Pierre Brochand n'est pas un franchouillard replié sur l'Hexagone. Au contraire, sa carrière de haut fonctionnaire l'a amené à parcourir le monde, à des moments et dans des pays soumis à des basculements historiques, des « points chauds» : Saïgon de 1971 à 1975, de 1979 à 1982, ambassadeur en Hongrie en 1989, puis en Israël en 1993. Il est ensuite directeur de la DGSE de 2002 à 2008. C'est dire l'acuité de son regard sur la vie du monde et l'importance de son expérience en matière de sécurité nationale. Or, à la veille de cette présidentielle, il n'hésite pas à mettre lui aussi sur la table la question de l'immigration. Il l'a d'abord fait en juillet 2019, lors d’un colloque de la fondation Res Publica sur le thème : « Pour une véritable de l’immigration », où il disait sa crainte d'une guerre civile due à l'immigration incontrôlée. Il renouvelle son analyse dans un entretien avec Eugénie Bastié publié dans Le Figaro, la semaine dernière. À deux mois du premier tour, un salutaire retour au réel.

Pour lui, l'immigration que connaît la depuis plus d'un demi-siècle est « un événement hors catégorie, sans précédent dans notre Histoire ». Et il en énumère les caractéristiques : « volume massif des flux, vocation de peuplement, absence de régulation et économique, majorité de civilisation extra-européenne et musulmane, esprit de revanche post-colonial, réticence à la mixité, préférence pour l’endogamie, cristallisation en diasporas, taux de fécondité supérieur à celui du peuple d’accueil, et surtout - novation inouïe - évolution non convergente au fil des générations ». Des mots techniques et précis pour détailler les réalités que l'on peut mettre sous le titre « Grand Remplacement ».

L'intérêt de son éclairage est triple. Son recul de diplomate Huron en action pendant des décennies sur tous les continents jette sur le reste du monde une lumière crue, loin des visions iréniques de l'Autre : d'une part, le monde extra-européen est traversé par la xénophobie ; d'autre part, « toutes les sociétés “multi” sont vouées à des déchirements plus ou moins profonds ». Les autres, ce n'est peut-être pas l'enfer, mais ce n'est certainement pas la paix automatique.

Ensuite, cette même capacité à replacer l'immigration dans un contexte géopolitique lui permet d'avoir une vision sans concession de l'islam au niveau mondial, et donc français, constatant « que l’arc musulman ne compte aucune démocratie mais concentre au moins 80 % des crises “chaudes” de la planète » et « que ses formes de contestation (jihadisme, salafisme, islamisme) se retrouvent à l’identique sur notre sol ».

Enfin, dernier enseignement de notre diplomate : le dessous des cartes n'est guère reluisant non plus chez nos dirigeants : « En conversant avec nombre de personnalités politiques dans la quiétude des salons d’ambassade, j’ai pu mesurer le fossé qui séparait leurs propos publics des jugements, moins amènes, qu’ils émettaient en privé, sur les effets de l’immigration dans leurs fiefs électoraux. » Et il regrette que « le programme de l’actuel chef de l’État, candidat à sa réélection, continue d’ignorer superbement le sujet ».

Pierre Brochand appelle donc à un renversement complet de notre en matière d'immigration. Sa conclusion est pessimiste et il prévoit pour nos enfants « un effondrement insoupçonné de leur qualité de vie (l’implosion) », associé à « de terribles affrontements (l’explosion) ».

Néanmoins, cette intervention de Pierre Brochand, à deux semaines du premier tour, donne deux signes d'espoir. Primo, malgré le déni macronien, lors de cette présidentielle, un candidat nouveau, non issu du sérail, a fait irruption dans le débat, et précisément sur cette ligne, rassemblant plus de 10 % dans les sondages et ayant pu même prétendre au second tour à certains moments de la campagne, toujours selon les sondages. Zemmour élargit ainsi le créneau qui n'était jusque-là occupé que par le seul RN. Quelle que soit l'issue de l'élection, c'est un changement majeur puisque ce candidat a aussi fondé un nouveau parti politique qui a vu affluer 120.000 adhérents en trois mois. Ce changement copernicien sur l'immigration ne s'arrêtera ni le 10 ni le 24 avril et le Président élu, quel qu'il soit, quel que soit son degré de déni, sera contraint de faire avec cette nouvelle donne. Secundo, la prise de position de Pierre Brochand constitue un démenti à ceux qui estiment qu'un Zemmour ou une Marine Le Pen, élus, ne pourraient pas s'appuyer sur des hauts pour mettre en œuvre leur politique. Pierre Brochand est un premier de cordée.

7082 vues

27 mars 2022

VOS COMMENTAIRES

BVoltaire.fr vous offre la possibilité de réagir à ses articles (excepté les brèves) sur une période de 5 jours. Toutefois, nous vous demandons de respecter certaines règles :

  • Pas de commentaires excessifs, inutiles ou hors-sujet (publicité ou autres).
  • Pas de commentaires insultants. La critique doit obéir aux règles de la courtoisie.
  • Pas de commentaires en majuscule.
  • L’utilisation excessive de ponctuations comme les points d’exclamation ou les points de suspension rendent la lecture difficile pour les autres utilisateurs, merci de ne pas en abuser !

Pas encore de compte, inscrivez-vous gratuitement sur bvoltaire.fr

La possibilité d'ajouter de nouveaux commentaires a été désactivée.

26 commentaires

  1. Il n’y a pas plus aveugle que celui qui ne veut pas voir.
    Il y a aussi ceux qui ne peuvent gouverner que par le chaos.
    Il est temps de se débarrasser de ces incompétents pillards, destructeurs et inutiles.
    La prison de la santé devrait se remplir d’ici peu ….

  2. Ayant revu récemment « Le Dîner de Cons », je me surprends à chantonner :
    « Il est méchant monsieur Brochand, il est mignon monsieur Macron ».

    Plus sérieusement, un second mandat du mignon Macron serait mortel pour notre France.
    Je viens de parler à un cerveau mou qui me dit oui, mais avec Macron, la guerre s’arrêtera.
    Affligeant, n’est-ce pas ?

  3. Si l’immigration était le seul problème que Macron tait et laisse à son successeur …..

  4. Il faudra un mandat de plus à Macron pour que la France s’enfonce un peu plus, est ce que dans cinq ans le peuple Français sera réveillé rien n’est moins sûr. Pour l’instant tout va bien c’est formidable cette diversité voilà ce qui prédomine dans les conversations, le réveil sera brutal ou pas, tout dépendra de ce que notre société sera prête à accepter, voile, langue origine ethnique de nos gouvernants, etc, etc…

  5. Il faut distinguer l’immigration italienne, espagnole, portugaise, polonaise, puis asiatique, qui se sont intégrés, assimilés, ne revendiquent rien, travaillent et ne posent aucun problème ou presque, et l’immigration musulmane, catastrophique..

  6. Quand Zemmour ne fait pas la différence entre Islam et Islamisme, il dit une réalité. Tout ce qu’on appelle « Islamisme » pour ne pas « stigmatiser » se trouve dans le Coran. Ce que nous constatons tous les jours, et que Brochand souligne, c’est que nous ne vivons plus une immigration économique de populations qui cherchent un meilleur avenir, mais une invasion venue d’Afrique musulmane qui veut prendre sa revanche sur les « croisés ».

    1. Absolument, il suffit de lire le coran pour le savoir. Achat d’occasion en livre de poche, environ 300 pages très ennuyeuses mais l’effort n’est pas insurmontable.

  7. Un seul candidat répond de façon crédible à la problématique, le mot est bien faible, il faudrait l’enjeu vital, exposée ici. Ce candidat c’est Eric Zemmour. Et franchement les autres sont ou bien des ignorants ou bien des naïfs et des timorés ou bien des corrompus.

  8. Et n’oublions pas que tout cela a commencé par la « remigration » forcée d’un million de pieds-noirs qu’il a fallu compléter depuis par « l’émigration » de centaines de milliers de ceux qui les avaient chassés aux cris de « la valise ou le cercueil » et de nombreux massacres perpétrés dans l’indifférence générale des Métropolitains..

  9. Il est certain que nos dirigeants actuels sont totalement incompétents pour traiter les problèmes d’immigration et d’insécurité.
    Mais au fait, quels sont les sujets convenablement abordés et résolus par tous ces amateurs au pouvoir depuis cinq longues -trop longues- années ???…

  10. Ce qui est frappant, c’est bien la réaction officielle et « offusquée » de la plupart des commentateurs face aux déclarations d’EZ au Trocadéro
    Pourtant, ses propos sur l’assimilation des étrangers, notamment des musulmans qui seraient ainsi appelés à pratiquer leur religion selon les lois et coutumes de la France, ne peuvent pas être qualifiés d’extrémistes et traduisent même un grand sens de l’hospitalité
    Mais cette religion peut-elle s’accommoder de notre art de vivre ?
    J’en doute

  11. L’immigration, l’islam, et l’insécurité qui va avec, sujets que Macron a soigneusement évité pendant son mandat.
    Cela correspond a son idéologie cachée, en parfaite adéquation avec l’Europe, et dans un paysage politique éclaté, cela lui réussi, il est bien parti pour faire un second mandat avec un socle électoral autour de 25 %.
    Il faut lire le rapport de Pierre Brochand, Pour une véritable politique de l’immigration sur le site de la Fondation Res Publica.

  12. Quand comprendra t’on que l’immigration massive est la seule façon pour les européistes genre Macron de parvenir à fonder des Etats Unis d’Europe. Les populations d’origine s’y refuseront toujours, il convient donc de les remplacer, c’est aussi simple que ça ! Et c’est en cours…

  13. Celui qui a voté le Pacte de Marrakech ne peut pas parler de l’immigration ….bien sûr .
    REVEILLEZ VOUS Bon sang

  14. C’est le dossier le plus « mortifère » (pour la France) . Il a toujours été systématiquement éludé depuis 40 ans .
    On a tellement différé les indispensables mesures « de salut public » qu’on se demande s’il n’est pas déja trop tard ?

  15. Les seuls précédents sont la colonisation romaine qui a tué la culture celtique puis les invasions des barbares germaniques qui ont tué la culture gallo-romaine d’essence classique…Voici une forte entrée de musulmans qui contestent notre culture française

    1. Colonisation romaine qui a pu se réaliser faute d’une union générale des diverses tribus gauloises habitants de la Gaule ( les Gaules devrais-je dire). Qui a aboutit à la défaite de Vercingétorix. L’histoire va se répéter dans quelques semaines, qui verra une nouvelle déroute, faute d’entente entre certains partis aux idées pourtant si proches.

      1. Eh oui, hélas…Mais il faut résister et convaincre autour de soi. Macron baisse et le vote patriotique monte

    2. Très approximatif, voire carrément faux. Les barbares germaniques ces sont les Francs, c’est Clovis, ce sont les Lombards (Longobardi) de Pavie, c’est Charlemagne, …. Ont ils tué la culture gallo romaine ? Ils l’ont plutôt adoptée ! Ils s’y sont assimilés ! Merci Sainte Clotilde. Et je n’ai pas le temps ici de vous raconter l’histoire de Galla Placidia épouse d’Athaulf, successeur d’Alaric ….

      1. Il a fallu 6 siècles pour retrouver un bon niveau de civilisation : les historiens (dont visiblement vous n’êtes pas) ont même appelé cela la  »nuit du Haut Moyen-Age » : de ces 6 siècles il reste très peu de constructions et guère d’écrits. Ce sont les monastères (assez souvent irlandais) qui ont permis à la petite lumière de la civilisation de survivre. A comparer avec Byzance à la même période. Charlemagne c »est 20 ans. BAV. TDLN

  16. Pire qu’une guerre civile, c’est une guerre de religions que nous sommes en trains de vivre et nous l’avons déjà perdue avec l’accord dr Rome .

    1. Non ! Pas de défaitisme coupable : que les 4 leaders patriotes pensent déjà à l’Union sacrée pour le 2e tour (pas de »ralliement » mais une vraie Union telle celle qui avait si bien réussi à Mitterrand), un programme commun (dont plusieurs referendum ), un partage discret des circos pour les législatives. Alors on débarrassera la France de Macron. Sinon le pays est foutu…par la faute de MLP et EZ qui n’auraient pas su s’unir. Hardi ! Taïault !

      1. Il me semble que si le pays est foutu, les français y sont pour l’essentiel, c’est eux qui votent. Et Zemmour qui méprise ouvertement MLP, qui a eu de la patience avant de répliquer, sera le fossoyeur des patriotes.

  17. Sécurité ,Immigration , les échecs de Macron. A Sevran. Un voleur abattu par un policier, qu’il avait renversé et le quartier s’enflamme .Macron nous dit , qu’il va renvoyer les illégaux , mais ça fait 5 ans qu’il ne fait rien ou presque. Oui , notre pays change, coutumes , costumes , moeurs, un grignotage en règle. Que fait Macron ? bientôt les footeuses en hijab dans tous les stades, car elles auront viré les autres, burkini de rigueur et appel à la prière. Les Français vont ils se réveiller

Les commentaires sont fermés.

  Commenter via mon compte Facebook

  Commenter via mon compte Twitter