Editoriaux - Justice - Politique - Table - 3 mai 2017

La peur du chaos avec Marine Le Pen ? Mais le chaos est déjà là !

À ceux qui me parlent de chaos en perspective, je pose ces deux questions : le chaos redouté n’est-il pas déjà là ? Et qui l’a occasionné ? Autrement dit, ce que vous redoutez n’est plus à redouter… il est là, bien présent, vécu, subi, conséquence inévitable de ce qui n’a jamais été fait jusque-là, par manque de courage et irresponsabilité ! Il est dû aux démagogues voulant mettre le couvercle sur la Cocotte-Minute®, en tentant de reporter à plus tard ce qui aurait pu exploser depuis fort longtemps !

Car les trous de la Sécu, les scandales de l’AME, les profiteurs des innombrables avantages sociaux, c’est le chaos !

Les gabegies gigantesques dénoncées, en vain, par la Cour des comptes, et la dette qui se creuse de 3.000 euros par seconde, c’est le chaos !

Les zones de non-droit où le citoyen lambda, le médecin, le pompier, le policier ne peuvent plus aller, c’est le chaos !

Les nombreuses manifestations d’antifas et autres gauchistes, en période d’état d’urgence, cassant tout, brûlant tout, blessant grièvement pompiers, policiers, gendarmes ou CRS sans être inquiétés, c’est le chaos !

Les syndicalistes, professionnels de la grinchouille et de la magouille, ne représentant plus qu’eux-mêmes, publiant des affiches certifiant que c’est la police qui tue, c’est le chaos !

Les rappeurs insultant la France, crachant sur les Français, menaçant leurs femmes et filles, proférant des propos injurieux et menaçants antichrétiens et antijuifs, c’est le chaos !

L’absence de sentiment national, de morale, de sens civique, c’est le chaos !

Le délabrement de la Justice, de l’enseignement, des institutions, les compromissions, c’est le chaos !

Le Syndicat de la magistrature publiant un « mur des cons », autant odieux qu’indigne, en laissant entendre que la Justice ne sera pas la même pour tous, c’est le chaos !

Les multiples scandales de nos élus, de nos responsables politiques, de nos ministres et chefs d’État, les magouilles politiciennes, c’est le chaos !

Un référendum bafoué, des décisions anti-France prises à Bruxelles, c’est le chaos !

Les trafics d’armes, d’argent, de faux papiers, de drogues, d’êtres humains, c’est le chaos !

La libre circulation des fichés S, des condamnés à trois ans de prison et moins, des multirécidivistes, les prisons surpeuplées, c’est le chaos !

L’invasion migratoire non contrôlée, les frontières passoires laissant s’y mêler les étrangers en situation irrégulière et les djihadistes, c’est le chaos !

Les 150 mosquées salafistes, les imams prêcheurs de haine, les réseaux recruteurs de combattants islamistes, les centres de déradicalisation, c’est le chaos !

Les 29 % de musulmans faisant primer la charia sur les lois de la République, les 37 % qui se déclarent proches de l’islamologue Tariq Ramadan, les 32 % de jeunes musulmans qui ne condamnent pas les auteurs d’attentats, c’est le chaos !

Le nombre colossal d’actes terroristes islamistes, en France comme en Europe et de par le monde, c’est le chaos !

Et que ces « responsables mais non coupables » concèdent tous que « l’ennemi est à l’intérieur » et qu’on « est en guerre », n’est-ce pas reconnaître que le chaos est bel et bien là ?

Donc, votre peur de voter Marine Le Pen est paradoxale ! Vous déplorez tout ce qui vient d’être énoncé, causé par tous ces politiciens, et ce serait de mettre fin à tout cela grâce à l’élection d’une femme patriote qui vous effraie ? Soyez cohérents, ce qui devrait provoquer votre plus grande crainte, c’est de voir élu Président celui qui a participé à ces catastrophes et qui plongerait la France dans cette descente aux abîmes d’une façon vertigineuse et irrémédiable !

À lire aussi

Le choix des maux, le choc des bobos !

Cette dernière semaine sera l’apothéose de l’épouvante, l’incitation au vote par répulsion…