La soutane, vêtement religieux des prêtres abandonné pendant une quarantaine d’années, opère un retour en grâce dans le clergé, au point que Le Parisien a fait un dossier sur son retour.

Pour en savoir plus, nos reporters ont rencontré un jeune prêtre de la Fraternité Saint- et un curé de diocésain qui ont, l’un et l’autre, choisi de porter la soutane – cet « Évangile silencieux », comme ils l’appellent. Pourquoi ce choix ? Ils témoignent au micro de Boulevard .

19 juillet 2019

Les commentaires sont fermés sur cette publication.

À lire aussi

À Rambouillet, hommage à Stéphanie, égorgée au nom d’Allah

Lundi, hommage officiel était rendu devant l’hôtel de ville de Rambouillet à Stéphan…