consolation, ces « idiots utiles » seront emportés avec le peuple qu’ils ont trahi.

  4. Ce monsieur passe sous silence sur les cause d’une immigration tel un technocrate qui ne considère que les chiffres. En effet il désigne l’Allemagne après la chute du mur de Berlin mais il présente un exemple sans rapport avec d’autre pays puisque cette immigration provenait d’une réunification de population de culture et d’intérêts commun. L’immigration provenant de l’autre côté de la Méditerrané est incomparablement par les différences, culturelles et d’intérêts, hors ces communautés selon leur taille si petites au début en se regroupent par vocation et de part leur fécondité supérieur aux autochtones du pays les recevant, ces communautés grandissantes arrivent à une taille qui leur permet d’imposer leur cultures si différentes et même souvent incompatibles d’où les heurtes qui ne peuvent que grandir. Notre nation s’est développés en fonction d’une ancienne culture et ne peux en changer sans une métamorphose nuisible à tout le monde.

  5. Hervé le Bras, auteur entre autres de  » se sentir mal dans une France qui va bien  » et de  » le grand enfumage « . Et il s’y connait en matière d’enfumage, mais il est aujourd’hui démasqué.

  6. Il arrive un moment ou on ne peut plus nier la réalité , alors on chausse ses lunettes idéologiques pour la regarder , des juges tordent le droit de la même manière , Il peut faire penser aussi aux scientifiques staliniens dont il est l’héritier légitime . Et rien bien entendu sur la culture importée qui entend bien se substituer à la notre , et rien bien entendu sur la religion musulmane conquérante qu se fait tour à tour menaçante , violente , et pratiquant un entrisme forcené à tous les niveaux de notre organisation politique et sociale .

  7. Rien qu’à voir sa tête on peut connaitre ses idées et sa vue courte !! Relancer la démographie? peut être une idée !!
    Rétablir les AF à tous, majorer les AF du 1er au 2ième enfants de 25%, et à partir du 5ième enfant du même père plus rien, ceux qui ont envie d’avoir des familles nombreuses libres à eux ,mais plus au frais du contribuable, on évitera ainsi des paiements prohibitifs tels qu’à la famille Traoré , 17 enfants avec 4 concubines, mais qui aura le courage >?

    • Au fait je suis sûre que vous n’aviez pas compris que le 3 ième et le 4ième resteraient au barême AF actuel, je sais qu’à vouloir faire le super calculateur très intelligent, on oublie de réfléchir !!!Mais peut être aimez vous les familles qui pondent des gosses et les laissent trainer dans les rues ? Chacun est libre de ses choix !!

  8. Encore un exemple typique du vieux gaucho parisien qui bien calé dans son fauteuil et son idéologie ne se rends même plus compte du ridicule de ses propos. Le bougre est octogénaire, de quoi donner raison aux paroles d’une chanson de Brassens : Le temps ne fait rien à l’affaire, quand on est con, on est con…

  9. Ce brave Hervé Le bras est totalement hors sol !
    Seule son idéologie islamo-gauchiste est bien établie.
    Et dire que ces pseudo-intellectuels sont payés par nos impôts.
    Pôvre France !

Commentaires fermés.

Pour ne rien rater

Les plus lus du jour

L'intervention média

Les plus lus de la semaine

Les plus lus du mois