L’annonce récente de l’instauration du « menu unique sans viande », dès le lundi 22 février dans les écoles de Lyon par la municipalité écologiste, est désormais devenue un sujet de débat national. Selon Gérald Darmanin, ce menu végétarien imposé est « une insulte inacceptable aux agriculteurs et aux bouchers français », relate Le Progrès.

« Une idéologie scandaleuse »

Le ministre de l’Intérieur estime, également, que « de nombreux enfants n’ont souvent que la cantine pour manger de la viande ». Il en profite pour fustiger la « moraliste et élitiste » des écologistes et « son idéologie scandaleuse ».

Ce dimanche 21 février, Grégory Doucet (EELV), maire de Lyon, a répondu à Gérald Darmanin : « Cette mesure de menu unique est prise pour des raisons sanitaires. On ne vous a d’ailleurs pas entendu tenir ces propos à , membre de votre politique et qui avait pris exactement la même mesure lors de la première vague », écrit-il sur Twitter.

De son côté, le ministre de l’, Julien Denormandie (), a annoncé sur les réseaux sociaux avoir saisi le préfet du Rhône. Il demande d’« arrêter de mettre l’idéologie dans l’assiette de nos enfants ! »

« Ne pas glisser vers un veganisme imposé »

Autre membre de La , le député du Rhône Bruno Bonnell redoute que « ces petits pas “temporaires” de suppression de la viande dans les cantines ne glissent vers un veganisme imposé et non choisi ».

Manifestation des agriculteurs prévue lundi

L’opposition municipale lyonnaise de a vivement critiqué cette décision, accusant la majorité « d’imposer ce menu unique sans viande ». Des agriculteurs doivent manifester, lundi, devant l’hôtel de ville de Lyon à l’appel de certains syndicats (FDSEA et Jeunes agriculteurs du Rhône).

21 février 2021

Les commentaires sont fermés sur cette publication.

À lire aussi

Royaume-Uni : des étudiants d’Oxford retirent le portrait d’Élisabeth II pour dénoncer le colonialisme

Cette action a provoqué la colère du ministre de l'Éducation, Gavin Williamson, qui juge «…