On avait beaucoup glosé, y compris dans les colonnes de BV, sur le peu qu’il y avait à attendre du déplacement de Macron en Israël. Faiseur de paix autoproclamé, prestidigitateur de grande surface, le président de la République était probablement le seul à croire à ses talents de négociateur et le seul à penser qu’il pourrait y avoir quelqu’un d’autre que le chef du protocole pour l’accueillir au bas de la rampe du Falcon. On a beaucoup glosé, mais finalement, on avait peut-être tort, car la conférence de presse donnée par Emmanuel Macron et Benyamin Netanyahou a offert une surprise de taille.

En effet, quand Netanyahou a pris la parole pour évoquer la dangerosité du Hamas, il lui fallait du concret, pour que le message passe en France. Même si les médias français sont tous derrière Israël, même si on commence à avoir une compréhension correcte des atrocités commises par le Hamas (pour ceux qui doutaient encore de son statut de groupe terroriste), ça ne suffisait pas. C’est, en tout cas, ce que devait estimer le Premier ministre israélien. Alors, après avoir rappelé que la France, elle aussi, avait été marquée dans sa chair par les attentats, de Nice notamment, « Bibi » a dit la vérité. Une vérité qui ne sidèrera plus que nos concitoyens les plus aveugles. « Le Hamas n’est pas à des milliers de kilomètres en Europe, le Hamas, c’est comme Daech dans les banlieues de Paris. À Paris, vous faites vingt minutes de voiture et vous arrivez dans des banlieues qui seraient Daech. Nous, nous ne pouvons pas vivre comme ça. »

Énième gifle administrée sans élan au Président français, cette fois par le chef de ce « peuple d’élite, sûr de lui et dominateur », comme disait le général de Gaulle. « Nous, nous ne pouvons pas vivre comme ça », a dit Netanyahou. Certes. On le comprend. Qu’il sache – mais il le sait probablement - que nous non plus, nous ne pouvons pas, nous ne pouvons plus vivre comme ça, mais que les pouvoirs publics s’en moquent éperdument. Michel Onfray parlait de « guerre civile à bas bruit » sur le sol de France : il serait peut-être plus précis de parler de guerre civile perlée, comme les grèves de la SNCF. Ce n’est pas la guerre tous les jours, mais c’est régulier. C’est un 7 octobre dispersé : ici, le viol d’une jeune Française par un clandestin sous OQTF ; puis un meurtre de professeur français par un fiché S ingouche ; puis un viol, à nouveau, de deux nonagénaires françaises par un clandestin sous OQTF ; plus tôt dans l’année, viol et meurtre d’une fille de 12 ans par une Algérienne sous OQTF ; meurtre d’un brave homme aux fêtes de Bayonne par un homme déjà condamné à la prison pour viol, sorti au bout de deux ans ; un retraité tabassé à mort par trois mineurs étrangers… et on ne parle que des faits les plus médiatisés. Alors non, ce n’est pas tous les jours, et ce n’est pas toujours au nom de l’islam, mais c’est toujours une guerre d’étrangers contre des Français, sur un sol qui nous appartient et sur lequel nous demandons simplement le droit de rester en vie. Tuer quelqu’un pour ce qu’il est, c’est la définition d’un génocide. En ce sens, le terme de « francocide » inventé par Éric Zemmour est bien loin d’être outrancier.

Netanyahou est un ancien lieutenant du Sayeret Matkal, les forces spéciales de Tsahal. Il a perdu son propre frère à la guerre. Il sait ce que coûte la lutte pour la survie de son peuple. Sa phrase, probablement longuement réfléchie, est insultante, mesquine, ce qu’on voudra… mais tragiquement vraie. Et nous n’allons rien faire.

22480 vues

25 octobre 2023 à 20:24

La possibilité d'ajouter de nouveaux commentaires a été désactivée.

87 commentaires

  1. HELAS, 3 fois hélas , cher Mr Florac : « nous n’allons rien faire’ comme vous dites (très tristement !)
    QUEL CAUCHEMAR ….

  2. On ne peut en effet parler de guerre civile ;les Français ne vont pas se battre les uns contre les autres.

    1. Vous voulez dire les vrais Français. Les Français de papiers, eux, se battrons très souvent contre nous.

  3. Bien sur que le Hamas fondé par les frères musulmans est un ennemi et qu’il prospère aussi sur notre sol. Mais alors, qu’il nous explique pour quoi il a favorisé, voire en partie financé, son élection face au « Fatath » composé de Musulmans mais aussi de Chrétiens. Il ne faut pas confondre le Hamas et la cause Palestinienne. L’ennemi c’est l’islamisme et non les Palestiniens a qui un « Etat » a été promis.

  4. Macron n’est même pas capable instaurer la paix civile en France alors que va t-il faire au Moyen-Orient. Il est plutôt mal placé. Heureusement il n’est pas pris au sérieux car avec son expérience Daech et le Hamas seraient au pouvoir partout dans le monde.

  5. Les extrémistes palestiniens nient à Israel le droit d’existence. Les extrémistes israéliens nient à la Palestine le droit d,existence. L’Autorité de Palestine a toujours reconnu l’existence de deux nations. Le Hamas a été créé par les extrémistes des deux côtés.Depuis sa création, Netanyahou a aidé financièrement le Hamas. Netanyahou en 2019 à la Knessett « Quiconque veut empêcher la création d’un État palestinien doit soutenir le Hamas et lui transférer de l’argent. Cela fait partie de notre stratégie : isoler les Palestiniens de Gaza des Palestiniens de Cisjordanie. »

    1. Ce qui s’est passé en Israël est horrible, mais chacun a eu des choses à se reprocher depuis 1945 et même avant !! l’avancée des colonies juives en Cis Jordanie était ce opportun? Ces deux protagonistes ne s’entendront jamis c’est vicéral. Par contre si nous continuons avec une bande de mollassons au pouvoir chez nous nous ressemblerons très rapidement au Liban, n’en doutez plus !! et vu que l’UE a 27 nains à sa tête et prône l’islamo gauchisme nous sommes très mal partis !!

  6. Netanyaou a bien parlé et Macron n’a pas bien compris le message apparemment ou n’a pas voulu comprendre ! Il a voulu prendre une minable revanche en allant voir Mahmoud Abbas a Raffa et Sissi au Caire pour montrer que lui seul pouvait se le permettre ! ! Dans les médias français du pouvoir la séquence du discours de Netanyaou a été passée aux oubliettes ! Ce pays est aux mains de censeurs islamistes !

  7. « Le Hamas n’est pas à des milliers de kilomètres en Europe, le Hamas c’est comme Daesh dans les banlieues de Paris. A Paris, vous faites vingt minutes de voiture et vous arrivez dans des banlieues qui seraient Daesh. Nous, nous ne pouvons pas vivre comme ça ». Voila pourquoi Macron avant de monter dans son avion , et répondant aux questions des journalistes a déclaré que le Hamas était différent de Daesh , sans nous expliquer cette différence . Pour moi ce sont deux mouvements musulmans , inutile d’en dire plus. Ensuite lors de cette interview il a parlé de terrorisme , sans préciser islamiste , pour moi c’est du terrorisme musulman , la première cause du terrorisme sur la planète est l’islam.

  8. Petite réflexion personnelle: « Tuer quelqu’un pour ce qu’il est, c’est un génocide »; mais tuer quelqu’un pour ce qu’il fait, c’est un génocide également. On ne peut justifier le meurtre – individuel ou collectif – pour des actes même graves.

    1. Pas d’amalgame. Tuer quelqu’un pour ce qu’il est, c’est un geste gratuit. Le tuer pour ce qu’il a fait, c’est une réaction. Et si par malheur un sauvage assassinait un de vos enfants, je ne sais si vous conserveriez votre interdiction béate de la loi du talion.

  9. En 2021-2022 Haro sur Éric Zemmour et Macron se retrouve avec une majorité relative à l’Assemblée Nationale . Le RN fort de ses 80 députés et le LR qui tergiverse n’arrive pas a infléchir la vague migratoire avec en leur sein des éléments radicaux . l’Europe n’arrive pas a fermer ses frontières et voici le piège qui se referme sur l’occident et particulièrement sur la France grâce à sa politique sociale. Nous étions prévenus de ce cocktail détonnant . Aujourd’hui se profile toujours le même scénario avec un RN à 28% Reconquête a 6 % et la situation ne fait que s’aggraver de jour en jour. Avec en plus des éléments radicaux a l’intérieur de notre pays . Monsieur Netanyahou à raison un état faible qui n’a plus d’autorité là est le grand danger pour notre pays.

    1. « Monsieur Netanyahou à raison un état faible qui n’a plus d’autorité là est le grand danger pour notre pays ». Lorsque la Loi n’est plus appliquée, elle est immédiatement remplacée par la Loi de la jungle. On y est.

      1. Sauf que la loi ou « l’état fort » selon Netanyahou, si ça vous fait rêver, pas moi. Pour preuve ce qu’il a récemment tenté de faire, outre ses rapports « particuliers » avec la presse, avec les juges après son inculpation pour corruption, et couper les ailes de sa Cour Suprême avec sa réforme judiciaire, qui a soulevé son pays.

    2. Pour le moment ils n’ont pas la majorité et ne peuvent ni faire passer une loi, ni organiser un referendum,ni même faire voter une motion de censure;Le RN a proposé tout cela mais en vain;Il faut attendre les prochaines elections législatives, malheureusement . Je pense qu’à ce moment tout changera

  10. Notre Jupiter n’a toujours pas compris pour qui le monde entier le prend : Un guignol, un clown dans le cirque qu’est devenue la France….les cons-tribuables ne rigolent plus car les fauves se sont échappés de leurs cages…

  11. Quand on voit le succès des manifs (interdites) pour la Palestine je pense que « BIBI » n’a pas tord et que Mr MACRON devrait s’occuper de la France avant de vouloir résoudre les situations dans le monde

  12. Ce que ne comprennent pas certains français c’est que les israëliens sont et ont toujours été dans une démarche de survie . Nous ferions bien de nous en inspirer . Le Hamas leurs a démontré à travers les atrocités commises ce qu’ils comptaient faire des juifs si d’aventure ils s’emparaient d’israël, seul pays démocrate de la région et la rue musulmane française les a reçu cinq sur cinq. Au moins les choses sont claires ! Les israëliens sont très proches de nous y compris à travers leurs politiques . La gauche et bibi ont chacun leurs part de responsabilité . Les uns entrés dans une léthargie mondialiste et Netanyahou utilisant les extrêmistes religieux dans son pays et en dehors dans une exercice d’équilibrisme hautement périlleux .

  13. et boum encore une dans les dents de notre « ravi de la crèche », vouloir expliquer encore une fois que les autres s’y prennent comme des manches, alors ue chez nous il n’y a aucune sécurité, sanitaire et physique, ah celui là « notre président hélas » se prend pour le messie depuis qu’il a claqué le dos du Pape (pas Ndiaye le vrai) et nous nous subissons tous les jours son incompétence à tous les niveaux, même économique, lui que certains avaient baptisé « le mozart de la finance », Mozart lui n’avait pas eu un coup de bol sur une affaire, lui était un génie, loin, très loin au-dessus de notre personnage insignifiant.

Les commentaires sont fermés.