La Société des journalistes de Radio France (SDJ) s'est attaquée à Emmanuel Macron lors d'un communiqué rendu public, ce 2 septembre, déclarant notamment ne pas vouloir communiquer en fonction des ordres de l'Élysée, rapporte lecourrier-du-soir.com.

Alors que la crise géopolitique bat son plein, avec notamment une influence grandissante de la Chine et de la Russie en Afrique, Emmanuel Macron a demandé, ce 1er septembre, à RFI et France 24, lors d'une rencontre avec les diplomates français, de faire face au discours des Chinois et des Russes qui discréditent la stratégie politique de la France en Afrique. Une injonction qui est très mal passée auprès des deux médias, qui refusent de bâtir leur travail sur les ordres du Président.

Ceux-ci se sont donc fendus d'un communiqué, ce 2 septembre, et se sont attaqués frontalement au chef de l'État : « Monsieur le Président, si les rédactions de RFI, France 24 et Monte Carlo Doualiya s’emploient sans relâche et avec conscience à déconstruire les "narratifs", à traquer les fake news d’où qu’elles viennent, nos journalistes ne sont en aucun cas et ne seront jamais un outil au service de votre communication et de votre politique. Les antennes de FMM [France Médias Monde, NDLR] ne sont pas des "médias de l’État" comme ceux existant dans les pays cités lors de votre discours face aux ambassadeurs. »


« La SJD et la RFI tiennent à vous rappeler que nous ne céderons jamais une once de notre indépendance, en quelque circonstance que ce soit. Nous ne sommes pas journalistes "à utiliser". Là est notre ligne rouge », ont-ils précisé.

7807 vues

7 septembre 2022

Les commentaires sont fermés sur cette publication.

  Commenter via mon compte Facebook

  Commenter via mon compte Twitter