« Il n’est pas étonnant, dans un tel contexte médiatico-politique, que des collègues se fassent tirer dessus à balles réelles. »

Michel Thooris réagit au sujet du policier de Seine-Saint-Denis attaqué, à la lumière de l’affaire Camélia Jordana, rappelant que les forces de l’ordre « ne peuvent pas rentrer dans 600 cités interdites ».

30 mai 2020

À lire aussi

Michel Thooris : « Réveillon sous couvre-feu : on préférerait que les policiers soient mobilisés pour lutter contre les émeutiers dans les quartiers »

Ce 31 décembre, la mobilisation des forces de sécurité sera renforcée pour faire appliquer…