Cliquez pour acheter

L’ami Jean-Paul Gourévitch est indubitablement l’homme des crêtes, l’alpiniste des cimes imprenables, le funambule des arêtes improbables, l’escaladeur des pics effilés. Prenant garde de s’abîmer sur les versants, notre homme fait preuve d’une prudence de Sioux lorsqu’il s’aventure sur les sentes escarpées du politiquement incorrect. Sa gageure est de ne jamais offrir à ronger à ses zélateurs comme à ses éventuels contempteurs l’os mythique des certitudes définitives et des convictions arrêtées. Bref, la pondération érigée au rang des beaux-arts rhétoriques.

Dans son dernier essai, La Tentation Zemmour et le , outre son titre forcément « accrocheur » – mais pouvait-il en être autrement, eu égard au sujet traité ? –, l’auteur se propose d’explorer ce « concept » ou « phénomène » dont la paternité revient à l’écrivain Camus et qu’un certain candidat-journaliste tente d’imposer dans la tête des électeurs à la faveur de la qui vient.

Assurément, le terrain s’avère miné d’emblée, tant l’expression dégage, tout au moins aux narines de la gauche soi-disant antiraciste (comme chez les libéraux prétendument de « droite »), une intenable odeur de soufre. À peu de frais, sous l’étendard d’une telle expression, le décor de l’extrême droite « raciste » (pléonasme) est planté, lors même que Jean-Paul Gourévitch consacre un important chapitre à l’histoire d’une fiction romanesque (depuis Jules Vernes à Jean Raspail, en passant par le capitaine Danrit) devenue récemment une théorie politique.

Éric Zemmour, non sans courage – ou inconscience –, a pris le parti de l’arracher des marges où une certaine caste politico-médiatique s’évertuait à le cantonner en se pinçant le nez. Mais Gourévitch doute fort que l’auteur de Mélancolie française, par une telle témérité, sinon une telle audace, soit justement payé de retour. Il le dit d’ailleurs sans ambages : « Il est impossible qu’Éric Zemmour soit élu président de la République », ajoutant qu’« il peut être crédité de 10, 12, 15 et pourquoi pas 18 %. Il ne crèvera pas le plafond de verre des trois électeurs sur quatre qui ne veulent pas de lui comme Président. »

Notre expert international des migrations et des diasporas œuvrant au sein du très actif partenariat eurafricain s’est donc confronté à l’ouvrage éponyme (4e édition) de Camus par qui le scandale est finalement arrivé et auquel on doit un certain nombre de concepts dont la réunion forme une thèse cohérente. Cette thèse provoque aussi désaccords, anathèmes ou d’éventuelles accusations de « complotisme » : le « Grand Remplacement » ne serait qu’un avatar du « remplacisme global » ou mondialisé, processus reposant préalablement sur la « grande déculturation » des peuples par « l’industrie de l’hébétude » qui impliquerait la « décivilisation » générale de la et de l’Europe.

Selon l’auteur, néanmoins, les tenants du doivent accumuler trois preuves : démontrer qu’il est quantitativement, qualitativement et institutionnellement significatif. Refusant de « trancher », l’essayiste s’en remet alors au jugement du lecteur.

3657 vues

27 mars 2022

VOS COMMENTAIRES

BVoltaire.fr vous offre la possibilité de réagir à ses articles (excepté les brèves) sur une période de 5 jours. Toutefois, nous vous demandons de respecter certaines règles :

  • Pas de commentaires excessifs, inutiles ou hors-sujet (publicité ou autres).
  • Pas de commentaires insultants. La critique doit obéir aux règles de la courtoisie.
  • Pas de commentaires en majuscule.
  • L’utilisation excessive de ponctuations comme les points d’exclamation ou les points de suspension rendent la lecture difficile pour les autres utilisateurs, merci de ne pas en abuser !

Pas encore de compte, inscrivez-vous gratuitement sur bvoltaire.fr

La possibilité d'ajouter de nouveaux commentaires a été désactivée.

24 commentaires

  1. Les 3/4 des électeurs qui ne veulent pas comme président celui qui veut sauver la France et son identité, n’auront bientôt plus que leurs yeux pour pleurer quand le réel finira par leur enlever les œillères qu’ils ont depuis plusieurs décennies, mais malheureusement il sera trop tard et la France n’existera plus : elle sera africanisée, islamisée, libanisée et les français de souche soumis à leurs remplaçants raseront les murs jusqu’à leur totale disparition

  2. Je lui conseille de prendre qq cours de Démographie !
    Tellement évident !
    « Adam et Eve » étaient 2 !!! Nous sommes 8 Mds ! Tout est dit !

  3. Tout a été fait pour soumettre notre pays à la peur et la maintenir. Nos compatriotes ont-ils bien vu la propagande mondialiste, nos élus de l’UE vautrés aux ordres des usa. Difficile puisque une grande partie de la presse est à leurs ordres et cachent tous les jours ce qu’il se passe. Par contre impossible de ne pas voir autour de soi et comment en cinq ans notre pays s’est paupérisé, l’école s’est effondrée, comment ne pas avoir peur de l’insécurité ambiante. Espérons un sursaut national.

  4. Lisez les faits divers, regardez les infos, et vous verrez si le grand remplacement n’est pas en route.

  5. Il suffit pourtant d’avoir des yeux pour voir, des oreilles pour entendre que les trois preuves sont bien réunies. Hélas, trop de Français font comme les 3 singes chinois de la dynastie des Song.

  6. Incontestablement, la présence de Zemmour a permis de mettre sur la table de réels problèmes générationnels dans une France insouciante, France qui semble aujourd’hui se réveiller…il est temps, grand temps…

    1. Je ne l’ai pas attendu et suis irrité de l’entendre s’approprier des thèmes employés par JMLP. Ceci ne suffit pas, il faut aussi combattre la pauvreté qui ronge notre classe moyenne et populaire. Deux gros énormes chantiers. Soyons reconnaissants à MLP de l’avoir discerné.

  7. Eliminer chaque année 350 000 français « dans l’oeuf » pour confier à l’immigration le soin de les remplacer, c’est ce que certains ont dénoncé dès les premières années de la loi Veil-Giscard.

    1. avec le regroupement familial et les traités d’accueil contre du pétrole tout et parti de ce type

  8. Le grand remplacement , le mot est jeté. Beaucoup d’électeurs de Z se focalisent totalement sur cette notion, vraie par ailleurs. Toutefois ils oublient que le grand remplacement dans sa globalité c’est avant tout la casse totale de nos valeurs, la victoire au plan mondial de la gauche la plus sale, la destruction de nos sociétés occidentales et pas uniquement à l’occasion d’un assassinat de masse en plein Paris mais aussi dans notre quotidien avec inversion totale des valeurs.

  9. Zemmour n’est certainement pas le candidat des idiots et assistés de la République. Il faudra arriver à une faillite complète pour que ces espèces d’animaux fainéants soient mis à l’index. C’est le drame d’une certaine gauche et du centrisme tous persuadés que le monde il est gentil et il est beau .. Malheureusement c’est aussi le drame de la France et maintenant de l’UE

  10. J’en ai assez de ces « spécialistes » (écrivains, journalistes, médias etc…) qui donnent leur avis définitif sur le futur résultat des élections ! Plafond de verre sera t-il franchi ou non ?
    Assez de ces analyses à la loupe du moindre propos de M. Zemmour , pour le décrédibiliser !
    Quant à la foule scandant « Macron assassin » n’est-il pas le fossoyeur , l’équarrisseur de la France ! N’est-ce pas un assassinat de la France ?

  11. Une image vaut mille mots : regardez les films français des années 60 et comparez avec les paysages urbains d’aujourd’hui. C’est tout, votre idée est faite.

    1. Et les photos de classe, et les pubs à la télé ou dans les journaux et magazines. Les micros-trottoirs et autres interviews dans les rues où, comme par le plus grand des hasards, les journalistes-enquêteurs sont incapables de trouver un quidam autochtone, comme si nous étions ailleurs qu’en France. Abracadabra! Substitution de population.

    2. Parfois j’ai envie de pleurer, de voir ce que nos politicaillons ont fait de notre beau pays en quelques décennies : Un territoire aux mains de l’islamisme, du terrorisme, de la racaille, des drogués, des voyous et d’élus pourris qui n’oeuvrent que par clientélisme pour leurs élections, et ce depuis la fonction suprême. Je ne l’invente pas, des ouvrages le développe, dont le dernier : « le macronisme et l’islamisme ». A lire, puis à déprimer.

  12. Le terme de remplacement, bien qu’il soit utilisé dans des textes officiels des Nations Unies, est désormais contre productif (diabolisé). On peut aussi utiliser celui de  »fracture sociologique et culturelle de masse », qui va installer durablement des souffrances psychologiques, une désunion, et donc du désordre des 2 côtés (immigrants non européens et majorité non consultée sur le phénomène)

  13. Attendons le 10 avril, pour voir réellement ce que pensent les Français. Le grand remplacement est de plus en plus visible et chacun commence à comprendre que la mondialisation est nuisible et entrainera la perte de la France.

    1. En effet, c’est juste une question de math et de démographie : n’est il pas déjà trop tard ?

    2. Il se dit que cette guerre aux portes de l’Europe est la fin de la mondialisation, espérons le. C’est un fait il suffit de sortir et d’ouvrir les yeux pour s’apercevoir qu’un grand remplacement est en marche

Les commentaires sont fermés.

  Commenter via mon compte Facebook

  Commenter via mon compte Twitter