Émeutes en Nouvelle-Calédonie : mort d’un gendarme blessé par balle, état d’urgence décrété

Brève breve

Un gendarme âgé de 22 ans est décédé des suites de ses blessures par balle, en Nouvelle-Calédonie, le mercredi 15 mai, après avoir été grièvement blessé lors d’une intervention.

Ce gendarme mobile de Melun (Seine-et-Marne) avait été très grièvement blessé par balle, à la tête, à la suite d’une attaque dans une embuscade, alors que les gendarmes étaient en train de dégager des barricades obstruant une route à Plum, du côté de Grande Terre.
Le gendarme évacué vers l’antenne médicale du régiment d’infanterie de marine du Pacifique, n’a pas survécu à ses blessures.

Provoquée par la révision constitutionnelle réformant le corps électoral du scrutin provincial de Nouvelle-Calédonie, la situation est très tendue, sur le territoire, depuis le 13 mai. Deux personnes ont été tuées dans des émeutes.

Emmanuel Macron a décrété, ce mercredi 15 mai, l'état d'urgence.

Pour ne rien rater

Revivez le Grand oral des candidats de droite

Les plus lus du jour

L'intervention média

Les plus lus de la semaine

Les plus lus du mois