La fête de l’Assomption marque un très bel anniversaire, dont on a malheureusement trop peu parlé, même parmi les catholiques français. Voilà cent ans, au début du mois de mars 1922, le pape Pie XI, par la lettre apostolique Galliam, Ecclesiae filiam primogenitam, proclama Notre-Dame de l’Assomption patronne principale de la et lui associa sainte Jeanne d’Arc comme patronne secondaire.

« Il est certain, selon un ancien adage, que le "le royaume de France" a été appelé "royaume de Marie", et cela à juste titre… », écrivait le Souverain Pontife, en évoquant la piété mariale des Français, depuis les plus saints et docteurs nés sur notre sol jusqu’aux rois et au peuple dans son ensemble, depuis le Moyen Âge. En 813, Charlemagne avait érigé la fête de l’Assomption en fête d’obligation pour l’ensemble de son empire, avant qu’en 1638, Louis XIII, par son « vœu », ne consacre à la reine du Ciel sa personne, son État, sa couronne et ses sujets. Bien avant le 14 juillet, la fête de l’Assomption était donc célébrée à travers tout le royaume comme une fête « nationale » avant la lettre. Elle le reste aujourd’hui encore en et l’hymne de l’île de Beauté, le très beau Dio vi salvi Regina, est une version du Salve Regina.

Pie XI rappelait dans sa lettre apostolique les nombreux saints et docteurs nés sur le sol français qui, « depuis les premiers siècles de l’Église jusqu’à notre temps […] ont contribué à promouvoir et à amplifier à travers la le culte de la Vierge Mère de Dieu » et soulignait que « la Vierge Mère en personne, trésorière auprès de Dieu de toutes les grâces, a semblé, par des apparitions répétées, approuver et confirmer la dévotion du peuple français ».

2584 vues

15 août 2022

VOS COMMENTAIRES

BVoltaire.fr vous offre la possibilité de réagir à ses articles (excepté les brèves) sur une période de 5 jours. Toutefois, nous vous demandons de respecter certaines règles :

  • Pas de commentaires excessifs, inutiles ou hors-sujet (publicité ou autres).
  • Pas de commentaires insultants. La critique doit obéir aux règles de la courtoisie.
  • Pas de commentaires en majuscule.
  • L’utilisation excessive de ponctuations comme les points d’exclamation ou les points de suspension rendent la lecture difficile pour les autres utilisateurs, merci de ne pas en abuser !

Pas encore de compte, inscrivez-vous gratuitement !

La possibilité d'ajouter de nouveaux commentaires a été désactivée.

5 commentaires

  1. Merci à Eric Letty d’avoir rappelé que le 15 août fut la fête patronale et nationale de la France pendant bien plus longtemps que le 14 juillet. Cette date, pour moi jour de deuil, n’est que la sinistre mémoire de l’autoproclamation de la république et je prie pour la France chaque jour d’Assomption. WLR !

  2. Nous avons un grand-prêtre qui nous permet de nous approcher du Père . Faisant référence à Jésus il est dit «  Approchons-nous donc avec assurance du trône de la grâce, afin d’obtenir miséricorde et de trouver grâce, pour être secourus dans nos besoins » Hébreux 4 : 16

  3. Ce n’est pas de nature à relancer l’Église. Qu’ils soie t politiques, religieux oligarques ces individus ou groupes d’individus prennent le peuple pour des attardés mentaux. Et le pire, ça marche.

Les commentaires sont fermés.

  Commenter via mon compte Facebook

  Commenter via mon compte Twitter