« Ne touchez pas à nos traditions ! » : ce samedi 19 novembre, le Sud-Ouest manifestait pour défendre les traditions taurines contre la proposition de loi émise par le député Aymeric Caron. Plus d’un millier de personnes, dont de nombreux élus, ont défilé dans les rues de Mont-de-Marsan. Tous revendiquent leur culturelle contre une vision « de Parisiens ».

8176 vues

23 novembre 2022

VOS COMMENTAIRES

BVoltaire.fr vous offre la possibilité de réagir à ses articles (excepté les brèves) sur une période de 5 jours. Toutefois, nous vous demandons de respecter certaines règles :

  • Pas de commentaires excessifs, inutiles ou hors-sujet (publicité ou autres).
  • Pas de commentaires insultants. La critique doit obéir aux règles de la courtoisie.
  • Pas de commentaires en majuscule.
  • L’utilisation excessive de ponctuations comme les points d’exclamation ou les points de suspension rendent la lecture difficile pour les autres utilisateurs, merci de ne pas en abuser !

Pas encore de compte, inscrivez-vous gratuitement !

La possibilité d'ajouter de nouveaux commentaires a été désactivée.

19 commentaires

  1. Et pour la souffrance de certains animaux pour la fête de l’ Aïd ? on en parle ? ou c’est de la complicité .

  2. Tout ça pour ça.
    Pour certains Il faut à tout prix arrêter la corrida, alors que le taureau meurt en combattant, il est né pour ça. C’est précisément mettre en évidence l’intelligence et l’habilité de l’homme par rapport à la force colossale de la bête.
    Mais pour tuer de manière sauvage des animaux dans les abattoirs sans les étourdir pour obéir à une religion ça on n’en parle pas. Dans ce cas pas de pitié.
    Si nous devons changer de comportement envers les animaux commençons par les animaux qui servent chaque à notre nourriture, sont-ils élevés et tués dignement ?

  3. Question corrida…. à part que la corrida n’est pas notre tradition ! Importée par l’impératrice Eugénie ! Les landais doivent le savoir pourtant, puisque notre tradition est la course landaise, avec ses acrobaties sans souffrance de l’animal.
    Merci de leur remettre la mémoire à jour !!

  4. Caron préfère s’occuper de la souffrance des quelques taureaux tué chaque année dans les arènes lors de fêtes régionales traditionnelles plutôt que de s’occuper de la souffrance des millions d’animaux abattus dans le rite hallal pour satisfaire les envahisseurs. En plus de vouloir détruire notre civilisation, il n’a pas le courage de défendre vraiment ses opinions; ça s’appelle de la lâcheté!

  5. En fait, interdire la corrida pour la Nupes ce n’est qu’un outil parmi les autres pour exister. Tout comme les herbivores ce n’est que de l’agitation parfois violente ce qui rajoute un plus pour parler d’eux. En parlant de souffrance animal peut être si on se penchait sur l’abattage culturel, chose parfaitement inutile qui n’aurait jamais du exister sur notre sol, combien d’animaux finissent comme cela par rapport aux taureaux dans les corridas. N’aurait il pas été aussi simple d’interdire la mise à mort de l’animal comme au Portugal et se sans que le spectacle en souffre le moins du monde. Bien sure la Nupes n’en tirerait pas autant avantages. Décidément quel parti politique que les LFI ou verts prédateurs Français.

  6. Qu’est-ce qu’on fait pour les invasions de mouches ,de moustiques ,de guêpes ,de cafards ,de souris?
    Quel plaisir de voir une araignée tisser sa toile au-dessus de son lit ou de ses casseroles !
    Donc ,si on défend les taureaux contre les toréros ,il faut partir en guerre aussi contre les fabricants d’insecticides ,et attaquer en justice un humoriste célèbre qui en avait fait la pub .Sinon on tombe dans la ségrégation et le racisme .
    On défend les gros et on élimine les petits .Oh! que c’est laid.!
    Je ne défends pas particulièrement la corrida,je n’en ai jamais vu,c’est l’hypocrisie qui m’agace.!

  7. Je suis du sud et je demande moi aussi l’abolition de la corrida. Les arguments de ceux qui veulent la maintenir sont très révélateurs : on dénonce l’organisation de spectacles de cruauté et de mort où la jouissance sadique est à l’honneur, et ils nous répondent « tradition » et « identité culturelle », c’est à dire en fait, à coté de la plaque. Cela montre que ceux-là refusent le débat sur le fond du problème : faire souffrir et tuer sans autre raison qu’assouvir le sadisme des spectateurs est-il acceptable ? Est-ce à maintenir, oui ou non ? J’ai tout entendu comme arguments pour défendre la corrida : les moustiques, le « destin » des taureaux (?!), les migrants qui couchent dehors (qu’est-ce que ça vient faire ici ???). Bref, le manque d’arguments. Pourtant, quelque chose me dit que, quand la corrida sera abolie (tôt ou tard…), ceux qui voulaient la maintenir ne seront pas fiers d’eux…

  8. C’est bien sûr un nouvel exemple de édconstruction .
    Ceux qui n’aiment pas la corrida ont qu’à ne pas ya aller .
    J’aime ce spectacle que j’ai admiré à Bayonne , Arles , Nimes ,Béziers et pourtant j’aime beaucoup les bêtes .C’est ainsi .

    1. Bizarre d’aimer les bêtes et de se régaler à leur torture !! En plus la corrida n’est pas notre tradition mais une habitude prise à cause de l’impératrice Eugénie qui en a demandé pendant ses vacances à Bayonne.
      Leur interdiction d’origine a été bafouée par une dérogation dont se sont emparées les villes du Sud…. à part qques villages qui pratiquent toujours la course landaise, courses de vachettes , course à la cocarde …
      Quand on aime les bêtes, on est humain, sinon on est sadique !

  9. Ce qui est à changer ce n’est pas la corrida qui fait partie de nos traditions et de notre culture c’e sont plutôt ces pseudo parlementaires de caniveaux qui ne sont là que pour la gamelle et mettre la chienlit.
    L’agressivité de Caron n’est plus à démontrer il le porte sur sa figure. Ainsi il essaye d’exister.

  10. Bien que d’origine espagnole, je n’apprécie pas la corrida. Ce n’est pas une raison pour l’interdire. Ceux qui aiment y vont. Ceux qui n’aiment pas retent chez eux ou font autre chose.

  11. Je me demande pourquoi on a arrêté les spectacles de gladiateurs et d’animaux dans les cirques, pourquoi on a interdit le cannibalisme… C’était « un peuple, une culture, un droit »…
    J’accepterai la tauromachie le jour ou on enverra aussi dans l’arène 3 ou 4 hommes de main pour taquiner le toreador avec des pointes de 40 cm…afin de lui redonner un peu de tonus… et oit à chance égale avec le taureau.
    J’entendais hier à la télé un afficionados raconter que si on enfonce une épée dans le cœur d’un animal en pleine santé (et qui ne demandait rien à personne), après l’avoir fatigué en le saignant pour l’affaiblir (les picadors), c’est parce qu’on l’admire tellement qu’on veut qu’il ait une mort « noble ». Moi je veux bien lui montrer toute mon admiration à ce monsieur. On verra s’il se sentirait « anobli »…
    Payer pour aller voir un si bel animal terminer ensanglanté dans la poussière… curieuse conception de la « noblesse ».
    Lejour où on aura une génération de taureaux qui aura compris que ce n’est pas sur le chiffon rouge qu’il faut foncer, mais sur le pantin pailleté qui le remue, beaucoup de toreros changeront de vocation.

    1. Plus rien à rajouter, vous avez tout dit et en plus très bien. Comme vous l’avez compris, tout à fait d’accord avec vous .

  12. J’apprécie la tauromachie, j’essaye de me rendre aux arènes le plus souvent possible mais je ne peux oublier que beaucoup d’aficionados souhaitent quand même l’interdiction de la chasse ou du moins y mettre tellement de contraintes qu’il sera très compliqué de pratiquer cette activité, Le Sud Ouest est à gauche et le confirme à chaque élection cruciale , la gauche est nupes si je me rappelle bien , et nupes a été créée à l’initiative de melenchon ….
    « Le fil vert sur le bouton vert , le fil rouge sur le bouton rouge » R Lamoureux

  13. La CORRIDA vue de la place du Taureau qui est poussé dans l’Arène ?
    Nul que le chanteur à textes Francis Cabrel , ne l’a plus brillamment expliquée …
    Normalement , l’HISTOIRE des Civilisations n’est faite que de progrès vers plus d’Humanité et moins de barbarie .
    N’est-ce pas ?
    Ce qui ne veut pas dire faire fi de toutes les Traditions et des identités non plus .
    Aymeric Caron , semble t-il , devrait concentrer ses efforts en tout premier lieu sur le sort des animaux des élevages intensifs ( de la volaille aux vaches … ) et surtout aux conditions d’ exécutions des ABATTOIRS .
    Là est l’urgence .

  14. Les insoumis et autres écolos sont davantage émus par la mort de quelques taureaux dans un combat loyal dans la lumière d’une arène que par l’abattage de milliers d’animaux d’élevage sans défense sans étourdissement préalable dans l’obscurité d’un abattoir. Il est vrai que dans le premier cas il s’agit de s’attaquer à une tradition française alors que l’on ne voudrait surtout pas s’en prendre à une pratique islamique, l’islamo-gauchisme ne rêvant que de remplacer nos traditions par une culture étrangère, la souffrance animale ici n’étant qu’un prétexte.

  15. Touche pas à mon taureau …pour s ‘ en garder l ‘ exclusivité et le privilège jouissif de le torturer ?

Les commentaires sont fermés.

  Commenter via mon compte Facebook

  Commenter via mon compte Twitter