On n'est jamais si bien servi que par soi-même. a ainsi fait faire une publicité spéciale à destination des réseaux sociaux : « Première radio de France, plus d’interactivité, de débats, de culture, de rire même. » De rire ? Ah, le rire de . Sur les ondes de la radio de service public, on peut rire de tout, mais seulement aux dépens des Français, des Français de droite ou enracinés. Des franchouillards, quoi, tout juste bons à payer la redevance et à tendre la joue droite quand la radio qu'ils financent a giflé la joue gauche.

La dernière étude de Médiamétrie, le baromètre officiel des audiences, donne pourtant un bon point à la radio publique tout sauf neutre, qui a depuis longtemps gagné son surnom de « France Intox ». Elle a acquis 260.000 nouveaux auditeurs en septembre-octobre 2022 par rapport à la même période de 2021. C’est bien. C’est même la plus forte hausse du paysage. , presque inaudible pour qui n’a pas sa carte à la NUPES, affiche 6,7 millions d’auditeurs réguliers, creusant encore l’écart avec sa poursuivante RTL (5,5 millions d’auditeurs). Nul besoin d’applaudir nos haineux de service public, ils s’applaudissent très bien tout seuls, à l'image de ce tweet de la patronne de France.

 

Il est donc urgent, à ce stade, de dégonfler un peu un melon qui menace d’exploser. L'occasion de rappeler deux ou trois choses.

D’abord, fait partie d’une maison. Une maison ronde, Radio France. Et pour Radio France, ce n’est pas tout à fait la fête à Neuneu, en ce jour de révélation des audiences. Car pendant que gagne ses 260.000 auditeurs et que France Culture en gratte 141.000, France Bleu, qui rassemble les radios locales du service public, perd… 564.000 paires d’oreilles et France Info en abandonne 115.000 ! Bilan des courses pour la maison mère de : 278.000 auditeurs partis voir si l’herbe n’est pas un peu moins rouge-verte ailleurs.

Surtout, il faut rappeler les conditions parfaitement inégales de la course en sac de la radio d’État avec ses concurrentes privées. Les radios privées paient des impôts et rapportent à l’État quand les publiques pèsent sur nos impôts et coûtent à l’État. En 2021, l’État français a signé un chèque de 570 millions d’euros à Radio France, qui s’est empressée de les transformer en propagande bien-pensante et en mépris pour une partie de ceux qui ont mis la main à la poche, contraints et forcés. Rien ne se perd dans le service public, surtout pas l'emploi : la bonne maison ronde emploie près de 5.000 salariés (4.881 en 2021, précisément) quand la station RTL et ses musicales, premier groupe radio privé, en alignent ensemble quelques centaines. Pas de sobriété pour la radio d'État.

Face à ce rouleau compresseur étatique, pas facile de résister. s’y essaie et paie cher sa volonté d’indépendance. Son audience tombe à 2 millions d’auditeurs, soit 362.000 auditeurs en moins sur cette vague d’enquête, par rapport à l’an dernier. Le prix à payer pour une transition que les Français n’ont pas encore perçue. Peu à peu, a cessé d'imiter les programmes de France Inter qui l’avaient entraînée vers le gouffre. Quitte à écouter une radio de gauche, autant éviter de s'infliger en plus les tunnels de publicité, se sont dit les auditeurs qui sont partis en masse. Depuis deux ans, la radio des groupes Lagardère et tente un virage à droite, ce qui lui a fait perdre sans doute quelques auditeurs politiquement corrects. Mais les autres, ceux qui écoutent CNews, par exemple, ont-ils vraiment identifié comme la radio de leur rêve ? Pas encore ! Les 42 % de Français qui ont voté Marine Le Pen au second tour des présidentielles et même une partie des électeurs de droite égarés chez Macron ont peu de chance de se sentir à l'aise avec les rires méprisants et les coups bas qui occupent l'antenne du service public. Ils supportent, en attendant mieux. Encore faut-il pour cela qu’ils identifient la radio de leur rêve, leur radio. Pour l'instant, ne s’est pas imposée.

9331 vues

17 novembre 2022

VOS COMMENTAIRES

BVoltaire.fr vous offre la possibilité de réagir à ses articles (excepté les brèves) sur une période de 5 jours. Toutefois, nous vous demandons de respecter certaines règles :

  • Pas de commentaires excessifs, inutiles ou hors-sujet (publicité ou autres).
  • Pas de commentaires insultants. La critique doit obéir aux règles de la courtoisie.
  • Pas de commentaires en majuscule.
  • Les liens sont interdits.
  • L’utilisation excessive de ponctuations comme les points d’exclamation ou les points de suspension rendent la lecture difficile pour les autres utilisateurs, merci de ne pas en abuser !

Pas encore de compte, inscrivez-vous gratuitement !

La possibilité d'ajouter de nouveaux commentaires a été désactivée.

20 commentaires

  1. Quel crédit peut-on accorder à tous ces chiffres ? La république française ne survit que par le mensonge permanent et tout est bon pour accréditer faussement ses thèses, ses solutions et son fonctionnement. Ca m’étonnerait ainsi que France Sphincter (excusez-moi…) ait augmenté son auditoire, surtout dans ces proportions, alors que tout porte à croire le contraire, compte tenu des scores de la droite nationale, du succès des médias alternatifs ancrés à droite et de la médiocrité affligeante de cette radio.

  2. je regarde tous les jours Cnews de 19 à 20h et j’écoute Europe 1 le matin, quel bonheur; pour la 1ère fois de ma vie j’entends des infos qui nous donnent la véritable image du monde et de la France; malheureusement ces images sont celles de la décadence qui se poursuit inexorablement; j’ajoute que Boulevard Voltaire et Valeurs Actuelles complètent merveilleusement mon réseau d’information; continuez tous, soyez persévérants !! Pour un catholique , l’Espérance est une vertu Théologale !

  3. L’avantage et le seul de france info c’est l’information continue mais le défaut rédhibitoire c’est la subjectivité idéologique

  4. On demande à des journalistes de télé ou de radio d’être honnète et de faire honneur à leur métier…
    malheureusement nous sommes en France ou les subventions faussent tout le système ! On est revenu à la situation des années 70 avec en plus des journalistes qui sont avant tout des militants qui exposent leurs idées et leurs convictions souvent avec haine vis à vis de ceux qui ne pensent pas comme eux !

  5. Chez nous, les seules radios écoutées et tolérées sont: Radio Courtoisie et Sud Radio pour Alain Bercoff !

  6. France Inter fait de la propagande pour tout ce que 67% des français ne veulent plus dans leur pays.
    Ca fait 10 ans que je n’ai plus écouté ce torchon!

  7. Depuis que Europe 1 a changé je n’écoute plus RTL. Dommage que E1 soit si difficile à capter en FM, et qu’il y ait 30s de pub quand on s’y connecte en internet, nous avons double punition :-((

  8. Que dire!
    je n’écoute plus la radio (les radios, toutes chaines confondues) depuis fin 1989 et je n’ai pas ouvert la TV (toutes chaines confondues) depuis les années 2000.
    Et ce sans regret lorsque je vois chez certains qui reçoivent, la TV allumée (mais oui, il faut aux invités supporter la TV) ou lorsque mon conjoint regarde un reportage sur la 5 ou équivalent (reportage toujours tendancieux) et que je passe dans le salon à ce moment là!

    Je regarde seulement internet (et encore je fais attentions aux sites visités) et ne clique que sur les sujets qui m’intéressent (parfois je ferme avant la fin de la lectures de certains articles dont le titre était faussement alléchant)

    Donc, leur médiamétrie, je m’en fiche totalement.
    je n’espère qu’une chose : que l’orage tombe sur les pylônes de transmission de ces usines à bobards manipulatoires (sans compter les messages subliminaux)

  9. Nous ne sommes capables de produire que des abrutis grâce à notre excellente Ecole Nationale d’A…. Remaniée dans le mauvais sens ça va être pire . Une seule chose fonctionne en France c’est le rapt d’enfants mineurs venant d’Afrique. Là, pour le coup, le gouvernement se comporte exactement, voire mieux, que le général Vidella puisqu’il refuse de rendre ces enfants à leur famille. Ils n’ont pas de papier ? Mon oeuil ! Vous avez déjà vu un mineur privé de nourriture pendant deux jours refuser d’avouer d’où il vient ? Le problème vient du fait que rien n’est fait pour qu’ils avouent, ça ne serait pas digne surtout pour les suppôts de la traite comme les ONG subventionnées avec notre argent.

  10. Après un secret espoir à la suite de l’arrivée de Bolloré à Europe 1 je ne perçois pas tellement le virage à droite de cette radio en écoutant D. Pavlenko le matin …

  11. Vous le dîtes dans cet article, le premier atout de France Inter est l’absence de publicité. Or, durant certaines tranches horaires, le matraquage de la grande distribution notamment, est proprement insupportable chez les concurrents, y compris ceux qui essaient de sortir du politiquement correct, Europe 1 et Sud Radio. Autre distorsion de concurrence, l’accessibilité. Il ne faut pas oublier que, dans les zones rurales, ces deux radios sont inaudibles en FM ou en Dab contrairement à toutes les stations de Radio France, y compris celles aux audiences minuscules, France Musique et France Culture. A cet égard, la chute de France Bleu est significative de la désaffection croissante du public envers des radios de propagande. Il faudrait comparer les taux d’audience en les corrigeant à volume égal de population accessible. Dans ce cas de figure, je ne doute pas que RTL soit en tête.

  12. France Inter récolte le fruit de son travail. La présentation de France Inter est très soignée.
    Les français en redemandent semble t’il.
    Ils recherchent probablement plus de divertissement que d’information. Cela expliquerait la baisse d’ audience de France info qui pourtant ne souffre pas d’ un exes d annonce publicitaires comme les grandes radio privées.

  13. Europe 1 est ma radio de prédilection. Objectivité et réalisme. Son audience doit grimper dans un contexte qui ne prête pas à l’optimisme. Je regrette de moins entendre Matthieu Bock Côté, dont les analyses sont si fines et si pertinentes. Vive Sonia Mabrouk, Charlotte d’ Ornellas, Garielle Cluzel, et tant d’autres. Sont invités des personnes de tous bords. Europe 1 qui nous a bercés lorsque nous étions ados, avec « Salut les Copains », et Daniel Filipachi. (? pour l’ ortographe)

  14. Je connais quelques vieilles personnes qui sont branchées sur France Inter qu’elles écoutent en alternance avec TF1 le midi …..le matin elles feuillettent la voix du nord , presque uniquement les pages nécrologiques et les jeux journaliers . Je sais que la plupart ont voté macron car elles ne voulaient pas de guerre civile en France avec MLP
    Maintenant, je pense que ces vieilles personnes auraient pu voter pour un Biden s’il existait l’équivalent en France

  15. Personnellement cela date d’une émission du matin où France Inter recevait le nouveau Garde des Sceaux Mme Taubira sous Hollande, l’équipe a été d’une telle servilité que j’ai pris la décision de ne plus jamais écouter une radio d’infos qui commence par France quelque chose, sans compter que les soit disant humoristes, sauf François Morel, commençaient à m’agacer sérieusement par leur humour, enfin si l’on peut appeler cela de l’humour. Pourtant j’étais un vieux fidèle, un seul regret : ne pas l’avoir fait plus tôt.

  16. Il y a belle lurette que je n’écoute plus France Inter ! Où est-il le temps ou, le dimanche matin, j’écoutais « l’oreille en coin » ? c’était une émission où Jean Amadou et Jacques Mailhot nous faisaient rire en invitant un politique ! aujourd’hui, juste de la propagande dégoulinante de bons sentiments, mais pas pour les Français, juste pour les envahisseurs !

  17. J’apprécie les journalistes de Cnews : Charlotte d’Ornellas, Marc Menant, la bande de Christine Kelly, l’heure des pros , une télévision qui diffuse de très belles émissions telles que « en quête d’esprit », « les belles figures de l’histoire », « l’histoire de France », « Dr Michaud » etc… toutes des émissions de très bonnes qualités, je ne regarde plus les autres chaînes d’information et j’écoute régulièrement Europe1, j’exècre France Inter ces journalistes bien-pensants qui se moquent du peuple me dégoûtent !

  18. Perso , je n’écoute jamais ces postes radio ni les émissions politiques ou assimilées de France télévision , leur gauchisme m’horripile , par contre , je regrette grandement le blocage du nombre d’antennes admis de sud radio , la seule radio que j’écoute lorsque je conduis .

  19. Pour ma part c’est tv libertés, radio courtoisie et sud radio le reste il me vient jamais à l’idée de les écouter.

  20. Europe 1 devient une radio indépendante, même esprit (un peu timide) que Cnews et Sud Radio. Les autres, France inter, France infos, sont des radios gouvernementales, tellement prévisibles que l’on sait à l’avance les arguments que vont employer les journaleux collabos dans leurs tentatives désespérées de défendre leur jeune dieu… Si France inter améliore son score, c’est peut-être qu’il n’y a pas de publicités toutes les 15 minutes et que le lavage de cerveaux fonctionne assez efficacement chez des Français biberonnés à la bien pensance et au wokisme. France culture est à peu près neutre et toujours performante sur les analyses sociétales et culturelles, peu atteinte pour le moment par le virus M.

Les commentaires sont fermés.

  Commenter via mon compte Facebook

  Commenter via mon compte Twitter