Marseille : le RN visé par des jets de pavés et de chaises lors de son dîner de Noël

Capture d’écran 2023-12-22 à 16.56.36

Ce jeudi 21 décembre, élus, militants et sympathisants du Rassemblement national étaient conviés à un dîner de Noël par Franck Allisio, député de la 12e circonscription des Bouches-du-Rhône, et Clémence Parodi, conseillère des 1er et 7e arrondissements de Marseille et conseillère régionale. Alors qu’ils étaient attablés dans la salle de l’Entrecôte sur le Vieux-Port, des manifestants opposés à la loi Immigration, présents eux aussi sur le Vieux-Port, les ont repérés et ont attaqué l’établissement. Des chaises et des pavés ont été lancés sur la vitrine aux sons de « RN, casse-toi, Marseille n’est pas à toi. » Aucun blessé n’est à déplorer.

La démocratie en danger

Pour le RN, cela ne fait aucun doute : l’extrême gauche est derrière cette attaque. Contacté par BV, Franck Allisio raconte : « Nous étions là pour un dîner de Noël avec une centaine d’adhérents et le restaurant est tombé sur le chemin d’une manifestation d'extrême gauche où 300 racailles manifestaient contre la loi Immigration. Il n’y avait pas d’affiche et pas de communication, mais ils ont su que nous étions là. Ils se sont massés devant le restaurant à une centaine et un ou deux excités ont jeté de gros pavés qui ont cassé les vitrines. » Pour le député, « c’est une manière de faire pression pour empêcher les gens de se réunir et de penser. » Derrière cette attaque, il voit « une volonté de canceliser » le RN, un désir de faire taire « la première force d’opposition ».

Comment montrer plus clairement qu'une frange de la population n’est pas à l’aise avec l'exercice de la démocratie ? Qu'elle est prête à utiliser la violence et à attaquer les membres d'un parti légal lors d’un événement privé ?

Une société à couteaux tirés

Le Rassemblement national est habitué à ce genre de réactions. À Marseille, le siège du parti est régulièrement la cible de dégradations. L’attaque de ce 21 décembre est cependant révélatrice d’une société irritable et fracturée. La tension monte en France et cela ne présage rien de bon.

Vos commentaires

45 commentaires

  1. Encore une preuve que notre ministre de l’intérieur ferait mieux de faire régner l’ordre que d’encourager la fracture. Tous ces gauchistes doivent être mis au pas car ils sont le danger de notre démocratie.

  2. Des provocateurs qui cherchent l’accident ! C’est bien de savoir à qui on a affaire pour le futur quand la droite nationale aura été élue démocratiquement . On verra à ce moment qui sont les séditieux et les factieux et qui sont les respectueux de la démocrfatie . Je nôte que Darmanin a dissous nombre de groupuscules de droite qui n’avaient agresssées qui que ce soit ! Pour laisser les milices neofasciste gauchistes faire leurs loi dans les rues?

  3. Ah, ils sont beaux ces chantres de la tolérance ! Je sens que dans ce bas monde de trois générations sans guerre, tous ces petits esprits auraient besoin qu’ils leur tombe des bombes sur la tronche pour savoir ce à quoi mène cette hargne qui les habite.

  4. Imaginons un instant que suite à une dissolution le RN soit en tête et que Macron fasse appel à un de leur leader pour être premier ministre, que se passerait-il ? Il y aurait un bordel monstre, organisé par tous les « démocrates » de « gôôche » et pas seulement. La France serait ingouvernable et ce ne serait rien à coté de ce que ce serait si en 2027, le RN était élu à la présidence de la république. Hélas trois fois hélas, nous n’en sortirons pas!

  5. Naturellement le préfet et la police ont été aussi réactifs, et efficaces, que leurs collègues de la Drôme il y a peu. De même, les condamnations pronnoncées par notre justice seront exemplaires.

  6. Comme quoi, cette gauche d’ anarchiste cherche sans cesse par tous les moyens la confrontation, sauf que ce sont eux qui vont courir comme des lièvres le moment venu

  7. Alors, Monsieur le ministre de l’intérieur démissionnaire mais scotché à son fauteuil, qu’en pensez-vous ?
    S’agissait-il de l’œuvre de ces méchants extrémistes de droite ?

  8. Il faut se méfier des grands démocrates et des anti-fachos. Ils sont la caricature de ceux qu’ils prétendent combattre…

  9. Voici le titre affiché sur ORANGE: UN DINER DU RN tourne au drame. J’en garantis l’exactitude. Ayons confiance dans l’information!

    • Cela laisserait supposer que le RN serait lui même responsable de l’agression qu’il aurait subi ? Cela ressemble beaucoup à l’inversion accusatoire concernant le meurtre de Thomas à Crépol !

Commentaires fermés.

Pour ne rien rater

Revivez le Grand oral des candidats de droite

Les plus lus du jour

L'intervention média

Les plus lus de la semaine

Les plus lus du mois