Voilà un sondage Elabe, commandé par BFM TV, qui tendrait à remettre les choses à leur place. Ainsi, après la manifestation contre l’antisémitisme de ce dimanche dernier, 57 % des Français jugeraient Marine Le Pen « sincère » dans sa lutte contre ce même antisémitisme. « Un basculement pour le RN » ? C’est ce qu’estime Le Figaro de ce mercredi 15 novembre. Ce, d’autant plus que 60 % des personnes interrogées estiment que le Rassemblement national est un « un parti comme les autres ».
 
Dédiabolisation ? C’est une évidence. Normalisation ? Ça en prend le chemin.

D’ailleurs, parmi ces 57 %, 19 % des sondés tiennent la principale intéressée pour « très sincère », contre 42 % ne la considérant « pas sincère » du tout. Pour affiner les résultats de cette enquête d’opinion, notons que 60 % de nos compatriotes pensent que la présence du mouvement lepéniste était parfaitement légitime lors de ce défilé. Un résultat qui se monte, sans surprise, à 93 % chez les électeurs du RN, à 97 % pour ceux de Reconquête et à 78 % des électeurs de Valérie Pécresse, candidate LR lors de la dernière élection présidentielle.

Sans grande surprise non plus, les mélenchonistes sont d’un avis contraire (67 %), tandis que leurs homologues macronistes se divisent sur la question à proportion quasi égale. Et c’est là que la météo politique devient inquiétante pour Emmanuel Macron, dont l’absence lors de la manifestation plus haut évoquée lui vaut des appréciations plus que mitigées : 56 % approuvent cette démarche, contre 46 % de mécontents. On notera donc qu’en y étant présente, Marine Le Pen obtient une approbation légèrement supérieure. Mais il est vrai que cette dernière ne se fait peut-être pas dicter sa politique, intérieure comme extérieure, par l’humoriste Yassine Belattar, à l’instar du locataire élyséen.

À cette embellie sondagière, plusieurs explications possibles

La première, c’est qu’en se rendant à ce défilé, Marine Le Pen ne marche pas pour défendre les politiques israélienne ou palestinienne, mais seulement par empathie pour nos compatriotes de confession juive, victimes de l’insécurité grandissante qu’on sait, surtout dans certains quartiers. S’agissant de leurs homologues de religion musulmane, elle aurait sûrement fait de même, politique patriote et inclusive oblige.

La deuxième consiste à ne pas oublier que Marine Le Pen n’entend manifestement pas transformer ce conflit oriental en guerre des civilisations, à rebours d’un Éric Zemmour où d’une Marion Maréchal dont les prises de position peuvent paraître porteuses de contradictions. En effet, quand le premier se rend en Israël pour défendre la civilisation judéo-chrétienne, la seconde s’en va en Arménie pour y défendre cette même civilisation. Mais qui arme l’Azerbaïdjan musulman contre les chrétiens arméniens, si ce n’est l’État hébreu ? Il est vrai qu’un tel soutien permet à Tel Aviv d’avoir un œil sur Téhéran, l’Azerbaïdjan et l’Iran ayant des frontières communes…

La troisième, c’est que dans le conflit israélo-palestinien, Marine Le Pen semble savoir raison garder, persistant à promouvoir la solution traditionnelle de la France, celle de deux États, la seule qui vaille, quoique ne paraissant pas devenir d’actualité dans les mois prochains ; c’est le moins qu’on puisse prétendre.

La quatrième, c’est que l’ensemble de la gauche française se fourvoie en sa vision de ce conflit, ne l’analysant qu’au prisme marxiste : dominants contre dominés, Palestiniens opprimés et oppresseurs israéliens. Alors que Marine Le Pen aurait plutôt tendance à y voir l'affrontement entre deux nationalismes se battant pour la même terre. En la circonstance, chacun a ses raisons, tout aussi valables l’une et l’autre. Il se trouve seulement que l’époque serait plutôt à la déraison.

Cela, des personnalités telles que Serge Klarsfeld, s’étant bruyamment félicité de la présence du RN dans le cortège en question, ou même un Bernard-Henri Lévy, plus que critique quant à la politique de colonisation sauvage de la Cisjordanie, le reconnaissent.

Bref, Marine Le Pen a semé. Aujourd’hui, elle paraît engranger. Quant aux sondages, ils ne font qu’entériner.

8302 vues

16 novembre 2023 à 20:05

La possibilité d'ajouter de nouveaux commentaires a été désactivée.

33 commentaires

  1. Je ne voterai pas pour marine Le Pen … quelque chose ne va pas chez elle …Bardella Moyen moyen … je préférerais de tous Marion Maréchal …elle me semble être celle qui peut le mieux incarner toute une droite … mais bon justement jamais l’EGO de Marine ne laissera sa place et on perdra encore

  2. La position et le comportement du RN sont très intelligentes, mais attention de ne pas s’écarter de ses qualités fondamentales, LA FRANCE ,LA PATRIE , La discipline, l’autorité, et le priorité aux FRANCAIS, restons vigilants!!!!!!

  3. La solution première est d’abord de sortir de cette corruption européenne sans cela, rien ne sera possible.

  4. Les sondages sur Marine Le Pen et le Rassemblement National (RN) ne font que confirmer que les Français ne croient plus aux bonimenteurs qui nous dirigent et à leur politique délétère. L’opposition entre le RN et Reconquête réside sur un problème de confiance pour le RN et de réalité historique pour Reconquête vis à vis de l’Islam. Le RN est optimiste quand Reconquête est réaliste.

    1. Optimiste, le RN ? Peut-être, opportuniste, sûrement. Si Jordan Bardella rejoignait un jour Marion Maréchal, nul doute que beaucoup de pitres de la scène politique actuelle seraient balayés par les électeurs, de LR à l’extrême gauche !

  5. Autant la bénédiction (Berakah) de Serge Klarsfeld est évidemment bénéfique à Marine Le Pen, donc au RN, je suis plus réservé en ce qui concerne BHL, le spécialiste des reportages de guerre (re)montés en studios en banlieue parisienne.
    Quoiqu’il en soit, quand « on », les spécialistes (?), parle de « deux États », peut-être serait-il bon de connaître l’avis de tous ces gens sur l’organisation de ces deux États, et particulièrement sur l’installation définitive d’un peuple et d’un gouvernement palestinien le plus LOIN possible d’Israël, non ?

  6. Supprimons les terroristes du hamas et dites-moi combien de Palestiniens de la bande de Gaza et de Cisjordanie rêvent d’une Palestine SANS Israël ?? Je pense que poser cette question c’est y répondre.

    1. « Supprimons les terroristes du hamas ». Commençons par les financeurs, pays arabes voisins (aïe, ils regorgent tous de pétrole) et aussi notre bienveillante Commission européenne, qui n’a pas jugé utile de suspendre ses dotations, à l’inverse de ses sanctions contre la Russie.

  7. 60 % des personnes interrogées estiment que le Rassemblement national est un « un parti comme les autres ». relève le chroniqueur. « Un parti comme un autre » : c’est bien là le problème …

  8. J’aimerais connaitre les motivations profondes de ceux qui se disent antisémites. Je gage que la majorité d'(entre eux ne saurait le dire

  9. Il y a déjà deux états en Palestine :
    Israël, et un autre arabo-musulmans qui occupe les trois quarts du territoire : la Jordanie… Pourquoi en créer un troisième ;de plus invivable.

  10. On a laissé le Fatah se gaver pendant des années le Hamas a été élu et comme d’habitude quand il y a islam il y a islamisme et les extrémistes écrasent les modérés. Ils ont supprimé les élections. Je ne suis pas certain que le Hamas ait bien joué sa partie d’echecs en renversant la table. Il va falloir un moment pour ramener Israël à la raison et à la table des négociations. Cela posé, il ne s’agit pas de genocide. Israël doit pour survivre entretenir une armée et monter qu’eLe fonctionne.

  11. Oui, mais par contre on apprend que le passage d’Eric Zemmour à l’heure des pros de Cnews a battu des records d’audience, et on en est toujours à déplorer que le RN considère Reconquête ! comme son plus dangereux concurrent, et non comme un allié potentiel.

    1. Seuls des convaincus du discours zemmourien regardent CNews. Reconquête stagne et régresse même; ce parti est crédité de 6% pour les élections européennes.
      Si Zemmour n’insultait pas en permanence MLP comme il l’a fait encore récemment, leurs relations pourraient être différentes. Ceci dit, Reconquête pèse 5 fois moins que le RN.

  12. Sans union des droites le Rassemblement National ne passera pas. Imaginer le report des voix à un deuxième tour c’est bien mais le débat final entre les deux tours est toujours un risque énorme à partir d’une simple phrase et attitude. Il vaut mieux un tien que deux tu l’auras. Les erreurs du passé dit-on doivent servir de leçon. De plus une élection présidentielle est un énorme enjeux où tous les coups sont permis. Une femme avertie en vaut deux.

    1. Je ne sais pas si le RN peut l’emporter mais je suis certain que Reconquête ne le peut pas. Je sais aussi que MLP est beaucoup plus maline que Zemmour; elle comprend mieux les attentes des Français que Zemmour qui est perdu dans ses nuées idéologiques, la dernière en date étant la « guerre de civilisation » que l’Occident chrétien (qui n’existe plus) devrait mener contre le monde islamique. Contentons-nous de mettre un terme à l’immigration et de renvoyer tous ceux qui n’ont rien à faire chez nous.

  13. Face aux grands défis du monde, le RN prend sa place pour participer activement et assez sereinement à la recherche de solutions. Alors que les vieux partis français piétinent. Quant à Renaissance il finit peut être d’apprendre à nager !!!

  14.  » promouvoir la solution traditionnelle de la France, celle de deux États, la seule qui vaille »:
    Cette manière assez lapidaire de prétendre régler un problème en l’évacuant me fait penser aux commentaires de certains anti-foot: « Il n’y a qu’à leur donner un ballon à chacun ».

Les commentaires sont fermés.