À 21 heures, le dimanche 8 novembre, sur la ligne 1 du tramway à Nantes, une conductrice a été victime d’une agression de la part d’un passager ne supportant pas le rappel à l’ordre sur l’obligation du port du , relate Ouest-.

« Il a dégainé une arme de poing et l’a braquée sur elle »

La conductrice venait d’effectuer une annonce vocale après avoir repéré un passager ne portant pas de masque.

L’homme se serait, dans un premier temps, approché de la conductrice en proférant des menaces et des insultes. Après s’être éloigné, il serait revenu et aurait, cette fois, sorti un pistolet. Il « a dégainé une arme de poing et l’a braquée sur elle », rapporte Ouest-France.

Des passagers seraient alors intervenus, poussant l’homme à descendre à l’arrêt suivant. Il a pris la fuite avant de disparaître dans le quartier.

La conductrice a immédiatement été relevée de son service. Et les tramways encore en circulation sont rentrés au dépôt, sous escorte policière, vers 22 h 30.

« Les récalcitrants pourrissent la situation »

Après cette agression, le réseau a été interrompu pour le reste de la soirée sur la ligne 1. « Le port du masque est un sujet qui monte, ces derniers temps, qui génère des tensions », explique Gabriel Magner, élu CFDT à la SEMITAN ( d’ mixte des en commun de l’agglomération nantaise). « On a 98 % des gens qui respectent mais les récalcitrants pourrissent la situation. Cela fait des années qu’on le réclame : il faut davantage de moyens policiers. Il en va de notre et de celle des passagers. »

9 novembre 2020

Les commentaires sont fermés sur cette publication.

À lire aussi

Mali : l’armée française abat le chef d’Aqmi responsable de l’enlèvement et de la mort de journalistes en 2013

La force Barkhane de l'armée française a tué Baye ag Bakabo, responsable de l’enlèvement e…