Les polices religieuses peuvent-elles aussi commettre des bavures. Ainsi, une Iranienne de 22 ans, Mahsa Amini, a été interpellée parce qu’une mèche de cheveux à l’impudeur insupportable dépassait de son foulard. Elle devait subir une rééducation qui s’est mal passée : elle est ressortie du poste de police deux heures plus tard sur une civière pour mourir trois jours après à l’hôpital des mauvais traitements subis. Des manifestations éclatent en Iran, le pouvoir tergiverse et promet une enquête.

Ce n’est pas la seule bavure : il y a eu ces quinze jeunes filles empêchées de sortir d’un internat en flammes par la police religieuse saoudienne et qui en sont mortes en 2002. Chiites, sunnites, même combat contre un même adversaire : la femme comme objet de concupiscence.

Soyons fiers : notre diplomatie proteste et demande justice. C’est normal de s’ingérer, l’Iran est dans le camp du mal. Nous sommes plus discrets sur l’ de l’Azerbaïdjan envers l’Arménie ou sur la guerre qui continue au Yémen : les affaires d’abord, il nous faut du gaz et des débouchés pour notre industrie d’armement.

Mais n’allons pas croire que nous serions exempts de toute barbarie, en Occident. Ainsi, le nombre de femmes excisées ou infibulées aurait doublé en une décennie et il est très improbable qu’aucune de ces mutilations ait été commise en France. Il y a quelques années, un journal d’éthique médicale américain appelait même à tolérer les excisions.

Faut-il prendre le risque de décevoir la Seine-Saint-Denis en critiquant trop ouvertement un régime et un pays musulman ? Les pudeurs à gauche sont peut-être dictées par un certain clientélisme. Condamner la répression du non-port de voile là-bas quand, ici, il ne serait qu’un choix vestimentaire anodin relevant de la seule liberté des femmes, c’est marcher sur un fil. Certes, les féministes de sont plutôt discrètes. Elles sont très occupées à feindre d’être absentes pour ne pas avoir à condamner trop fort les collègues masculins qui se seraient livrés à des dragues si lourdes qu’elles en seraient pénalement répréhensibles ou à des violences conjugales. Depuis l’affaire Quatennens, de nouveaux noms circulent (Julien Bayou ou Thomas Portes) et viennent s’ajouter aux déjà identifiés ou Taha Bouhafs. Peut-être le prélude à un gros déballage de linge sale ? L’OMS n’a pas encore déclaré de pandémie de comportement sexiste déplacé chez les mâles militants à gauche, mais elle y réfléchirait, et nul ne doute que des firmes de Big Pharma travaillent soit à un vaccin soit à un traitement, ou peut-être les deux.

Trois conclusions :

Nos réactions d’Occidentaux donneurs de leçons pourraient bien souvent nous faire passer pour des hypocrites.

Il faut regarder l’islam tel qu’il se pratique dans les faits. Il peut être un instrument de la pire oppression totalitaire qui soit, ce dont des musulmans sont les premières victimes. Les premières, pas les seules.

La mort tragique de Mohamed Bouazizi à Sidi Bouzid, en Tunisie, avait initié le printemps tunisien et plus généralement les printemps arabes. N’allons pas croire que tous les problèmes de la Tunisie sont résolus, mais il faut sans doute souhaiter que la déplorable mort de Mahsa Amini soit l’étincelle qui fera que le peuple d’Iran se débarrassera de ses tyrans et de son régime corrompu, si possible pour mieux.

3607 vues

29 septembre 2022

VOS COMMENTAIRES

BVoltaire.fr vous offre la possibilité de réagir à ses articles (excepté les brèves) sur une période de 5 jours. Toutefois, nous vous demandons de respecter certaines règles :

  • Pas de commentaires excessifs, inutiles ou hors-sujet (publicité ou autres).
  • Pas de commentaires insultants. La critique doit obéir aux règles de la courtoisie.
  • Pas de commentaires en majuscule.
  • L’utilisation excessive de ponctuations comme les points d’exclamation ou les points de suspension rendent la lecture difficile pour les autres utilisateurs, merci de ne pas en abuser !

Pas encore de compte, inscrivez-vous gratuitement !

La possibilité d'ajouter de nouveaux commentaires a été désactivée.

10 commentaires

  1. que voulez vous faire!!! avec un peuple d’idiots!!gouverner par des cretins!!!RIENil suffit de les laisser se désagréger tout seul!!

  2. Toutes les cultures ne se valent pas ! Quand à se qui se passe en Iran, il faut savoir qu’il s’agit principalement de courageuses habitant les villes ! Dans la campagne, les femmes sont pour le voile et veillent à ce que leurs filles le porte. Il faut faire en sorte que ces peuples puissent avoir un libre accès à internet, seule l’instruction, la connaissance feront reculer l’obscurantisme !

    1. C’est sans compter sur la force de la religion dans les campagne, force entretenue par des hommes trop heureux de la servitude du coran. Un mouvement de masse des femmes y est impossible, le nombre de manifestantes possibles y est trop faible pour avoir un impact, hormis celui en retour sur les femmes.

  3. « les musulmans sont les premières victimes »… Ras-le-béret de la victimisation ! Heureusement le nombre des apostats de l’islam ne cesse de grossir. Ces « victimes » sont consentantes et coopérantes, et même prosélytes, je n’ai aucune pitié ni compassion pour elles.

  4. La phase répressive et sanglante va passer , et le calme reviendra. les féministes reprendront leurs inepties.

  5. La révolution n’est pas pour demain, hélas pour les iraniennes, parce que les pasdarans (gardiens de la révolution) comptent 160 000 hommes dans leurs rangs et sont mieux armés que l’armée iranienne.

  6. En ce qui me concerne, je n’ai pas de souvenirs au sujet de « révoltes dans les pays d’islam qui ont fait évoluer un pays vers une démocratie » …
    Tous ces pays ne sont intéressants pour de nombreux pays occidentaux que selon ce qu’il a dans les sous-sols ! …
    L’Australie et la spoliation des aborigènes; Les tribus amérindiennes aux USA tout comme en Amériques du sud devraient faire comprendre que les « mondialistes » sont très loin des droits de l’Homme. Et pour amplifier ce fracas, il y les « bobos-écolos-moulin à vent » qui sont tout autant efficaces que leurs totems de béton et de carbone: inefficaces !
    Le conflit en Ukraine et celui en Arménie en sont la preuve sur la zone européenne …

    1. Il faut se méfier très fort du prétexte des droits de l’homme où de la démocratie de part de ceux qui en brandissent le panneau. Les utiliser c’est parfois à des fin inavouable. Même souvent.

      1. Les Droits de l’Homme et la « démocratie nouvelle vague » n’ont ils pas été mis en place pour cela?

Les commentaires sont fermés.

  Commenter via mon compte Facebook

  Commenter via mon compte Twitter