[Point de vue] Législatives : les Scouts de France s’y mettent aussi…

scouts de france

Depuis au moins « le séisme » de 2002, chaque victoire électorale du RN, et du FN avant lui, provoque sa levée de boucliers, plus ou moins virile, chez les belles âmes. Évêques de France (aujourd'hui, bien plus discrètement que jadis...), patrons du MEDEF, journalistes, écrivains, artistes : il n'y a pas une caste bourgeoise qui n’embouche à son tour le clairon de la patrie en danger. La République, les valeurs de je ne sais quoi, les droits de telle ou telle minorité : tous les prétextes sont bons. Peu importe que l'antisémitisme, l'homophobie, les méthodes totalitaires, les purges, la violence et la menace contre les femmes soient du côté des gauchistes. Seul compte ce que l'on appelle le discours. Seul compte ce que le pouvoir politico-médiatique appelle la séquence.

Parmi ces boucliers en carton qui se lèvent au passage de la bête immonde, il y en a un qu'on n'avait pas encore vu, et que certains d'entre nous sont bien tristes de voir débarquer dans cette galère. Ce bouclier est frappé d'une fleur de lys, celle des boussoles qui montraient, jadis, le nord, mais qui, aujourd'hui, indiquent le sud, par un curieux phénomène de démagnétisation gauchiste. Ce bouclier dérisoire, c'est celui du scoutisme. Celui des Scouts de France, précisons-le immédiatement, car les autres mouvements sont restés fidèles à leur idéal et ne se sont pas compromis dans le marigot de la bien-pensance.

Il faut lire le communiqué, pour ne pas dire le tract, intitulé « Tous aux urnes » rédigé par l'ensemble des mouvements qui se revendiquent du scoutisme. Il prétend inviter les scouts de toute la France à se mobiliser massivement à l'occasion des élections législatives, contre le racisme, l'antisémitisme, « toutes  les formes de haine », et pour la défense de la planète, le vivre-ensemble. « Aucune voix ne doit manquer », peut-on lire, comme dans n'importe quel tract électoral. Mais au fait, aucune voix ne doit manquer à qui ? Curieusement, le tract - pardon, le communiqué - ne le dit pas. Mais un je ne sais quoi dans les formulations, les tournures, le zeste d'écriture inclusive aussi, nous font deviner que cet appel vise plutôt la terrible extrême droite que la gauche et l'extrême gauche. Oui, il faut lire ce communiqué, destiné à s'envoler, soufflé par l'air du temps, et on repense alors, avec une certaine nostalgie (désolé pour ceux qui n'aiment pas ça), au scoutisme, non pas d'autrefois, car il survit dans certains mouvements, mais de toujours.

Le temps des chapeaux à quatre bosses et des ceinturons frappés du trèfle pour symboliser les trois valeurs scoutes (franchise, dévouement, pureté) est bien passé. Soumission et wokisme semblent être les nouveaux mantras de ce scoutisme. Les chants écrits par le père Sevin, la vie au grand air, le dépassement de soi, la collection « Signe de Piste », l'épopée de Guy de Larigaudie, tout ça ne doit pas dire grand-chose à nos nouveaux Scouts de France progressistes, pourtant lointains descendants d'un mouvement militariste fondé par un officier anglais après la guerre des Boers, pour transposer les méthodes de formation des éclaireurs de l'armée aux jeunes gens désœuvrés des banlieues ouvrières britanniques.

La dernière fois que les scouts se sont mobilisés en masse, dans le droit fil de leur engagement de jeunesse, c'était l'arme au poing, contre les nazis. Certains sont ensuite morts pendant les guerres coloniales et ont attesté, dans leurs écrits, de l'influence profonde qu'avaient eue, dans leur cœur, ces simples et bouleversantes paroles de la Promesse : « S'il plaît à Dieu, toujours. » Quand la guerre, la vraie, reviendra, on trouvera des scouts pour se lever et défendre la paix, la charité et le sens du service. Des scouts : des vrais, là aussi.

Arnaud Florac
Arnaud Florac
Chroniqueur à BV

Vos commentaires

46 commentaires

  1. J’ai fait du scoutisme durant des années : les Guides de France, et cela n’avait rien à voir avec ce que sont devenus les scouts de France, ils servent d’idiots utiles à l’extrême gauche et c’est une honte que ce mouvement formidable se compromette de la sorte. hamon

  2. Apres les PRETRES JUREURS ! Maintenant les Scouts ! Ils ne semblent pas realiser qu ils se servent de Matthieu 25 comme programme Politique ,on est dans la Sharia catholique de gauche ! L antisemitisme structurel.existerait CAR l autre branche de l Alternative qu ils propsent c est « l Antisemitisme Conjoncturel « dU leader Maximo Bolivarien !

  3. Pauvre France. Après 50 ans de deficit et de decadence morale, c est la fin. Comment ferons nous pour conserver notre épargne et surtout notre identité avec un gouvernement d extrême gauche ?

  4. Les Scouts de France ne cessent de se gauchiser, poursuivant une dérive amorcée depuis des décennies. Mais il existe un autre scoutisme. Il suffit de regarder quels sont les Scouts qui suivent le pèlerinage de Chartres, qui aident les personnes malades et/ou handicapées à Lourdes, qui assistent aux messes du rite traditionaliste (en latin), qui prient sainte Jeanne d’Arc, etc. Ce sont les Scouts d’Europe, les seuls véritables adeptes de Baden Powels.

  5. Mon nom de Totem est « Castor taquin et dévoué « bien que catholique pratiquant ,j’ai été Eclaireur de France , S/chef de patrouille des » Castors »
    Depuis ma Promesse  » TOUJOURS TOUT DROIT » que j’ai appliquée tout au long de ma vie et carrière
    au point d’être appelé chevalier blanc par de vénaux chefs de projet .je n’ai pas honte de dire que , Baden Powels se foutait des politiques . Alors « Scouts toujours prêts  » assurés l’ avenir de la FRANCE.

Commentaires fermés.

Pour ne rien rater

Les plus lus du jour

L'intervention média

Les plus lus de la semaine

Les plus lus du mois