Voilà un sondage Elabe, commandé par BFM TV, qui tendrait à remettre les choses à leur place. Ainsi, après la manifestation contre l’antisémitisme de ce dimanche dernier, 57 % des Français jugeraient Marine Le Pen « sincère » dans sa lutte contre ce même antisémitisme. « Un basculement pour le RN » ? C’est ce qu’estime Le Figaro de ce mercredi 15 novembre. Ce, d’autant plus que 60 % des personnes interrogées estiment que le Rassemblement national est un « un parti comme les autres ».
 
Dédiabolisation ? C’est une évidence. Normalisation ? Ça en prend le chemin.

D’ailleurs, parmi ces 57 %, 19 % des sondés tiennent la principale intéressée pour « très sincère », contre 42 % ne la considérant « pas sincère » du tout. Pour affiner les résultats de cette enquête d’opinion, notons que 60 % de nos compatriotes pensent que la présence du mouvement lepéniste était parfaitement légitime lors de ce défilé. Un résultat qui se monte, sans surprise, à 93 % chez les électeurs du RN, à 97 % pour ceux de Reconquête et à 78 % des électeurs de Valérie Pécresse, candidate LR lors de la dernière élection présidentielle.

Sans grande surprise non plus, les mélenchonistes sont d’un avis contraire (67 %), tandis que leurs homologues macronistes se divisent sur la question à proportion quasi égale. Et c’est là que la météo politique devient inquiétante pour Emmanuel Macron, dont l’absence lors de la manifestation plus haut évoquée lui vaut des appréciations plus que mitigées : 56 % approuvent cette démarche, contre 46 % de mécontents. On notera donc qu’en y étant présente, Marine Le Pen obtient une approbation légèrement supérieure. Mais il est vrai que cette dernière ne se fait peut-être pas dicter sa politique, intérieure comme extérieure, par l’humoriste Yassine Belattar, à l’instar du locataire élyséen.

À cette embellie sondagière, plusieurs explications possibles

La première, c’est qu’en se rendant à ce défilé, Marine Le Pen ne marche pas pour défendre les politiques israélienne ou palestinienne, mais seulement par empathie pour nos compatriotes de confession juive, victimes de l’insécurité grandissante qu’on sait, surtout dans certains quartiers. S’agissant de leurs homologues de religion musulmane, elle aurait sûrement fait de même, politique patriote et inclusive oblige.

La deuxième consiste à ne pas oublier que Marine Le Pen n’entend manifestement pas transformer ce conflit oriental en guerre des civilisations, à rebours d’un Éric Zemmour où d’une Marion Maréchal dont les prises de position peuvent paraître porteuses de contradictions. En effet, quand le premier se rend en Israël pour défendre la civilisation judéo-chrétienne, la seconde s’en va en Arménie pour y défendre cette même civilisation. Mais qui arme l’Azerbaïdjan musulman contre les chrétiens arméniens, si ce n’est l’État hébreu ? Il est vrai qu’un tel soutien permet à Tel Aviv d’avoir un œil sur Téhéran, l’Azerbaïdjan et l’Iran ayant des frontières communes…

La troisième, c’est que dans le conflit israélo-palestinien, Marine Le Pen semble savoir raison garder, persistant à promouvoir la solution traditionnelle de la France, celle de deux États, la seule qui vaille, quoique ne paraissant pas devenir d’actualité dans les mois prochains ; c’est le moins qu’on puisse prétendre.

La quatrième, c’est que l’ensemble de la gauche française se fourvoie en sa vision de ce conflit, ne l’analysant qu’au prisme marxiste : dominants contre dominés, Palestiniens opprimés et oppresseurs israéliens. Alors que Marine Le Pen aurait plutôt tendance à y voir l'affrontement entre deux nationalismes se battant pour la même terre. En la circonstance, chacun a ses raisons, tout aussi valables l’une et l’autre. Il se trouve seulement que l’époque serait plutôt à la déraison.

Cela, des personnalités telles que Serge Klarsfeld, s’étant bruyamment félicité de la présence du RN dans le cortège en question, ou même un Bernard-Henri Lévy, plus que critique quant à la politique de colonisation sauvage de la Cisjordanie, le reconnaissent.

Bref, Marine Le Pen a semé. Aujourd’hui, elle paraît engranger. Quant aux sondages, ils ne font qu’entériner.

8307 vues

16 novembre 2023 à 20:05

La possibilité d'ajouter de nouveaux commentaires a été désactivée.

33 commentaires

  1. La solution n’est pas à deux Etats mais à 57, les 57 pays musulmans membres de l’ONU. Quoi de plus normal en effet que d’accueillir six millions de coreligionnaires quand on est déjà un milliard et demi ? Nombre d’Arabes palestiniens, déjà, vivent ailleurs que dans la Palestine historique, seulement soucieux de réussir leurs vies et d’assurer celle de leurs familles. Restent sur place ceux dont l’ONU et les ONG ont fait de pères en fils des réfugiés à vie, des réfugiés statutaires, dont les fantômes de gouvernement reçoivent chaque mois de l’UNRWA une pension per capita. Le système conduit à augmenter le nombre de bénéficiaires, ce que d’ailleurs la pseudo solution à deux Etats ne modifierait en rien. Deux Etats mettraient face à face une population imprégnée de principes démocratiques et une autre qui n’aspire et n’aspirerait qu’à la destruction de la première, car ce ne sont pas deux Etats qui arracherait du cœur des uns la haine des autres. Le monde occidental, et la France en premier, accueille des millions de migrants qui ne lui sont rien et dont certains le haïssent. Pourquoi 57 pays musulmans n’accueilleraient-ils pas six millions de leurs frères ? S’il y a une réponse à un conflit millénaire, c’est bien celle-là.

  2. Le changement se passera dans les urnes la prochaine fois ! Nous avons le devoir envers nos enfants et nos petits enfants de changer radicalement de politique et de virer tout ces gougnafiers qui dirigent la FRANCE et qui ‘ont amenés dans l’état ou elle se trouve . La FRANCE se meurt .

  3. C’est très bien de manifester contre l’antisémitisme. Mais si on ne dit pas explicitement qui sont les auteurs des actes antisémites si on ne dit pas explicitement quelles sont les motivations des ces actes autant discuter sur le sexe des anges. Et on sait ce qui arrive à ceux qui discutent sur le sexe des anges pendant que les dits auteurs font leur préparatifs.

  4. Chiche : fouillons dans le passé ! Le parti communiste est le descendant du Communisme qui a fait combien de millions de morts, déjà ? Le parti socialiste est le descendant de Mitterrand, fidèle admirateur du Maréchal Pétain. Mais le Rassemblement National est le descendant du F.N. de J.M. Le Pen qui était un humoriste, avec, comme tous les humoristes, le droit de tout dire en toute impunité. Ce qui est le cas des humoristes actuels qui nous abreuvent d’atrocités mille fois pires, sans risquer de soulever un tonnerre de désapprobations.

  5. Des citoyens Français israélites votent pour le RN , ce parti est parfaitement honorable et présente une alternative salutaire pour l’avenir de notre pays !

  6. Au stade de déliquescence ou en est arrivée la France, que ce soit en économie, dans ses fonctions régaliennes, enfin ce serait beaucoup plus rapide de dire ou nous sommes performants: RIEN. Alors que ce soit Le Pen ou tartempion qui demain serait élu, ça ne changera rien. Ou ça aurait pu changer c’eut été si Jean-Marie l’avait été au début des années 80, maintenant, c’est fichu, nous sommes envahis par l’islam et ruinés par la finance internationale, donc que reste t-il, rien! Hélas.

    1. Trop pessimiste, Monsieur Laborde ! Quand on combat c’est pour gagner; Marine Le Pen, Jordan Bardella,Thierry Mariani,Jean-Paul Garraud ,Jean Lin Lacapelle, Tanguy et les autre députés du RN à l’Assemblee et européens sont des combattants qui veulent gagner et ils gagneront.. d’abord une plus grande sécurité à nos frontières et ils assureront la protection des secteurs clés de notre industrie.
      .Comme l’a dit Jordan Bardella, Président du RN dont la jeunesse incarne l’espoir pou rotre pays, le temps n’est plus au constat mais à l’action

  7. En finir une bonne fois pour toute avec le sois disant antisémitisme du RN ; ses opposants s ‘ accrochent à ce qu ‘ ils peuvent pour tenter de le faire vaciller , mais cette manipulation ne prend plus ; il est le seul crédible et domine l ‘ ensemble de la classe politique

  8. La France est majoritairement à droite mais avec les guerres d’égos on va encore perdre !! La droite la plus bête du monde !! J’ai toujours entendu dire depuis que je suis petit et cela fait longtemps , L’UNION fait la FORCE mais les responsables politiques n’ont pas du l’entendre ou ils ont oublié !!

    1. Même si Zemmour a reconnu sur CNews avoir des points communs avec le RN, pas question d’alliance. Mais mon petit doigt me dit que Bardella n’est pas tout à fait de cet avis. Ça risque de chauffer au RN, pour le plus grand bien de la France.

Les commentaires sont fermés.